PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLa SNCF s'engage dans la production d'énergie solaire

La SNCF s’engage dans la production d’énergie solaire

——————————Article Journaliste—————————————————-

**La SNCF se lance dans la production d’énergie solaire en France**

La SNCF, célèbre compagnie de chemins de fer française, élargit ses horizons en se lançant dans un nouveau secteur : la production d’énergie solaire. Cette initiative ambitieuse témoigne de leur engagement en faveur de la transition énergétique et de leur volonté de contribuer activement à la lutte contre le changement climatique.

**Un pas vers la durabilité**

La SNCF a annoncé son intention de développer des centrales solaires dans plusieurs régions de France, avec pour objectif de réduire considérablement son empreinte carbone. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de leur stratégie de développement durable, visant à promouvoir une mobilité plus respectueuse de l’environnement.

**Des partenariats stratégiques**

Pour mener à bien ce projet d’envergure, la SNCF a noué des partenariats stratégiques avec des acteurs majeurs du secteur de l’énergie solaire. Ces collaborations permettront à l’entreprise de bénéficier de l’expertise et du savoir-faire de ces spécialistes, tout en garantissant la viabilité technique et économique de ses centrales solaires.

**Une source d’énergie propre et renouvelable**

L’avantage de l’énergie solaire est qu’elle est propre et renouvelable. En captant les rayons du soleil grâce à des panneaux photovoltaïques, la SNCF pourra produire de l’électricité verte tout en réduisant sa dépendance aux énergies fossiles. Ce choix stratégique s’inscrit dans une volonté de diversification de ses sources d’énergies pour garantir une plus grande stabilité à long terme.

**Des retombées économiques et environnementales positives**

Outre les avantages environnementaux évidents, cette nouvelle orientation devrait également avoir des retombées économiques positives pour la SNCF. En produisant sa propre énergie, l’entreprise réduira ses frais d’électricité et pourra même revendre l’excédent à d’autres acteurs du marché. Cette diversification de ses activités permettra également de créer de nouveaux emplois dans le secteur des énergies renouvelables.

**Un exemple inspirant**

La décision de la SNCF de se lancer dans la production d’énergie solaire en France est un exemple inspirant pour les autres acteurs du secteur des transports et de la mobilité. En adoptant cette approche novatrice, la SNCF montre la voie à suivre pour une transition énergétique réussie. Il est encourageant de voir une entreprise de cette envergure mettre en place des mesures concrètes pour lutter contre le changement climatique.

**Conclusion**

La SNCF se positionne en tant que leader dans la lutte contre le changement climatique en lançant son projet de production d’énergie solaire en France. Cette nouvelle orientation témoigne de son engagement en faveur du développement durable et de sa volonté de trouver des solutions innovantes pour réduire son impact environnemental. En choisissant l’énergie solaire comme source d’énergie alternative, la SNCF démontre sa détermination à prendre part activement à la transition énergétique du pays.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La SNCF a annoncé le lancement d’une nouvelle filiale, SNCF renouvelables, qui fera du groupe ferroviaire un producteur d’énergie solaire. Cette décision fait suite à la prise de conscience de la consommation d’électricité croissante de la SNCF, qui est le premier consommateur d’électricité en France, dont une grande partie est utilisée pour la traction de ses trains. Au cours des années à venir, les coûts de consommation d’énergie ont plus que doublé et sont devenus une préoccupation majeure pour le groupe. En créant cette filiale, la SNCF souhaite assurer sa propre souveraineté énergétique et garantir l’accès à l’électricité nécessaire pour faire fonctionner ses trains, d’autant plus que la demande devrait augmenter considérablement avec les initiatives prévues dans le domaine du ferroviaire d’ici 2040.
En tant que deuxième plus grand propriétaire foncier en France après l’État, la SNCF dispose de nombreux sites qui pourraient être utilisés pour des fermes solaires. Avec 100 000 hectares de foncier, dont 1 000 hectares déjà identifiés, la SNCF a pour objectif d’équiper ces zones d’ici 2030, ce qui représenterait une capacité de puissance installée de 1 000 mégawatts-crête (Mwc) et pourrait satisfaire 15 à 20% de ses besoins actuels en électricité. De plus, le groupe étudie les innovations technologiques à venir, notamment les panneaux solaires linéaires, qui pourraient permettre d’utiliser davantage de terrains le long des lignes ferroviaires.
Au total, la SNCF a identifié un potentiel de 10 000 hectares pouvant accueillir des fermes solaires d’ici 2050, ce qui lui permettrait de viser l’autosuffisance énergétique. Cette initiative marque une évolution majeure pour la SNCF, qui se positionne désormais comme un acteur dans le domaine des énergies renouvelables, en plus de son activité ferroviaire.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La restriction de l'intérim médical suscite des craintes de fermeture de services dans les hôpitaux.

—————————–Article Complet————————————————

« Notre cœur de métier reste le ferroviaire », rassure Jean-Pierre Farrandou, président de la SNCF. Il n’empêche, ce jeudi, le groupe ferroviaire lance une nouvelle filiale, SNCF renouvelables, qui fera de lui un producteur d’énergie solaire. L’annonce a été faite au siège dionysien du groupe, en présence des ministres des Transports, Clément Beaune, et de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Il faut dire que la création de cette filiale n’est pas anodine. « Notre consommation d’électricité devient un sujet » La SNFC est le premier consommateur d’électricité de France. « Neuf térawatts/heures par an, dont huit pour la traction électrique de nos trains, avec de forte pointe de consommation le matin », détaille Jean-Pierre Farrandou. Longtemps, cette consommation n’était pas un sujet. « Nous étions comme tout le monde, avec un accès à une énergie abondante et pas chère, reprend le président de la SNCF. La guerre en Ukraine est passée par là, provoquant un changement de paradigme complet. Les coûts [de consommation d’énergie] ont plus que doublé, rien qu’en 2022 et 2023. Cela représente plus 700 millions d’euros entre ces deux années rien que pour l’énergie utilisée pour la traction des trains. » Ce n’est pas seulement un enjeu de coûts, mais aussi de souveraineté pour la SNCF qui doit s’assurer à l’avenir de disposer de l’électricité dont il aura besoin pour faire rouler ses trains. D’autant plus que ces besoins vont augmenter. En contrepartie du plan de 100 milliards d’euros dans le ferroviaire d’ici 2040, annoncé par Elisabeth Borne, fin février, « nous nous sommes engagés à transporter deux fois plus de personnes et de marchandises à ce même horizon », rappelle Jean-Pierre Farrandou. Deuxième propriétaire foncier… Ça tombe bien, s’il est le premier consommateur d’électricité en France, la SNCF est aussi le deuxième propriétaire foncier du pays… Juste derrière l’État. Son patrimoine foncier comprend notamment 12 millions de mètres carrés de bâti. Des toits de bâtiments, des parkings, des gares que la SNCF, via sa filiale Gare & Connexions, a commencé à solariser. Mais le groupe se pencher surtout ses 100.000 hectares de foncier. Là où il y a le plus de potentiel. 1.000 hectares ont déjà été identifiés qui pourraient accueillir, tout de suite, des fermes solaires. La SNCF veut les équiper d’ici 2030. Le tout pour une capacité de puissance installée de 1.000 mégawatts-crête (Mwc) et une production qui pourrait représenter 15 à 20 % de ses besoins actuels en électricité. La SNFC Des innovations espérées pour en installer le long des lignes ? C’est une première étape seulement, insiste Jean-Pierre Farrandou, qui regarde de près les innovations technologies attendues dans l’industrie solaire. « Notamment l’avènement des panneaux linéaires, tout en long, que les industriels du secteur pensent être capables de sortir d’ici à 2030, explique le dirigeant. Cela permettrait de rendre éligible d’autres hectares de notre foncier, notamment le long de nos lignes ferroviaires. » Au final, la SNCF a identifié un gisement total de 10.000 hecatares qui pourraient accueillir, d’ici 2050, des fermes solaires. « Cela nous permettrait alors de viser l’auto-suffisance », assure Jean-Pierre Farrandou.» Plus d’informations à venir

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Marche de solidarité pour Nahel, décision du hijab dans le football et premier vol de Virgin Galactic.

——————————Article à Propos—————————————————-

La SNCF, la célèbre entreprise de transport ferroviaire française, a récemment annoncé son entrée dans le secteur de l’énergie solaire. En coopération avec son partenaire Heli Sun, la SNCF prévoit de construire de grandes installations solaires sur les toits de ses gares, dépôts et autres bâtiments pour produire de l’électricité verte.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts de la SNCF pour réduire son empreinte carbone et s’engager davantage dans la transition énergétique. En produisant son propre courant solaire, la société espère non seulement réduire sa dépendance aux énergies fossiles, mais également économiser sur ses coûts énergétiques.

La SNCF prévoit d’installer plus de 2 000 panneaux solaires photovoltaïques sur ses bâtiments à travers la France. Selon les estimations, ces installations solaires pourront produire jusqu’à 900 000 kilowattheures d’électricité par an, ce qui équivaut à la consommation de près de 270 foyers français. Cela permettra d’éviter le rejet de près de 500 tonnes de CO2 chaque année.

La production d’énergie solaire par la SNCF ne se limite pas seulement à ses propres besoins. En fait, la société prévoit également de revendre l’électricité excédentaire à EDF, le principal fournisseur d’électricité en France. Cela permettra non seulement de compenser les coûts liés à la construction et à l’entretien des installations solaires, mais également de contribuer à la production globale d’énergie renouvelable en France.

Pour mener à bien ce projet, la SNCF a choisi Heli Sun, une entreprise spécialisée dans la conception et l’installation de systèmes solaires. Grâce à leur expertise, ils seront en mesure de mettre en place des infrastructures solaires fiables et efficaces, garantissant ainsi la production d’électricité verte.

La SNCF n’est pas la première entreprise de transport à se lancer dans la production d’énergie solaire. De nombreuses compagnies aériennes ont également installé des panneaux solaires sur leurs hangars et terminaux pour couvrir une partie de leurs besoins en électricité. Cette tendance montre que les entreprises du secteur des transports prennent de plus en plus conscience de leur impact sur l’environnement et cherchent à trouver des solutions durables.

En conclusion, l’initiative de la SNCF de se lancer dans la production d’énergie solaire est une étape importante dans sa démarche en faveur de la transition énergétique. En produisant son propre courant solaire, la SNCF contribuera à la production d’énergie verte en France, tout en réduisant ses émissions de CO2. Espérons que d’autres entreprises du secteur des transports suivront cet exemple et trouveront des moyens de produire leur propre électricité à partir de sources renouvelables dans un avenir proche.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les Bleus manquent le bronze dans le tie-break... revivez le match en direct

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Titre: La SNCF se lance dans la production d’énergie solaire

Sous-titres:
1. La transition vers les énergies renouvelables
2. La SNCF s’engage dans la production d’énergie solaire
3. Les avantages de l’énergie solaire pour la SNCF
4. Les prochaines étapes du projet

La transition vers les énergies renouvelables
La transition énergétique est un enjeu majeur dans le contexte actuel de crise climatique. Les entreprises sont de plus en plus conscientes de leur responsabilité environnementale et de la nécessité d’adopter des pratiques plus durables. La SNCF, en tant que leader du transport ferroviaire en France, s’engage à réduire son empreinte carbone et à utiliser des sources d’énergie renouvelables.

La SNCF s’engage dans la production d’énergie solaire
La SNCF a récemment annoncé son projet de production d’énergie solaire. Cette initiative vise à installer des panneaux solaires sur les toits des gares et des entrepôts de la société. Grâce à cette nouvelle infrastructure, la SNCF pourra générer sa propre électricité à partir de sources renouvelables.

Les avantages de l’énergie solaire pour la SNCF
La production d’énergie solaire présente de nombreux avantages pour la SNCF, notamment:

– Réduction des émissions de CO2: L’utilisation de l’énergie solaire permettra à la SNCF de réduire son empreinte carbone en diminuant sa dépendance aux énergies fossiles.
– Réduction des coûts énergétiques: En produisant sa propre électricité, la SNCF pourra réduire sa consommation d’énergie provenant du réseau électrique national, ce qui se traduira par des économies financières significatives.
– Indépendance énergétique: En produisant son propre approvisionnement énergétique, la SNCF deviendra moins dépendante des fluctuations des prix de l’énergie sur le marché.
– Sensibilisation aux énergies renouvelables: La mise en place de panneaux solaires sur les infrastructures de la SNCF permettra également de sensibiliser les voyageurs et le grand public aux avantages des énergies renouvelables.

Les prochaines étapes du projet
La SNCF a déjà commencé à installer des panneaux solaires sur certaines de ses gares et entrepôts à travers la France. Les prochaines étapes du projet comprennent:

– Expansion de la production solaire: La SNCF prévoit d’installer des panneaux solaires sur un plus grand nombre de ses infrastructures, couvrant ainsi une plus grande partie de ses besoins en électricité.
– Collaboration avec d’autres acteurs du secteur: La SNCF envisage également de collaborer avec d’autres entreprises et institutions afin de développer davantage de projets d’énergie solaire et de partager les meilleures pratiques en matière de production d’énergie renouvelable.
– Sensibilisation et éducation: La SNCF s’engage également à sensibiliser les voyageurs et le grand public aux avantages de l’énergie solaire en mettant en place des programmes d’éducation et de sensibilisation.

En conclusion, la SNCF prend des mesures concrètes pour réduire son empreinte carbone et devenir plus durable en s’engageant dans la production d’énergie solaire. Ce projet ambitieux permettra à la SNCF de devenir plus autonome sur le plan énergétique tout en contribuant à la lutte contre le changement climatique.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles