Le gouvernement envisage un réseau touristique le long du Gange ; le concept de “Ghat mein haat” pour promouvoir les produits locaux.

0
1
ganga

Le gouvernement envisage de créer un réseau touristique pour promouvoir non seulement les sites d’importance historique et mythologique le long du Gange, considéré comme sacré par les hindous, mais aussi pour stimuler l’économie des régions entourant le fleuve, ont déclaré à PTI des fonctionnaires des ministères travaillant sur le projet.

Le Gange, long de 2 520 km, traverse de grandes villes comme Varanasi, Haridwar, Prayagraj, Kolkata, Patna, Kanpur et Ghazipur, et depuis 2014, le gouvernement, par le biais de son programme Namami Gange, a injecté des fonds pour nettoyer le fleuve.
Déclaré comme un projet phare, le programme est doté d’une enveloppe budgétaire de 20 000 millions de roupies.

“Si l’on considère la partie touristique, le fleuve Gange est doté de nombreux lieux historiques, et que ce soit le Ramayana ou le Mahabharata, beaucoup de ces événements se sont déroulés dans le bassin du Gange. Ensuite, il y a Kashi et Prayagraj, qui sont mythologiquement et religieusement très importants”, a déclaré un haut fonctionnaire de la Mission nationale pour un Gange propre (NMCG).

“Ensuite, il y a des produits uniques à ces régions, comme les saris et les cuisines spéciales. Nous pouvons intégrer tout cela et organiser un festival du tourisme dans le cadre de l'”Azadi ka Mahotsav”. C’est ce que nous essayons de faire. Nous allons donc fournir toutes les informations et le département du tourisme s’en chargera. Le NMCG a proposé un tel festival”, a déclaré le fonctionnaire.

Des sources ont indiqué que le circuit du Gange proposé par le ministère du tourisme pour développer et promouvoir les sites le long du Gange dans l’Uttar Pradesh, l’Uttrakhand et le Bihar est toujours en cours d’élaboration et n’est pas prêt à être approuvé.

Cependant, les responsables ont déclaré que des réunions ont eu lieu avec le NMCG et qu’un plan sera bientôt finalisé.

Dans le cadre du programme Namami Gange, il est prévu d’encourager l’autosuffisance et de créer un environnement propice à l’entretien du fleuve auquel les moyens de subsistance sont liés, ont déclaré les responsables du NMCG.

“Nous avons construit de nombreux ghats le long de la rivière. Cent soixante-quatre ghats ont été construits mais il n’y a personne pour les gérer et les entretenir. Nous avons alors pensé pourquoi ne pas lier ces ghats aux moyens de subsistance locaux ? Nous pouvons demander à une unité de mener des “aartis” tous les jours afin d’attirer les touristes. Nous pourrions également y installer des ” haats ” (marchés).

Les fermiers peuvent venir chaque semaine pour vendre leurs produits sur ces ghats. Nous appelons ce programme ‘ghat mein haat'”, a déclaré le fonctionnaire.

Il a également déclaré qu’une fois que le nombre de touristes augmente, des revenus peuvent être générés même à partir du stationnement des voitures. Des emplois informels peuvent également être générés par les vendeurs, a ajouté le fonctionnaire.

Les États ont également commencé à travailler pour s’assurer que les zones autour de la rivière deviennent des centres d’activité.

Alors que le Bihar s’est engagé à promouvoir la production et la commercialisation de produits biologiques dans le cadre de sa “State Organic Mission”, l’Uttar Pradesh s’efforce de promouvoir les plantations biologiques dans les zones urbaines et de développer des “mandis” dans les colonies résidentielles urbaines pour encourager les gens à acheter des produits biologiques.

L’Uttarakhand a ouvert 20 grands et 410 petits points de vente pour promouvoir les produits biologiques le long de la route du Char Dham Yatra et le Jharkhand a créé une autorité chargée de l’agriculture biologique pour promouvoir l’agriculture biologique dans l’État, notamment le long du Gange.
Le Bengale-Occidental a lancé une campagne de plantation massive dans la région de Sunderban, et environ 15 millions d’arbres seront plantés dans trois districts couvrant 10 000 acres de terre.

Retour à l’accueil Worldnet