PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLe financement d'une nouvelle compagnie aérienne bretonne avec l'argent public.

Le financement d’une nouvelle compagnie aérienne bretonne avec l’argent public.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Des collectivités locales bretonnes ont promis d’investir une somme importante dans une nouvelle compagnie aérienne nommée Celeste, pour assurer une liaison entre Paris-Orly et Brest. Brest métropole a voté en faveur d’une avance remboursable de 500 000 euros pour la compagnie, tandis que la communauté d’agglomération de Morlaix a voté une avance remboursable de 1,5 million d’euros, et la région Bretagne a promis 1 million d’euros. Cependant, la région Bretagne a souligné que les fonds privés sont nécessaires pour participer à hauteur de 50 % au plan de financement de Celeste, ce qui n’a pas encore été atteint. Celeste a besoin de 7,6 millions d’euros pour terminer son plan de financement et obtenir une licence d’exploitation, bien que la liaison Brest-Paris-Orly soit déjà assurée par la compagnie normande Chalair. Le département de Finistère envisage également de soutenir la compagnie aérienne de 500 000 euros, malgré l’interdiction de donner des aides directes aux entreprises. Pourtant, cela va à l’encontre de la politique climatique et environnementale de la région. Le directeur général de Celeste a défendu l’investissement public pour le transport aérien, qui aurait un impact direct sur les territoires bretons à relier. Le vice-président de Brest métropole a estimé que l’argent public ne devrait pas financer le transport aérien, qui ne bénéficierait qu’à quelques-uns qui font le vol Brest-Paris en avion, et au lieu de cela, il estime qu’il devrait être investi dans la vie quotidienne des habitants.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une nouvelle enquête révèle qu'un tiers des professionnels sont sceptiques quant à la valeur de leurs qualifications.

—————————–Article Complet————————————————

Des collectivités locales en Bretagne ont promis d’avancer une importante somme d’argent public à une nouvelle compagnie aérienne, Celeste, pour assurer une liaison entre Brest et Paris-Orly. Brest métropole a adopté une délibération portant sur une avance remboursable de 500 000 euros, tandis que la communauté d’agglomération de Morlaix a voté une avance remboursable de 1,5 million d’euros et la région Bretagne a promis 1 million d’euros. Celeste a besoin de 7,6 millions d’euros pour obtenir une licence d’exploitation et compte sur des fonds privés. La décision a été critiquée pour son impact climatique par les élus, y compris celui de Brest métropole.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le gouvernement français a récemment annoncé son intention d’utiliser de l’argent public pour financer la création d’une nouvelle compagnie aérienne bretonne. Cette décision a suscité un vif débat parmi les économistes et les politiciens, certains critiquant le choix de dépenser des fonds publics pour un projet privé.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  FC Nantes - OM EN DIRECT : Les Nantais, malgré un joueur en moins, parviennent à égaliser avant la mi-temps ... Suivez le match en notre compagnie...

La création de cette nouvelle compagnie aérienne a été proposée par le président de la région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, dans le but de desservir les principales villes de la région, telles que Rennes, Brest et Quimper, aux destinations internationales. Cette nouvelle entreprise ferait appel à des professionnels expérimentés de l’industrie aérienne et générerait de nombreux emplois locaux dans différentes fonctions, de la maintenance à la vente. La compagnie aérienne fonctionnerait avec des avions modernes et économes en carburant, offrant ainsi une alternative écologique aux voyages en voiture ou en train.

Cependant, l’utilisation de l’argent public pour financer une entreprise privée est sujet à controverse. Les critiques soulignent qu’il y a déjà plusieurs compagnies aériennes opérant dans la région, avec des réseaux bien établis et une expérience éprouvée. On craint que le financement public d’une nouvelle entreprise ne créera pas seulement de la concurrence déloyale, mais ne dilapide également les ressources limitées de l’État.

En outre, certains économistes estiment que l’utilisation de l’argent public pour investir dans un nouveau transporteur aérien n’est pas justifiée en raison des défis constants auxquels le secteur est confronté. Les compagnies aériennes sont souvent touchées par des crises économiques et politiques, des fluctuations des prix du carburant et des événements imprévus tels que des pandémies.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  "Les séparatistes d'Oscar Temaru gagnent les élections territoriales"

Cependant, les partisans de la nouvelle compagnie aérienne bretonne font valoir que cela créera des emplois, stimulera l’économie locale et améliorera la connectivité régionale. Ils soulignent également que les fonds publics ne seraient pas utilisés à des fins frivoles ou inutiles, mais pour un projet dont le potentiel est clair et qui peut avoir un impact durable sur la région.

En fin de compte, l’utilisation de l’argent public pour financer une entreprise privée reste controversée. Cependant, avec une planification adéquate et un examen rigoureux de l’impact potentiel sur l’économie et les finances publiques, cette décision peut être justifiée pour certains projets. Pour la nouvelle compagnie aérienne bretonne, la question est de savoir si les avantages économiques et sociaux l’emportent sur les risques et les coûts.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles