PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa société canadienne OMERS retire sa branche de capital-risque de l'Europe

La société canadienne OMERS retire sa branche de capital-risque de l’Europe

Contenu de l’article

(Bloomberg) – Omers Ventures, le fonds de capital-risque du régime de retraite canadien, se retire de l’Europe, marquant ainsi un départ important du continent, alors que les investissements technologiques de l’UE diminuent.

L’unité de capital-risque avait mis en place un fonds de 332 millions de dollars en 2019 pour se concentrer sur les startups européennes. Un porte-parole de l’Ontario Municipal Employees Retirement System a confirmé les plans de sortie de la région, notant que son équipe avait décidé de se concentrer sur l’Amérique du Nord.

Contenu de l’article

“La décision de dire au revoir à de précieux collègues et amis est difficile à prendre, mais nous donnons la priorité à toutes nos décisions d’investissement afin de tenir notre promesse de pension et de faire ce que nous pensons être dans le meilleur intérêt des membres de notre régime”, a écrit le porte-parole dans un courriel.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La société mère de Facebook s'apprête à notifier aux employés des licenciements à grande échelle cette semaine.

Le régime de retraite a déclaré que son engagement à l’égard de l’investissement en capital-risque à un stade précoce “demeure solide” et qu’il a investi 2,5 milliards de dollars canadiens (1,86 milliard de dollars) dans de jeunes entreprises.

Lancé en 2011, Omers Ventures a soutenu plusieurs entreprises technologiques canadiennes notables, notamment Shopify Inc. et Hootsuite Inc. Bloomberg News a rapporté en 2019 que le fonds avait investi 76 millions d’euros (83 millions de dollars) dans des entreprises européennes. Omers avait engagé des investisseurs européens de Balderton Capital et d’Uber Technologies Inc.

En 2019, l’investissement technologique européen montait en flèche, en partie grâce à un afflux de fonds en provenance des États-Unis, du Canada et de l’Asie. Il a depuis ralenti de manière spectaculaire. Le financement des startups au cours du deuxième trimestre a chuté d’environ 60 % en Europe pour atteindre 12,3 milliards d’euros par rapport à l’année précédente, selon les données de PitchBook.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La sortie de Pfizer divise par deux la valeur de la société biotech japonaise en trois jours.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles