PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa suppression de l'impôt sur les successions coûterait 15 milliards de livres...

La suppression de l’impôt sur les successions coûterait 15 milliards de livres par an d’ici à 2032, selon l’IFS

La suppression de l’impôt sur les successions coûterait au gouvernement près de 15 milliards de livres sterling par an en perte de revenus d’ici 2032, selon une analyse de l’Institute for Fiscal Studies qui fait suite aux appels des députés conservateurs en faveur de l’abolition du principal impôt sur la fortune héritée.

Le thinktank a déclaré que les derniers chiffres du HMRC montraient que moins de 4 % des successions payaient l’impôt sur les successions (IHT) en 2020-21, mais que la croissance rapide de la richesse chez les personnes plus âgées signifiait que ce chiffre allait augmenter à plus de 7 % au cours de la prochaine décennie.

Si Londres compte le plus grand nombre de successions soumises à l’IHT, c’est dans le Sussex, les Cotswolds et autour de Birmingham que l’on trouvera le plus grand nombre de successions pour 100 000 habitations.

Le rapport de l’IFS, intitulé Reforming Inheritance Tax, a révélé qu’en 2024, le cinquième des donateurs les plus riches légueront en moyenne 380 000 livres sterling par enfant et paieront des droits de succession représentant environ 10 % de ce montant.

En revanche, le cinquième des parents les moins riches laissera moins de 2 000 livres sterling par enfant.

Les auteurs estiment que si la somme d’argent léguée par héritage l’année prochaine devait être répartie équitablement entre tous les jeunes de 25 ans, chacun d’entre eux recevrait environ 120 000 livres sterling.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le gouvernement américain s'oppose au projet d'expédition du Titanic

Il semblerait que Rishi Sunak envisage une réduction de l’impôt sur les successions, alors qu’il tente de séduire les électeurs et de créer des lignes de démarcation claires avec le parti travailliste.

Bien que Downing Street ait cherché à minimiser les spéculations selon lesquelles le premier ministre préparait des plans pour abolir l’impôt, les appels à des réformes permettant aux ménages de transmettre une plus grande partie de leur patrimoine se multiplient au sein du parti conservateur.

Nadhim Zahawi, ancien chancelier, a qualifié l’impôt sur les successions de “moralement erroné” et de “spectre qui nous hante en même temps que la mort” dans un article paru dans le Telegraph cet été.

Anthony Browne, député conservateur du South Cambridgeshire, a récemment déclaré qu’il craignait qu’en l’absence de réforme, de nombreux ménages à revenus moyens paient des sommes importantes alors que les super riches utilisent des trusts et d’autres échappatoires pour éviter de payer l’impôt.

L’impôt sur les successions s’élève à 40 % pour les patrimoines supérieurs à 325 000 livres sterling. Les particuliers bénéficient d’un abattement supplémentaire de 175 000 livres pour leur résidence principale si celle-ci est transmise à leurs enfants ou petits-enfants, et les conjoints peuvent partager leurs abattements. Les conjoints peuvent partager leurs abattements, ce qui porte l’abattement à 1 million de livres pour un couple marié et leur permet de distribuer une somme à sept chiffres en franchise d’impôt.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'impact de la hausse des taux de la Fed sur les comptes d'épargne

Il est entendu que parmi les propositions examinées par Sunak figure la réduction du taux de 40 %, ce qui ouvrirait la voie à son abolition dans les années à venir.

Selon l’IFS, le coût de l’abolition de l’IHT s’élèverait à 7 milliards de livres sterling si elle était mise en œuvre cette année, la moitié environ (47 %) des avantages allant aux personnes dont le patrimoine s’élève à 2,1 millions de livres sterling ou plus au moment du décès. Ces 1 % de successions bénéficieraient d’une réduction d’impôt moyenne estimée à 1,1 million de livres sterling.

“Les quelque 90 % de successions qui ne paient pas de droits de succession ne seraient pas directement affectés par une telle réforme.

Un porte-parole du Trésor a déclaré : “Plus de 93 % des successions devraient être exemptes de droits de succession dans les années à venir : “Plus de 93 % des successions devraient être exonérées de droits de succession dans les années à venir. Pourtant, cet impôt rapporte plus de 7 milliards de livres sterling par an, ce qui contribue à financer les services publics dont des millions d’entre nous dépendent au quotidien.

Dans le rapport, les auteurs, Arun Advani, spécialiste en fiscalité à l’université de Warwick, et David Sturrock, chercheur à l’IFS, estiment que l’impôt sur les successions devrait être réformé dans un premier temps pour empêcher les super-riches d’utiliser des échappatoires au profit de leurs descendants.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le rallye du marché maintient des niveaux clés, mais cela a été difficile ; les problèmes de Tesla se poursuivent

Ils ont appelé à la suppression des exonérations d’une valeur de 4,5 milliards de livres sterling par an pour les personnes qui héritent d’entreprises et d’exploitations agricoles, affirmant que la suppression de l’allègement pour les entreprises permettrait au gouvernement de relever le seuil à 500 000 livres sterling et à 525 000 livres sterling si l’allègement pour les exploitations agricoles était également supprimé.

En guise d’alternative, les réformes permettraient de réduire le taux d’imposition de 40 % à 25 % sans incidence sur les recettes.

Le rapport indique que : “Dans une perspective à plus long terme, la croissance rapide de la richesse par rapport aux revenus au cours des dernières décennies a soulevé des questions sur l’équilibre de la fiscalité entre les générations et sur le rôle croissant des transferts de richesse des parents dans les différences de résultats de vie au sein des générations actuelles en âge de travailler.

“Les héritages ont augmenté, et devraient continuer à augmenter, plus rapidement que les revenus, ce qui signifie qu’ils devraient avoir un impact négatif croissant sur la mobilité intergénérationnelle.”

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles