FinanceGagner de l'argentLa vérité sur la sortie de la dette

La vérité sur la sortie de la dette

En cette période économique difficile, de nombreux Sud-Africains se sont enfoncés dans les tranchées sombres du surendettement. Le conseil en matière d’endettement, qui a été introduit par la loi nationale sur le crédit pour protéger les consommateurs lorsqu’ils empruntent de l’argent auprès de prestataires de services financiers, a été une bouée de sauvetage bien nécessaire pour de nombreuses personnes.

Dans le cadre du programme d’examen de la dette, un conseiller qualifié en matière de dette négocie un versement mensuel unique et faible pour toutes les obligations de la dette. Cette nouvelle structure de remboursement tient compte de toutes les dépenses existantes du ménage, telles que le transport, le loyer, les services publics et l’épicerie, et permet au consommateur de rembourser sa dette tout en continuant à payer confortablement ses frais de subsistance mensuels.

Une grande majorité des consommateurs qui quittent le programme de révision des dettes y reviennent souvent. De nombreuses personnes entrent dans le programme en cherchant à obtenir un soulagement immédiat de la part des agents de recouvrement et des créanciers, pour en sortir avant que leur dette ne soit remboursée.

Le but ultime du programme est que les consommateurs atteignent un stade où ils ont remboursé toutes leurs dettes et peuvent quitter le programme avec un nouveau départ dans le monde du crédit. Cette démarche peut s’avérer peu perspicace, voire risquée, car elle laisse le consommateur vulnérable aux actions en justice des créanciers, voire à la reprise de possession des biens par les tribunaux.

Une question fréquemment posée par les consommateurs dans le cadre du programme est la suivante : Quand puis-je partir ?? Pour comprendre la sortie de l’examen de la dette, il faut d’abord comprendre les processus d’entrée dans un programme.

Lire aussi :   Les prix du gaz en Europe devraient chuter au cours de la nouvelle année

Pour commencer, regardons la définition de l’examen de la dette. Il s’agit d’un processus légal et réglementé par le National Credit Regulator (NCR) qui est ordonné par un tribunal. La sortie du programme se fait également par ces mêmes voies.

Le RCN décrit les directives suivantes pour quitter l’examen de la dette :

Tout se fait via le tribunal d’instance

Tout d’abord, le NCR précise qu’une ordonnance déclarant qu’un consommateur surendetté fait l’objet d’un réexamen de dettes ne peut pas être accordée par un tribunal de grande instance, et de même, il ne peut pas non plus traiter les prononciations sur l’opportunité de retirer le consommateur du réexamen de dettes. Toutes les procédures d’examen de la dette se font devant le tribunal d’instance.

Avant qu’une décision de justice ne soit accordée

Comme pour toutes les procédures judiciaires, une décision de justice visant à déclarer un consommateur en situation de surendettement peut prendre du temps. Dans l’intervalle, un conseiller en endettement qualifié peut avoir déjà déclaré un consommateur surendetté et procédé à la restructuration de ses conditions de remboursement, en collaboration avec ses créanciers.

Dans les cas où une décision de justice n’a pas encore été rendue et que le consommateur, avec son conseiller en matière de dettes, estime qu’il est apte à gérer ses dettes, le conseiller en matière de dettes présentera les faits au tribunal dans l’espoir de faire rejeter la décision de justice.

Cela peut se produire, par exemple, en cas d’augmentation des revenus ou d’une rentrée d’argent qui permet de régler une grande partie des dettes du consommateur.

Lire aussi :   Placer le métier : un guide pratique

Après qu’une décision de justice ait été accordée

Selon les dernières réglementations du NCR publiées plus tôt cette année, la seule façon pour les consommateurs de sortir de l’examen des dettes après qu’une décision de justice ait été accordée est de régler toutes leurs dettes conformément à l’accord restructuré, à l’exception d’un prêt immobilier.

Il convient de noter que si l’accord restructuré est destiné à aider le consommateur au début du processus d’examen de sa dette, si la situation financière du consommateur s’améliore, il peut en informer le conseiller en matière de dettes, ce qui signifie que le processus d’examen de la dette pourrait prendre fin plus tôt que l’accord initial.

Une fois qu’un consommateur a réglé toutes ses dettes, son conseiller en matière de dettes émet un certificat d’apurement dans un délai de sept jours ouvrables, et ce certificat est soumis à toutes les agences d’évaluation du crédit qui suppriment alors l’indicateur d’examen de la dette, ce qui ramène le score de crédit à zéro.

Avec une ardoise propre, le consommateur est maintenant libre de réintégrer le marché du crédit.

Un aspect important du programme de révision de la dette est le fait qu’il refuse aux consommateurs d’accumuler de nouvelles dettes tout en remboursant leurs dettes existantes. Cela permet au consommateur d’adopter des habitudes de gestion financière plus saines, telles que l’épargne et l’établissement d’un budget.

Ceci est particulièrement important car lorsqu’ils réintègrent le marché du crédit avec un score de crédit de zéro, ils doivent le reconstituer progressivement. Cela peut se faire en adoptant de sages habitudes de gestion du crédit, par exemple en ne dépensant de l’argent que pour des choses abordables et en respectant strictement un budget.

Lire aussi :   La Grande-Bretagne est assise sur 50 ans de gaz de schiste qui pourrait stimuler l'approvisionnement du pays.

C’est là que les consommateurs doivent faire attention afin de ne pas se retrouver à nouveau en situation de révision de dettes,

La révision des dettes peut être une bouée de sauvetage pour les consommateurs qui croulent sous les dettes. Elle peut leur donner un répit pour couvrir les dépenses du ménage, les protéger contre le harcèlement des créanciers et empêcher la saisie de leurs biens.

L’un des plus grands cadeaux que la révision des dettes offre aux consommateurs est l’éducation financière qui leur permet de mieux gérer leurs finances personnelles. Avec cette connaissance, ils ne deviennent pas seulement libres de dettes, mais ils peuvent également atteindre la liberté financière.

Charnel Collins, PDG de National Debt Advisors (NDA).

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles

%d blogueurs aiment cette page :