PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceLe maintien des anciennes installations d'Eskom après 2030 pourrait tuer 15 000...

Le maintien des anciennes installations d’Eskom après 2030 pourrait tuer 15 000 personnes : étude

Maintenir les anciennes centrales d’Eskom après 2030 pourrait causer 15 000 décès : révèle une étude

Un rapport récent a révélé que le maintien des anciennes centrales à charbon d’Eskom au-delà de 2030 pourrait causer jusqu’à 15 000 décès prématurés. Eskom, le fournisseur d’électricité public sud-africain, détient et exploite plusieurs vieilles centrales à charbon qui sont depuis longtemps source de préoccupations en raison de leur impact sur la santé humaine et l’environnement.

Des effets sur la santé bien réels

L’étude a révélé que l’exposition continue aux émissions polluantes de ces centrales pourrait conduire à une augmentation significative des problèmes de santé, y compris les maladies respiratoires et cardiovasculaires. En outre, elle avertit que la prolongation de la durée de vie de ces centrales pourrait entraîner jusqu’à 15 000 décès prématurés.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  84% des Retraités Font Cette Erreur de RMD. Vous N'êtes Pas Obligé de Faire Partie d'Eux

Il faut préciser qu’il ne s’agit pas des premiers avertissements concernant les impacts négatifs des centrales à charbon. De nombreuses études ont précédemment mis en avant ces risques, soulignant l’urgence de prendre des mesures pour réduire l’utilisation de combustibles fossiles tels que le charbon.

Appel à la fermeture des anciennes centrales à charbon d’Eskom

Face à cette situation, les experts appellent à la fermeture des anciennes centrales à charbon d’Eskom d’ici 2030. Ils estiment que cela contribuerait non seulement à réduire le nombre de décès prématurés, mais aussi à atteindre les objectifs mondiaux en matière de changement climatique.

Cette recommandation rejoint celle de nombreux défenseurs de l’environnement qui appellent depuis longtemps à un virage plus rapide vers les énergies renouvelables. Le rapport souligne également l’importance de mener une transition juste pour les travailleurs et les communautés qui dépendent de l’industrie du charbon.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Hausse des emploi au USA

La nécessité d’une transition énergétique

L’avenir énergétique de l’Afrique du Sud est à un tournant critique. Alors que le gouvernement s’efforce de freiner la crise énergétique du pays, la nécessité d’une transition vers une énergie propre et durable est devenue plus impérative que jamais.

En conclusion, ce rapport offre une perspective alarmante sur les risques que représente le maintien des anciennes centrales à charbon au-delà de 2030. Il jette une lumière crue sur le coût humain de la dépendance à l’égard des combustibles fossiles et souligne la nécessité urgente d’une transition énergétique. Alors que la pression s’accentue à la fois au niveau national et international, Eskom et le gouvernement sud-africain auront de plus en plus de mal à ignorer ces constatations.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  3 canaux de marketing que les nouvelles entreprises de commerce électronique ne peuvent ignorer

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles