PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLe Carlton et la société de sécurité condamnés à verser des millions...

Le Carlton et la société de sécurité condamnés à verser des millions d’euros suite à « l’affaire du siècle »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le Carlton de Cannes est condamné, ainsi qu’une société de sécurité privée, à verser chacun 7,7 millions d’euros à l’assureur britannique de la marque de joaillerie Leviev, qui s’était fait voler pour 103 millions d’euros de diamants exposés dans l’hôtel. En effet, en juillet 2013, un individu masqué avait réussi à dérober pas moins de 72 bijoux malgré la présence de vigiles. Cette indemnisation est décidée en raison de la « perte de chance » subie par l’assureur, qui considérait que le vol avait été facilité par des dysfonctionnements des mesures de sécurité mises en place par l’hôtel et la société de sécurité. Bien que l’identité du voleur et le butin n’aient jamais été retrouvés, la justice a décidé de condamner chacune des parties à verser cette somme conséquente, plus 35 000 euros pour les frais liés à la procédure. Toutes les parties ont encore la possibilité de faire appel. Au moment des faits, un représentant syndical de l’hôtel Carlton avait souligné qu’ils ne disposaient pas des mêmes dispositifs de sécurité que ceux des bijouteries, mais contacté par la presse, le cabinet d’avocats de l’établissement n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. L’un des conseils de la société de sécurité a évoqué un jugement de Salomon entre les différentes demandes, tout en rappelant que l’audit de sécurité commandé par l’assureur n’avait pas été communiqué ni au Carlton, ni à la société de sécurité.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Réforme de Casino : Cession des enseignes sud-américaines, réduction de la dette et augmentation du capital pour une nouvelle impulsion

—————————–Article Complet————————————————

Le tribunal de commerce de Cannes a condamné le Carlton et une société de sécurité privée à verser chacun 7,7 millions d’euros à l’assureur d’une grande marque de joaillerie qui s’était fait voler 103 millions d’euros de diamants exposés dans l’hôtel. Le vol, qui a eu lieu en 2013, n’a jamais été résolu, mais l’assureur réclamait 72 millions d’euros à l’hôtel Carlton et à la société BSL pour la « perte de chance » subie en raison des dysfonctionnements des procédures de sécurité mises en place par le Carlton et la société BSL. Le tribunal a décidé de condamner chaque partie à verser 7,7 millions d’euros, plus 35 000 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile pour couvrir les frais liés à la procédure. Toutes les parties ont encore la possibilité d’interjeter appel.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le Carlton et une société de sécurité ont été condamnés à payer des millions d’euros après « le casse du siècle », qui a secoué la ville de Cannes en 2013.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les vacances des ministres : entre cinéma sur la Côte d'Azur et vélo dans le Sud-Ouest

Le jugement rendu le 7 avril 2021 par le tribunal correctionnel de Grasse a condamné le Carlton à payer 5,9 millions d’euros et la société de sécurité à payer 3,3 millions d’euros. Cette décision fait suite à un braquage qui a eu lieu en juillet 2013, lors duquel des bijoux d’une valeur de 103 millions d’euros ont été volés dans une exposition organisée au Carlton de Cannes.

Lors du procès, qui a eu lieu en novembre 2020, les accusés ont plaidé non coupable et ont affirmé que les preuves étaient insuffisantes pour prouver leur implication dans le cambriolage. Cependant, les juges ont estimé que les accusés, qui étaient tous des membres présumés de la mafia italienne, étaient responsables du vol et ont prononcé des peines allant de quatre à quatorze ans de prison.

Le Carlton et la société de sécurité ont également été condamnés à verser des dommages et intérêts à plusieurs victimes, notamment des assurances et des exposants de bijoux, qui ont subi des pertes importantes à la suite du braquage.

Cette affaire a été qualifiée de « casse du siècle » en raison de l’ampleur du vol et de la sophistication des méthodes utilisées par les cambrioleurs. Les voleurs ont désactivé les systèmes de sécurité et ont utilisé des explosifs pour pénétrer dans les vitrines des bijoux.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mélenchon explique et revendique sa position sur les émeutes urbaines

Le jugement rendu par le tribunal de Grasse montre que les criminels ne peuvent pas agir en toute impunité et que les entreprises doivent prendre des mesures pour protéger leurs biens et leurs clients. Le Carlton et la société de sécurité ont été tenus responsables des failles de sécurité qui ont permis à des criminels de commettre un vol important.

Cette affaire a également mis en lumière les liens entre le monde du luxe et la criminalité organisée. Les bijoux volés étaient destinés à être revendus sur le marché noir, où ils auraient été achetés par des personnes qui cherchent à se procurer des biens de luxe à des prix avantageux.

En fin de compte, la condamnation du Carlton et de la société de sécurité envoie un message clair selon lequel les entreprises doivent prendre des mesures de sécurité appropriées pour protéger leurs biens et leurs clients, et que les criminels seront tenus responsables de leurs actes.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles