PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLe choléra en Afrique du Sud : Symptôme de 20 années de...

Le choléra en Afrique du Sud : Symptôme de 20 années de pollution des eaux usées et de négligence.

Les Sud-Africains ont exprimé leur indignation face à la mort d’au moins 15 résidents de Hammanskraal, dans la ville de Tshwane. Les décès ont été causés par le choléra, une maladie diarrhéique causée par la bactérie Vibrio cholerae. La maladie peut être mortelle si elle n’est pas traitée. La bactérie produit une toxine dans l’intestin grêle. Cela provoque la sécrétion d’énormes quantités d’eau, entraînant une diarrhée et une perte rapide de liquides et de sels (électrolytes).

La prévention de cette maladie est étroitement liée à l’accès inadéquat à l’eau propre et aux installations sanitaires. Les mesures de prévention de cette maladie nécessitent plus que la pratique d’une hygiène individuelle. Les régions typiquement à risque comprennent les quartiers pauvres péri-urbains et les zones rurales où les exigences minimales en matière d’eau propre et d’assainissement n’ont pas été satisfaites.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les Britanniques font face à une facture de 2 milliards de livres pour chauffer les plus grandes maisons du Royaume-Uni

Le professeur Anja du Plessis, spécialiste de la recherche en gestion des ressources en eau, estime que la crise aurait pu être évitée. Elle explique à Ina Skosana de The Conversation Africa les raisons de cette crise. Les bactéries du choléra sont présentes dans les selles des personnes infectées. Les gens deviennent infectés lorsqu’ils entrent en contact avec de l’eau contaminée par les bactéries.

La crise sanitaire que nous constatons peut être attribuée à l’héritage de la pollution des eaux usées à travers le pays, car les usines de traitement des eaux usées sont dans un état critique en raison d’un manque d’investissement et de mauvaise gestion. Plus de 80 % (105 sur 115) des systèmes de traitement des eaux usées ont été identifiés comme étant dans un état critique. Ces usines de traitement des eaux nécessitent une intervention et une réhabilitation urgentes.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La santé mentale en tête de liste des plus grands défis pour les entreprises en 2022

L’accès à l’infrastructure de l’eau en Afrique du Sud a augmenté au niveau national, mais l’accès à l’eau a diminué dans cinq de ses neuf provinces entre 2002 et 2019. Seules 64 % des ménages ont un service d’approvisionnement en eau fiable et sûr. L’accès à l’infrastructure de l’eau ne garantit pas toujours un approvisionnement fiable en eau potable.

Pour améliorer la prévention et la réponse aux crises sanitaires, telles que l’actuelle épidémie de choléra, le gouvernement doit tester l’eau potable fournie à partir de toutes les sources pour établir la conformité. La gestion réactive, le manque de volonté politique, la transparence et l’absence de responsabilité au cours des deux dernières décennies ont contribué à l’état actuel des choses. L’épidémie de choléra à Hammanskraal aurait pu être évitée si les mesures nécessaires avaient été prises.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La menace d'El Niño semble sous-évaluée dans la reprise des marchés émergents

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles