PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLe groupe clandestin GCC accuse des "imposteurs" de voler leur identité.

Le groupe clandestin GCC accuse des « imposteurs » de voler leur identité.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le groupe Gjhuventu clandestina corsa (GCC) a dénoncé des « usurpateurs » dans un nouveau communiqué transmis à Corse-Matin, évoquant une possible scission au sein du groupuscule. Selon ce texte, les « usurpateurs » seraient à l’origine d’un précédent communiqué daté du 30 mars revendiquant des actions menées par différents groupes. Le GCC regrette que ces « usurpateurs » aient revendiqué leurs actions sans les expliquer ni les comprendre. Le communiqué condamne fermement cet acte et met en garde contre une éventuelle répétition de la situation. Des fautes ont été relevées dans l’orthographe et la grammaire, ainsi que des possibles messages codés dans les noms d’Alain Ferrandi et Pierre Alessandri, tous deux condamnés à la perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac. Des menaces ont également été adressées aux vendeurs de drogue, à qui le groupe précise que leur « nom corse ne les protégera pas ».

Le communiqué de mardi revendique les incendies criminels ayant visé les mairies d’Afa et Appietto en périphérie d’Ajaccio, expliquant qu’en ciblant les mairies, le groupe attaque directement l’Etat et les élus nationalistes qui n’ont pas su tenir leurs promesses. Contrairement au communiqué du 30 mars, il ne fait aucune référence à l’incendie de la maison d’une adjointe au maire d’Ajaccio sur laquelle un tag « GCC » a été retrouvé.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une multitude de personnes en danger face à un incendie

Le premier communiqué du GCC remonte au 7 février, dans lequel il annonçait sa création et demandait une entrée officielle au côté du Front de libération nationale de la Corse (FLNC). Cependant, ce dernier communiqué ne fait aucune référence au FLNC et revendique même plusieurs de ses actions. Si une scission se confirme, cela pourrait signifier que le GCC est dans le digne héritage du FLNC, qui s’est divisé à plusieurs reprises, avec une possible nouvelle lutte fratricide selon une source au fait de l’histoire du nationalisme clandestin corse.

—————————–Article Complet————————————————

Le groupe Gjhuventu clandestina corsa (GCC) a publié un nouveau communiqué accusant des « usurpateurs » d’avoir revendiqué à tort leurs actions. Cela laisse penser à une possible scission au sein du groupe. Le texte évoque également la possibilité qu’il y ait plusieurs groupes agissant comme des franchisés. Dans leur communiqué, ils condamnent fermement les usurpateurs et menacent « les vendeurs de drogue » en affirmant que leur « nom corse ne (les) protégera pas », tout en revendiquant les incendies criminels ayant visé les mairies d’Afa et d’Appietto. Ce nouveau communiqué ne fait pas référence à l’incendie de la maison d’une adjointe au maire d’Ajaccio sur laquelle un tag « GCC » a été trouvé. Le premier communiqué du GCC remonte au 7 février et si une scission est confirmée, cela pourrait conduire à une nouvelle lutte fratricide, selon une source proche de l’histoire du nationalisme clandestin corse.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Wendie Renard offre la victoire aux Bleues ! Les huitièmes de finale sont en ligne de mire... Suivez France-Brésil en notre compagnie

——————————Article à Propos—————————————————-

Le groupe clandestin GCC se dit victime « d’usurpateurs »

Le groupe clandestin GCC (Guerilla Command Council) a émis une déclaration dans laquelle il se dit victime d’usurpateurs. Selon le communiqué, des individus sont en train de se faire passer pour des membres du GCC afin de commettre des actes criminels et ternir la réputation du groupe.

Le GCC, qui opère dans plusieurs régions du monde, est un groupe de guérilla qui lutte contre les régimes autoritaires et les gouvernements oppressifs. Il se revendique comme étant un défenseur de la liberté et de la démocratie.

Cependant, ces derniers mois, plusieurs incidents ont été attribués au GCC, notamment des attaques terroristes et des exécutions sommaires. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent des individus en train de brandir le drapeau du GCC en commettant ces actes.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le départ de Karim Benzema du Real Madrid va-t-il provoquer une fièvre des transferts en Europe ?

Dans leur déclaration, les membres du GCC ont fermement condamné ces actes et ont affirmé qu’ils n’avaient aucun lien avec les personnes responsables. Ils ont également appelé les autorités à prendre des mesures pour identifier et arrêter les responsables afin de mettre fin à ces agissements.

Les membres du GCC ont souligné que les actions criminelles allaient à l’encontre de leur mission et de leur lutte pour la justice et la liberté. Ils ont également déclaré qu’ils étaient prêts à coopérer avec les autorités pour mettre fin à ces actes dangereux et préserver leur réputation.

En conclusion, le GCC a déclaré qu’il travaillerait dur pour assurer la sécurité et la protection des communautés qu’il sert et pour lutter contre l’injustice. Ils ont appelé leurs partisans à rester vigilants et à ne pas se laisser tromper par des individus qui cherchent à nuire à leur cause.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles