PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuL'agence de l'ONU met en garde contre la baisse insuffisante du mariage...

L’agence de l’ONU met en garde contre la baisse insuffisante du mariage des enfants

—————————–Résumé de l’Article————————————————

L’Unicef a publié un rapport mettant en garde contre les mariages de filles mineures, qui sont considérés comme une « violation des droits de l’enfant ». Le nombre de mariages a légèrement diminué ces dernières années, mais à un rythme trop lent pour éliminer complètement cette pratique avant 300 ans. En outre, l’Unicef craint une convergence de crises, telles que la pandémie de COVID-19, les conflits et le changement climatique, qui pourraient inverser cette tendance. Les filles âgées de 12 à 17 ans sont les plus touchées par ces mariages, qui sont souvent considérés comme une mesure de protection financière, sociale et physique par les familles. Les progrès en la matière sont plus importants dans les familles les plus riches, mais restent insuffisants. L’Asie du Sud-Est mène la baisse des mariages, bien qu’elle compte encore environ 45% des 640 millions de femmes qui se sont mariées avant l’âge de 18 ans. L’Inde représente un tiers de ces mariages. L’Afrique subsaharienne présente le plus grand risque pour les filles d’être mariées avant leur 18e anniversaire, et le nombre de mariages devrait augmenter de 10% d’ici 2030 en raison de la croissance démographique. Pour atteindre l’objectif d’éliminer complètement cette pratique, une baisse 20 fois plus rapide est nécessaire, ce qui nécessitera des efforts concertés de la part des gouvernements, des organisations et de la société civile.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Deuxième tour surprenant entre deux partis sociaux-démocrates lors des élections présidentielles

—————————–Article Complet————————————————

L’Unicef met en garde contre les mariages de jeunes filles mineures, affirmant que bien que leur nombre ait diminué, la baisse est trop lente pour éliminer cette violation des droits des enfants dans les 300 prochaines années. L’agence est également préoccupée par une convergence de crises qui risque d’inverser cette tendance. Selon les estimations de l’Unicef, 640 millions de filles et de femmes dans le monde se sont mariées avant l’âge de 18 ans, mais les mariages ont diminué de 68 millions au cours des 25 dernières années. Cependant, une diminution 20 fois plus rapide est nécessaire pour éliminer cette pratique d’ici la fin de la décennie. La pandémie de Covid-19, les conflits et les impacts croissants du changement climatique pourraient également être responsables de 10 millions de mariages supplémentaires entre 2020 et 2030. L’Asie du Sud-Est est la région qui connaît la plus forte baisse des mariages de jeunes filles, mais l’Inde à elle seule représente un tiers des 640 millions de femmes mariées avant l’âge de 18 ans. En Afrique subsaharienne, où les filles ont désormais le plus de risque d’être mariées avant leur 18e anniversaire, le nombre de mariages de très jeunes filles devrait augmenter de 10 % d’ici 2030 en raison de la croissance de la population.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le respect des principes de maintien de l'ordre a-t-il été observé ?

——————————Article à Propos—————————————————-

L’agence de l’ONU pour l’enfance (UNICEF) prévient sur la baisse très lente du nombre de mariages de mineures dans le monde. Cela est dû à la pandémie de Covid-19 qui a accéléré cette pratique, touchant chaque fois plus de jeunes adolescentes dans le monde.

Les mariages précoces représentent une violation grave des droits de l’enfant, cela peut entraîner des conséquences néfastes sur la santé des jeunes filles. En effet, les mariages précoces occasionnent souvent des grossesses précoces qui augmentent considérablement le risque de mortalité et de complications liées à l’accouchement.

Pour ces raisons, l’UNICEF a averti qu’il était crucial d’agir rapidement pour mettre fin à ce phénomène dans le monde entier. Pour cela, il faut mettre en place des politiques et des programmes axés sur les besoins des jeunes filles afin de leur fournir une éducation et des opportunités économiques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une garderie associative interdit toute violence envers les enfants.

Cependant, la pandémie de Covid-19 a rendu cette tâche plus difficile. Les fermetures d’écoles et les pertes d’emploi ont conduit à une augmentation de la pauvreté, ce qui a ajouté des pressions supplémentaires pour les familles, les amenant à marier leurs filles plus jeunes et ainsi, à les protéger financièrement.

C’est pourquoi, il est plus que jamais nécessaire que les gouvernements travaillent main dans la main avec les organisations internationales pour garantir l’accès à l’éducation, à la santé et à des mécanismes de protection de l’enfant pour toutes les filles.

En somme, la baisse trop lente du nombre de mariages de mineures est un sujet grave d’inquiétude pour l’UNICEF. Il est urgent de prendre les mesures nécessaires pour lutter contre cette pratique malheureuse qui menace la vie de nombreuses filles. Les gouvernements et les organisations internationales doivent travailler ensemble pour que les filles puissent avoir un avenir meilleur et plus égalitaire.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles