PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLe discours minimaliste de Marion Maréchal sur la violence de l'ultradroite

Le discours minimaliste de Marion Maréchal sur la violence de l’ultradroite

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Marion Maréchal, vice-présidente de Reconquête !, a minimisé la menace de l’ultradroite en France, considérant celle-ci comme « dérisoire ». Elle a affirmé que « la seule menace qui continue d’exister dans ce pays de manière structurelle et d’un point de vue statistique, c’est la violence d’extrême gauche ». Elle a également évoqué « une tentative de détournement des sujets » par le gouvernement après qu’une circulaire a été diffusée par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour interdire plusieurs manifestations et rassemblements de l’ultradroite. Cette décision fait suite à une polémique survenue après qu’une quarantaine de militants ont participé à une manifestation non autorisée à Paris, trois jours auparavant, exhibant des drapeaux marqués de la croix celtique. Un défilé nationaliste nocturne non déclaré a également eu lieu à Annecy, avec certains manifestants cagoulés, scandant des slogans d’extrême droite. Selon Marion Maréchal, il s’agit de « des images désagréables », mais il ne s’agit pas d’un grand phénomène.

—————————–Article Complet————————————————

La vice-présidente exécutive de Reconquête !, Marion Maréchal, a minimisé la menace venant de l’ultradroite en France, la considérant comme « dérisoire », et a affirmé que la seule menace qui continue d’exister dans le pays est la violence d’extrême gauche. Elle a également évoqué le détournement des sujets par le gouvernement et a qualifié les images de la manifestation nationaliste nocturne non déclarée de « désagréables ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Neuf victimes, y compris une étudiante française

——————————Article à Propos—————————————————-

La violence d’extrême droite est une question particulièrement sensible en France ces derniers temps. Les groupes d’extrême droite ont été associés à de nombreux actes de violence dans le pays. Cela a suscité des débats sur la réponse des autorités à ces actes et sur la mesure dans laquelle ils représentent une menace pour la société.

La réponse de Marion Maréchal, ancienne députée de l’extrême droite, à cette question est, selon elle, que la violence de l’ultradroite est « dérisoire ». Elle a fait cette déclaration dans une interview lorsqu’on lui a demandé si elle reconnaissait l’existence de la violence d’extrême droite en France. Elle a répondu : « Pas vraiment. La violence d’ultradroite est dérisoire. C’est une réalité très marginale ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Disparition de Sandra Day O'Connor, première femme à siéger à la Cour suprême

Il est important de noter que la remarque de Mme Maréchal est contestée. Elle est en contradiction avec les statistiques officielles, qui montrent une augmentation de l’activité violente de l’extrême droite en France ces dernières années. Selon un rapport du ministère français de l’Intérieur, les violences d’extrême droite ont augmenté de 47 % en 2017. Les chiffres pour 2018 ont montré une légère baisse, mais cela n’indique pas une tendance à long terme. En outre, il est possible que les données officielles ne reflètent pas la réalité complète, car de nombreux actes de violence d’extrême droite ne sont pas signalés aux autorités.

Il est également important de souligner que la remarque de Mme Maréchal est problématique en raison de son implication politique passée. Elle était membre du Rassemblement National (anciennement Front National), un parti politique qui a été accusé à plusieurs reprises de favoriser la violence et la discrimination contre les minorités ethniques et religieuses en France. Les déclarations de Mme Maréchal sont donc considérées comme étant possiblement partisanes et biaisées.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Titre alternatif en français pour ce post : Décès de Jane Birkin à l'âge de 76 ans.

Enfin, la question de la violence d’extrême droite en France est préoccupante en raison de sa nature. Les groupes d’extrême droite sont souvent liés au racisme, au nationalisme et à l’intolérance. Leurs activités violentes peuvent prendre diverses formes, allant des attaques verbales et physiques aux tentatives d’assassinat. Ces actes peuvent causer des dommages physiques et émotionnels considérables aux victimes, en plus d’affecter négativement la cohésion sociale dans le pays.

En conclusion, la question de la violence d’extrême droite en France ne peut être minimisée ni ignorée. Les statistiques officielles montrent un nombre croissant d’actes de violence perpétrés par des groupes d’extrême droite dans le pays. Bien que les déclarations de Marion Maréchal soient problématiques et potentiellement partisanes, il est important que les autorités et les citoyens soient conscients de cette réalité et travaillent ensemble pour la combattre.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles