Le Covid-19 a intensifié l’inégalité des sexes et les préjugés dans le monde des affaires, selon les femmes entrepreneurs.

0
2
Le Covid-19 a intensifié l'inégalité des sexes et les préjugés dans le monde des affaires, selon les femmes entrepreneurs.

Deux tiers des femmes entrepreneurs estiment que la pandémie a aggravé l’inégalité des sexes et les préjugés dans le monde des affaires, selon une nouvelle étude.

Près de la moitié (47 %) des femmes chefs d’entreprise ont dû assumer davantage de responsabilités familiales pendant la pandémie, tandis qu’une sur dix déclare avoir dû mettre ses projets d’entreprise en attente.

En réponse à l’enquête menée auprès de plus de 800 femmes propriétaires de petites entreprises, Simply Business, l’un des plus grands fournisseurs d’assurance pour les petites entreprises au Royaume-Uni, a déclaré : ” Nous sommes très satisfaits des résultats.

s’est associé à la star de The Apprentice, la baronne Karren Brady CBE, pour son initiative Empowering Women in Business, offrant à une femme la chance de gagner une séance exclusive de mentorat en tête-à-tête avec la chef d’entreprise britannique.

L’initiative a été lancée pour aider les femmes propriétaires de petites entreprises à surmonter le sexisme et les préjugés sexistes dans les affaires, tout en améliorant leurs compétences et leur confiance en tant que propriétaires d’entreprises.

Une femme chef d’entreprise gagnera une séance de mentorat d’une heure en tête-à-tête avec Karren Brady CBE.

Un tiers des femmes chefs d’entreprise sont victimes de sexisme

Fait inquiétant, l’étude révèle également qu’une femme entrepreneur sur trois a été victime de sexisme en tant que chef d’entreprise, tandis qu’une sur cinq (19 %) a été victime d’inégalités entre les sexes et d’un accès inégal aux opportunités.

Plus d’un tiers des femmes chefs d’entreprise déclarent que jongler avec la garde des enfants et les responsabilités familiales est l’un des plus grands défis à relever lorsqu’il s’agit de gérer une entreprise. Il est donc plus important que jamais que les femmes chefs d’entreprise obtiennent le soutien et les conseils dont elles ont besoin pour exceller et qu’elles aient la possibilité de nouer des contacts avec d’autres chefs d’entreprise.

Ronnie, dirige un magasin de réparation de matériel informatique à Beaconsfield : “Être une mère de trois enfants et posséder une nouvelle entreprise pendant le Covid a été l’un des défis les plus difficiles que j’aie jamais relevés. Je n’ai pas l’habitude d’abandonner trop facilement, mais là, j’ai dû faire appel à toutes mes forces pour aller jusqu’au bout. Le soutien et les conseils du gouvernement n’étaient pas les meilleurs, j’ai pu obtenir une certaine aide des conseils locaux, mais un soutien plus important était nécessaire.”

La baronne Karren Brady CBE, ambassadrice de Simply Business, commente : “Le niveau de préjugés et d’inégalités entre les sexes dans les entreprises, en particulier dans le paysage des petites entreprises, est stupéfiant. Le sexisme et les préjugés, qu’ils soient conscients ou inconscients, érodent la confiance au fil du temps et entraînent une inégalité des chances. Il est essentiel de lutter contre le sexisme et les préjugés, et de fournir aux femmes entrepreneurs les outils, l’accès et la confiance nécessaires pour surmonter ces obstacles. Nous devons inciter les femmes à se lancer dans les affaires, et non les rabaisser.

“Nous devons exploiter les talents, les ambitions et le dynamisme des femmes, dans toutes les entreprises, grandes ou petites. Je suis fière de m’associer à Simply Business pour mettre en lumière le sexisme et les préjugés dans le monde des affaires – c’est un défi permanent que nous devons relever. Soutenir et encadrer une femme entrepreneur, et lui donner les compétences et les outils dont elle a besoin pour s’épanouir, est un pas en avant dans cette voie.”

Bea Montoya, directrice de l’exploitation chez Simply Business, a commenté : “La pandémie a été difficile pour tout le monde, et peu ont été plus touchés que les propriétaires de petites entreprises de la nation – et c’est particulièrement vrai pour les femmes qui dirigent leur propre entreprise.

“Des restrictions commerciales aux pénuries de personnel, les défis liés à la gestion d’une petite entreprise au cours des deux dernières années ont été incessants. Mais pour celles qui doivent également jongler avec la parentalité, la garde des enfants et l’enseignement à domicile, ces défis ont été intensifiés. Près de la moitié des femmes chefs d’entreprise ont dû assumer davantage de responsabilités familiales pendant la pandémie, ce qui a conduit une sur dix à mettre son entreprise complètement en veilleuse.

“Ici, à Simply Business, nous sommes fiers de soutenir des milliers de petites entreprises prospères dirigées par des femmes à travers le Royaume-Uni. Et nous voulons aider à lutter contre les niveaux inquiétants de préjugés et d’inégalités entre les sexes – qui n’ont fait qu’empirer depuis le début de Covid-19 – et permettre à encore plus de femmes de se lancer seules.

“En nous associant à la baronne Karren Brady CBE – une femme d’affaires formidable qui a une histoire fascinante et une foule d’idées à partager – nous espérons que de nombreuses autres femmes entrepreneurs seront inspirées pour réaliser leur grand rêve et devenir leur propre patron.

“Les petites entreprises sont essentielles à l’économie britannique et joueront un rôle crucial dans la reprise économique après la pandémie. Nous sommes ravis d’offrir à une femme chef d’entreprise la possibilité de bénéficier d’une séance de mentorat exclusive et individuelle avec Karren. Nous savons qu’un impact extrêmement positif nous attend, Karren aidant à soutenir et à guider une heureuse entrepreneuse dans la prochaine phase de son parcours professionnel.”

Retour à l’accueil Worldnet