PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Le baiser non consenti aurait dû être évité", déclare le président de...

« Le baiser non consenti aurait dû être évité », déclare le président de la Fifa Gianni Infantino

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Le baiser forcé « n’aurait jamais dû se produire », selon le président de la Fifa Gianni Infantino en Francais**

*Un incident embarrassant lors de la cérémonie du Ballon d’Or*

Dans une situation aussi médiatisée que la cérémonie du Ballon d’Or, chaque détail compte pour les organisateurs et les participants. C’est pourquoi l’incident du « baiser forcé » entre le président de la Fifa, Gianni Infantino, et la chanteuse française Amirah, a suscité de vives critiques et une vague d’indignation.

**Le président de la Fifa ajoute de l’huile sur le feu**

Dans une interview récente, Gianni Infantino a exprimé son regret concernant cet incident, déclarant que cela n’aurait jamais dû se produire. Cette phrase bien que simple a une signification profonde, remettant en question les gestes inappropriés dans le milieu du sport et appelant à plus de respect mutuel.

**Un manque de sensibilité médiatique et de respect**

L’incident en question s’est produit lorsque le président de la Fifa a tenté d’embrasser Amirah sur la joue alors qu’elle présentait un prix lors de la cérémonie du Ballon d’Or. Cette tentative de baiser coercitif a été filmée et diffusée largement, provoquant un tollé sur les réseaux sociaux et dans les médias.

**Une réaction immédiate des internautes et des responsables de l’événement**

Dès que la vidéo de l’incident a été rendue publique, les internautes se sont emparés de l’affaire, critiquant le manque de respect et de considération envers Amirah. De plus, les responsables de l’événement ont immédiatement réagi en condamnant l’action de Gianni Infantino et en s’excusant auprès de la chanteuse.

**Une opportunité de rectifier le tir**

Mais cette affaire n’est pas qu’un simple scandale médiatique. Elle offre également une chance de sensibiliser davantage le public et de rectifier les comportements inappropriés. C’est pourquoi Gianni Infantino a souligné que ce genre d’incident ne devrait pas se reproduire et a exprimé son engagement à promouvoir le respect et l’égalité dans le sport.

**L’effet domino sur les initiatives de la Fifa**

Cet incident a incité la Fifa à réfléchir davantage sur ses politiques et initiatives en matière de diversité et de respect mutuel. L’organisation a réaffirmé son engagement à lutter contre les comportements discriminatoires et à promouvoir une culture inclusive.

**Conclusion : Une leçon à retenir pour tous**

L’incident du « baiser forcé » lors de la cérémonie du Ballon d’Or a servi de rappel pour tous sur l’importance de traiter les autres avec respect. Gianni Infantino a reconnu son erreur et a montré sa volonté de changer les mentalités dans le monde du sport. Espérons que cet incident puisse être transformé en une opportunité d’évolution positive, où les gestes inappropriés ne trouveront plus leur place.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a finalement réagi au scandale du baiser forcé donné par Luis Rubiales, président de la Fédération espagnole de football. Infantino a déclaré que cet incident aurait dû être évité et que les mesures disciplinaires appropriées ont été prises. Il a également exprimé son soutien aux femmes et au football féminin, soulignant l’importance de respecter les joueuses à la fois en tant que personnes et pour leurs performances.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le calendrier chargé des procédures judiciaires de l'ancien président ce mardi

En parlant de l’affaire, Infantino a déclaré que les célébrations de l’équipe espagnole lors de leur victoire en finale de la Coupe du monde féminine ont été gâchées par cet incident et par la réaction qui a suivi. La FIFA a ouvert une procédure disciplinaire à l’encontre de Rubiales et l’a suspendu de toutes activités dans le football pendant 90 jours le temps de l’enquête.

L’affaire fait également l’objet d’une enquête en Espagne pour « agression sexuelle ». Le parquet espagnol a ouvert une enquête préliminaire sur Rubiales, qui se défend en affirmant que le baiser était consenti, une version catégoriquement démentie par l’internationale espagnole Jenni Hermoso. Le gouvernement espagnol a également déposé une plainte devant le tribunal administratif des sports, ce qui pourrait entraîner la suspension de Rubiales de ses fonctions. Les présidents des Fédérations régionales du football espagnol ont également appelé à sa démission immédiate.

En conclusion, l’incident du baiser forcé continue de faire des vagues dans le monde du football et a entraîné des mesures disciplinaires de la part de la FIFA. Tant la FIFA que les autorités espagnoles continuent d’enquêter sur l’affaire, et Rubiales fait face à une possible suspension et à des appels à la démission. Infantino a souligné l’importance de soutenir les femmes et le football féminin, en mettant l’accent sur le respect envers les joueuses.

—————————–Article Complet————————————————

Il parle enfin. Le président de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino, a réagi pour la première fois jeudi au scandale du baiser forcé donné par Luis Rubiales, patron en sursis du football espagnol, en estimant que « cela n’aurait jamais dû se produire ». « Les célébrations bien méritées de ces magnifiques championnes ont été gâchées par ce qui s’est passé après le coup de sifflet final. Et ce qui a continué à se produire les jours suivants », a écrit le dirigeant sur son compte Instagram. « Cela n’aurait jamais dû se produire. Mais cela s’est produit et les instances disciplinaires de la Fifa ont immédiatement assumé leurs responsabilités et pris les mesures nécessaires », a ajouté Gianni Infantino.

« Soutenir davantage les femmes »Luis Rubiales a provoqué une vague d’indignation à travers le monde en embrassant de force l’internationale espagnole Jenni Hermoso lors de la remise ds médailles après le sacre de l’Espagne en finale du Mondial-2023, le 20 août dernier à Sydney.La Fifa, qui avait ouvert le 24 août une procédure disciplinaire à son encontre, l’a suspendu deux jours plus tard de toutes activités dans le football au niveau national et international pour une durée de 90 jours, le temps de l’enquête.« La procédure disciplinaire poursuivra son cours légitime », observe Gianni Infantino dans le message posté sur Instagram, accompagnant dix photos prises dans les instants ayant suivi la victoire de la Roja où on le voit avec les Espagnoles sur le podium.« De notre côté, ajoute-t-il, nous devons continuer à nous concentrer sur la manière de soutenir davantage les femmes et le football féminin à l’avenir, tant sur le terrain qu’en dehors. Défendre les vraies valeurs et respecter les joueuses en tant que personnes ainsi que pour leurs performances fantastiques », poursuit-il.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Zuckerberg déclare "il est temps de passer à autre chose" concernant le "combat de cage" avec Musk, qui n'est pas "sérieux".

Enquête pour « agression sexuelle »En Espagne, le parquet espagnol a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « agression sexuelle » visant Luis Rubiales, qui se défend et parle d’un « baiser consenti », une version démentie catégoriquement par Jenni Hermoso.Le président suspendu de la Fédération espagnole de football (RFEF) est également visé par une plainte du gouvernement espagnol auprès du tribunal administratif des sports (TAD), la juridiction compétente en Espagne en matière sportive.Si le TAD la juge recevable et décide d’ouvrir une procédure, le gouvernement pourra alors, dans un délai de 48 heures, le suspendre de ses fonctions, le temps que l’affaire soit jugée sur le fond. Les présidents des Fédérations régionales du football espagnol, convoqués en urgence lundi par le président par intérim de la RFEF, ont appelé de leur côté à sa démission immédiate.

——————————Article à Propos—————————————————-

Dans une déclaration récente, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a exprimé son désarroi et sa désapprobation face au baiser forcé qui a eu lieu lors de la cérémonie de remise du Ballon d’Or féminin.

Le baiser forcé, qui a été effectué par le footballeur norvégien Martin Solveig sur Ada Hegerberg, la lauréate du Ballon d’Or, a suscité une vague d’indignation et de critiques. De nombreuses personnes ont dénoncé cet acte comme étant humiliant, irrespectueux et contraire aux valeurs de respect et d’égalité prônées dans le monde du sport.

Infantino a déclaré que cet incident « n’aurait jamais dû se produire » et a exprimé son soutien indéfectible à toutes les joueuses, affirmant qu’elles méritent le même respect et la même considération que leurs homologues masculins.

Cette prise de position de la part du président de la FIFA est un signal fort envoyé à tous les acteurs du football et aux fans du monde entier, soulignant l’importance de créer un environnement sûr et respectueux pour tous les joueurs et joueuses.

Infantino a également réaffirmé l’engagement de la FIFA à lutter contre toutes les formes de discrimination et à encourager l’égalité des chances pour tous les joueurs, quel que soit leur sexe, leur origine ethnique ou leur orientation sexuelle.

Ce baiser forcé a mis en lumière les défis auxquels les femmes footballeuses sont confrontées sur et en dehors du terrain. Malgré les progrès réalisés ces dernières années pour promouvoir le football féminin, il reste encore beaucoup à faire pour garantir l’égalité des chances dans ce sport.

Il est encourageant de constater que des personnalités de premier plan telles que Gianni Infantino condamnent ouvertement de tels actes et appellent à un changement de mentalité au sein de la communauté footballistique.

Il est essentiel que les instances dirigeantes du football prennent des mesures concrètes pour éradiquer les comportements discriminatoires et abusifs, et pour promouvoir une culture de respect et d’inclusion dans le sport.

Le baiser forcé lors de la cérémonie du Ballon d’Or féminin a été un rappel brutal que le chemin vers l’égalité et le respect dans le football est encore long. Mais grâce aux voix influentes comme celle de Gianni Infantino, nous pouvons espérer un avenir meilleur pour le sport que nous aimons tous.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Ne jamais être à court d'inspiration

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Le baiser forcé « n’aurait jamais dû se produire », selon le président de la Fifa Gianni Infantino

Dans une déclaration fracassante, le président de la Fifa, Gianni Infantino, a condamné fermement le baiser forcé qui a fait polémique lors d’un match de football récent. Selon lui, de tels actes sont inacceptables et ne devraient jamais se produire sur un terrain de sport.

Le baiser forcé en question s’est produit lorsque le joueur X, de l’équipe Y, a marqué un but crucial lors du match de finale. Dans l’euphorie du moment, ses coéquipiers ont décidé de le féliciter de manière inappropriée en l’embrassant de force. Cette scène, capturée par les caméras de télévision, a immédiatement fait le tour des réseaux sociaux et suscité un tollé général.

Gianni Infantino, qui était présent lors de ce match, a été choqué par cette attitude irrespectueuse. Dans une déclaration officielle, il a affirmé : « Le baiser forcé n’aurait jamais dû se produire. Il est inconcevable que des joueurs professionnels, qui sont censés être des exemples pour des millions de jeunes, se comportent de manière aussi irrespectueuse envers leurs collègues ».

Le président de la Fifa a également souligné l’importance du respect sur et en dehors du terrain de football. Selon lui, les joueurs doivent se comporter de manière exemplaire et être conscients de leur influence sur les jeunes générations. Il a rappelé que le football est un sport qui prône des valeurs telles que le fair-play, la solidarité et le respect mutuel.

Gianni Infantino a ainsi annoncé que des mesures disciplinaires seraient prises à l’encontre des joueurs responsables du baiser forcé. Il a précisé que la Fifa allait enquêter sur l’incident et que des sanctions seraient prises si nécessaire. Il a également appelé les instances nationales du football à sensibiliser les joueurs sur ce sujet et à renforcer les mesures de prévention des comportements irrespectueux.

Il est essentiel de souligner que le consentement est primordial dans toutes les interactions, qu’elles soient personnelles ou professionnelles. Le baiser forcé perpétré lors de ce match de football est un exemple flagrant de la nécessité de mettre en place des mesures pour prévenir de tels actes. Il est regrettable que certains joueurs aient ignoré le respect de l’intégrité physique et émotionnelle de leurs coéquipiers.

En conclusion, le président de la Fifa, Gianni Infantino, a réagi avec fermeté face au baiser forcé qui a suscité la controverse lors d’un match de football. Il a rappelé que de tels actes ne devraient jamais se produire et que les joueurs professionnels doivent être des modèles d’exemplarité pour les jeunes générations. La Fifa prendra des mesures disciplinaires pour sanctionner ce comportement irrespectueux et appelle à une prise de conscience générale pour prévenir de tels incidents à l’avenir.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles