PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa taxe furtive de Rishi Sunak coûtera 3 500 £ par an...

La taxe furtive de Rishi Sunak coûtera 3 500 £ par an aux salariés moyens.

Des millions de salariés moyens seront plus pauvres de plus de 3 500 £ en raison des plans de Rishi Sunak pour un raid furtif sur l’impôt sur le revenu qui durera au moins six ans, selon une analyse.

Le Premier ministre et Jeremy Hunt, le chancelier, auraient convenu de prolonger jusqu’en 2028 le gel des seuils de l’impôt sur le revenu qui devait prendre fin deux ans plus tôt. L’accord est intervenu lors d’une réunion lundi pour discuter de la manière de combler le déficit de 35 milliards de livres des finances publiques.

Le gel des seuils d’imposition en période d’inflation élevée entraîne des millions de travailleurs supplémentaires à payer plus d’impôts chaque année, car une part plus importante de leurs salaires passe dans les tranches supérieures – un impôt furtif connu sous le nom de « freinage fiscal ».

Les chiffres publiés par HM Revenue & Customs en juin ont montré que 6,1 millions de personnes – l’équivalent d’un adulte sur six – ont payé le taux supérieur d’impôt sur le revenu en raison du gel des seuils, contre 4,2 millions en 2019. Au total, 629 000 personnes ont payé le niveau le plus élevé – 45 % sur les revenus supérieurs à 150 000 £ – contre 421 000 en 2019-20.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'Asie hésite alors que la Chine délivre une maigre baisse de taux

Les revenus jusqu’à 12 570 £ par an sont exonérés d’impôt, une somme connue sous le nom d’allocation personnelle. Les travailleurs paient 20 pour cent jusqu’à 50 270 £, 40 pour cent jusqu’à 150 000 £ et 45 pour cent au-delà.

L’année dernière, alors que Sunak était chancelier, il a annoncé qu’il cesserait de relever les seuils d’imposition jusqu’en avril 2026, accélérant ainsi le processus de freinage fiscal.

Une analyse réalisée hier par le cabinet comptable Blick Rothenberg montre l’impact négatif qu’aurait le gel de l’abattement personnel et des autres seuils d’imposition jusqu’en avril 2028 sur le salaire net des travailleurs, ce qui pourrait entraîner des millions de travailleurs supplémentaires dans des tranches d’imposition plus élevées et faire passer une plus grande partie de leurs revenus au-dessus de l’abattement personnel non imposable.

L’étude montre qu’une personne gagnant 50 000 £ par an aurait payé 3 659 £ d’impôts en plus d’ici 2028 si les seuils étaient gelés chaque année jusqu’à cette date au lieu d’augmenter avec l’inflation. Une personne gagnant 100 000 £ par an aurait payé 8 229 £ de moins en raison de l’impact annuel rampant de l’inflation et du gel des seuils.

Les calculs partent de l’hypothèse que l’inflation sera en moyenne de 7 % l’année prochaine, puis diminuera de 1 % chaque année jusqu’à atteindre 3 % en 2028, conformément aux prévisions de nombreux analystes. Ils supposent également que le travailleur est un employé et qu’il paie l’assurance nationale, qui reste en ligne avec l’allocation personnelle.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une enveloppe de 80 millions d'euros pour aider les agriculteurs touchés par les sinistres

« L’inflation monte en flèche, atteignant son plus haut niveau depuis 40 ans, et l’effet d’entraînement de la décision du gouvernement précédent de geler les seuils d’imposition et les allocations commence vraiment à se faire sentir », a déclaré Joe Neal, directeur fiscal chez Blick Rothenberg.

« Les années précédentes, les contribuables auraient pu s’attendre à un certain soulagement grâce à une augmentation annuelle de leur allocation personnelle non imposable. Cependant, avec l’inflation actuelle, l’absence de mouvement sur les seuils jusqu’en 2026, et les rumeurs selon lesquelles ce gel pourrait bien être prolongé, les contribuables vont se rendre compte que leurs paquets ne s’étirent pas autant. »

Le gouvernement estime que la prolongation du gel des seuils lors du prochain budget, qui doit être présenté le 17 novembre, permettrait de récolter environ 5 milliards de livres par an d’ici 2027-28. Le Trésor a été accusé d’enterrer les détails des niveaux d’imposition dont sont redevables les salariés après avoir annoncé qu’il cesserait de publier une série de chiffres réguliers sur le montant des revenus perçus par le ministère.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le versement de 500 milliards d'euros par la BCE met les banques italiennes dans la ligne de mire

Des documents placés sur le site Web du gouvernement révèlent que le HMRC va réduire ou modifier un tiers de ses publications statistiques chaque année en raison d’un manque de ressources, ce qui, selon les critiques, pourrait empêcher les gens de comprendre la charge fiscale supplémentaire à laquelle ils sont confrontés.

Parmi les publications statistiques régulières qui seront supprimées au printemps, citons un tableau annuel indiquant les impôts à payer en fonction du revenu des personnes, une série de données sur les demandes d’allocations familiales et une analyse statistique annuelle sur les recettes des droits de succession.

Le HMRC a révélé qu’il avait l’intention de supprimer ces chiffres dans le cadre d’un exercice de consultation qui a débuté la semaine dernière et qui doit se terminer le 16 janvier. Il a déclaré qu’il annoncerait ses plans définitifs au printemps après avoir lu les réponses à la consultation.

Un porte-parole du HMRC a déclaré : « Notre objectif doit être la qualité, et nous voulons utiliser nos ressources pour donner la priorité aux statistiques qui apportent une valeur ajoutée, qui sont robustes et que les gens utilisent. »

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles