PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLe casque Vision Pro VR d'Apple : Premières impressions

Le casque Vision Pro VR d’Apple : Premières impressions

Les journalistes sont sceptiques, il était donc inhabituel d’entendre autant d’entre eux s’extasier sur leur première expérience avec la nouvelle grande nouveauté d’Apple : le casque à prix élevé appelé Vision Proun dispositif infusé de réalité virtuelle totale et de réalité augmentée qui projette des images numériques sur des décors du monde réel.

Mais après avoir porté le Vision Pro pendant une démonstration d’une demi-heure minutieusement orchestrée par Apple, j’ai rejoint les rangs de ceux qui ont été époustouflés par toutes les technologies impressionnantes qu’Apple a intégrées dans ce casque ressemblant à des lunettes. Toutefois, cette excitation a été atténuée par le sentiment inquiétant d’avoir franchi une porte qui conduira la société vers une autre voie de l’isolement numérique.

LES AVANTAGES POTENTIELS

Mais d’abord les bonnes choses : Vision Pro est un appareil très sophistiqué qui est relativement facile à installer et dont l’utilisation est incroyablement intuitive. L’installation nécessite l’utilisation d’un iPhone pour prendre automatiquement des mesures de vos yeux et de vos oreilles. Si vous portez des lunettes de vue (je porte des lentilles), un calibrage supplémentaire sera nécessaire, mais Apple promet que ce ne sera pas compliqué.

Une fois que tout cela est fait, vous constaterez rapidement que la mise en place du Vision Pro est également simple, grâce à un bouton sur le côté qui permet de s’assurer que le casque s’ajuste confortablement. Et contrairement à d’autres casques, le Vision Pro n’est pas un objet ringard, même si les lunettes ne sont pas vraiment chics, même si elles ressemblent un peu à ce que l’on pourrait voir sur une piste de ski, un avion de chasse ou une voiture de course.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les diagnostics d'autisme sont en augmentation. La politique scolaire doit changer pour préserver la main-d'œuvre de demain

Le contrôle du Vision Pro est d’une facilité déconcertante. Il suffit d’appuyer sur un bouton situé au-dessus de la lunette droite pour faire apparaître un écran virtuel d’applications, dont les classiques photos, messagerie, appels téléphoniques, streaming vidéo et navigation sur Internet. Pour ouvrir une application, il suffit de la regarder en face, puis de pincer le pouce et le doigt l’un contre l’autre. La même application peut être fermée par un simple pincement du doigt ou déplacée sur le côté en tenant deux doigts ensemble et en les déplaçant dans la direction où vous souhaitez la placer.

Il n’est pas surprenant que la démonstration bien conçue d’Apple ait présenté le Vision Pro sous son meilleur jour. Le casque semble clairement pouvoir être utilisé par les entreprises pour améliorer la productivité, la collaboration et la vidéoconférence, en particulier à une époque où l’on travaille de plus en plus à distance.

Sans provoquer les effets de désorientation que l’on retrouve fréquemment dans d’autres casques de réalité virtuelle, le Vision Pro peut vous immerger dans des images époustouflantes, des affichages en 3D de lieux lointains. Il peut vous insérer dans des vidéos de souvenirs enregistrés avec l’une des 12 caméras de l’appareil (la démo comprenait des scènes réconfortantes de la fête d’anniversaire d’un enfant et d’un feu de camp). Il peut vous donner l’impression de regarder un film en 3D, tel que le dernier film Avatar, comme si vous étiez assis dans un cinéma IMAX tout en vous relaxant sur votre propre canapé. Il peut vous plonger dans des moments surréalistes (à un moment donné, j’ai regardé avec émerveillement un papillon qui apparaissait pour la première fois sur un écran virtuel représentant une époque préhistorique et qui semblait voler à travers la pièce pour atterrir dans ma main tendue, alors que j’étais assis sur un canapé).

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Cinq graphiques clés à surveiller dans les matières premières mondiales cette semaine.

La démo présentait juste assez d’aperçus de la façon dont les événements sportifs apparaissent à travers les lunettes pour que l’on se rende compte que les pouvoirs en place dans le football professionnel et universitaire, le basket-ball, le base-ball et le hockey vont certainement trouver des moyens d’incorporer la technologie dans des services d’abonnement qui donneront aux spectateurs l’impression d’être assis au premier rang.

À la décharge d’Apple, le Vision Pro est également conçu de manière à permettre aux utilisateurs de continuer à voir les personnes qui les entourent, s’ils le souhaitent.

LES INCONVÉNIENTS POTENTIELS

Mon sentiment mitigé quant à la première incursion d’Apple dans le domaine de la réalité mixte tient ironiquement au fait que le Vision Pro est très bien conçu par une société qui a été à l’origine de ce type de technologie qui change la donne à de nombreuses reprises au cours des 40 dernières années.de l’ordinateur Macintosh à l’iPhone.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Expérience d'escrime avec Sara Balzer, vice-championne d'Europe : notre test et impressions

Il semble qu’il s’agisse d’un autre cas où Apple a accompli quelque chose qui a échappé à d’autres entreprises technologiques en déchiffrant le code pour rendre la réalité virtuelle et augmentée plus attrayante et moins désorientante qu’une variété d’autres casques d’écoute sans intérêt ne l’ont fait au cours de la dernière décennie environ.

La seule raison pour laquelle le Vision Pro ne fera pas immédiatement sensation est son coût. Lorsqu’il arrivera sur le marché américain au début de l’année prochaine, il sera vendu 3 500 dollars, ce qui en fait probablement un produit de luxe inabordable pour la plupart des ménages, d’autant plus que le casque ne supplantera pas le besoin d’acheter un nouvel iPhone ou un nouveau smartphone fonctionnant sous Android tous les deux ans.

Le scénario le plus probable est que Vision Pro soit en quelque sorte le banc d’essai d’Apple pour la réalité mixte, qui encouragera le développement de nouvelles applications spécialement conçues pour tirer parti de la technologie. L’effet d’entraînement suivant sera une série d’autres produits équipés d’une technologie tout aussi convaincante à des prix inférieurs, qui auront plus de chances d’attirer davantage de personnes – y compris des enfants – dans un domaine qui menace de renforcer la dépendance à l’écran au détriment des interactions réelles entre les humains.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles