PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa Russie choisit une nouvelle stratégie mondiale anti-occidentale.

La Russie choisit une nouvelle stratégie mondiale anti-occidentale.

—————————–Article 400 Mots————————————————

La Russie a adopté une nouvelle doctrine de politique étrangère mettant en avant l’Occident comme une « menace existentielle » et désignant les Etats-Unis comme l’ennemi principal. Cette nouvelle stratégie marque la rupture entre la Russie et les pays occidentaux depuis l’assaut contre l’Ukraine. La Russie se pose en rempart du monde russophone face aux accusations de l’Occident qui cherche à l’affaiblir. La doctrine définit les priorités que les pays se donnent dans les affaires internationales et la manière dont les Etats en question perçoivent leurs rapports avec le monde. La Russie entend accorder une attention prioritaire à l’élimination des vestiges de la domination des Etats-Unis et d’autres Etats hostiles dans les affaires mondiales.

—————————–Article de Base————————————————

Vladimir Poutine a fixé un nouveau cap. Moscou a adopté vendredi une nouvelle doctrine de politique étrangère désignant l’Occident comme une « menace existentielle » et dont Moscou doit combattre la « domination ».

L’adoption de cette nouvelle stratégie entérine la profonde rupture qui existe entre la Russie et les pays occidentaux depuis le début de l’assaut contre l’Ukraine, qui a conduit l’Otan à se consolider et Moscou à se tourner vers la Chine. Dans un document de plus de 40 pages rappelant par son contenu et son langage l’ère de la confrontation entre l’Union soviétique et l’Amérique au siècle dernier, la Russie se pose en rempart du monde russophone face aux Occidentaux accusés de vouloir l’ « affaiblir par tous les moyens ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Une histoire de météorite à Strasbourg se termine avec moins de panache

Les Etats-Unis comme principal ennemi

Lors d’une réunion de son Conseil de sécurité nationale, le président Vladimir Poutine a justifié ces changements par les « bouleversements sur la scène internationale » qui obligent la Russie à « adapter ses documents de planification stratégique ». La nouvelle doctrine relève « la nature existentielle des menaces (…) créées par les actions des pays inamicaux » et désigne les Etats-Unis comme « l’instigateur principal et le chef d’orchestre de la ligne antirusse », a résumé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

« De façon générale, la politique de l’Occident visant à affaiblir la Russie par tous les moyens est caractérisée comme une guerre hybride d’un nouveau genre », a-t-il ajouté. La doctrine de politique étrangère définit les priorités que les pays se donnent dans les affaires internationales, et de voir la manière dont les Etats en question perçoivent leurs rapports avec le monde. En l’occurrence, le nouveau document, qui remplace une version datant de 2016 et a été publié sur le site du Kremlin, va droit au but.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Gagnez de l'argent depuis chez vous avec une activité secondaire sur Amazon

« La Russie entend accorder une attention prioritaire à l’élimination des vestiges de la domination des Etats-Unis et d’autres Etats hostiles dans les affaires mondiales », est-il écrit.

——————————Article à Propos—————————————————-

La Russie a clairement opté pour une nouvelle stratégie mondiale anti-occidentale ces derniers temps. Cette nouvelle stratégie est caractérisée par une série de mesures visant à affaiblir l’influence de l’Occident, que ce soit en Europe ou sur le plan international.

L’une des mesures les plus marquantes dans cette stratégie a été la récente intervention militaire de la Russie en Syrie. Le gouvernement russe soutient que son intervention vise à combattre le terrorisme islamique, mais de nombreux analystes y voient aussi une tentative de renforcer l’influence de la Russie dans la région, aux dépens de l’Occident.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Onze banques déposent 30 milliards de dollars dans la First Republic Bank

En dehors de la Syrie, d’autres actions ont été entreprises pour renforcer la stratégie anti-occidentale de la Russie. Par exemple, la récente annexion de la Crimée a été largement critiquée par l’Occident, mais la Russie continue d’ignorer les exigences de la communauté internationale, arguant que l’annexion est dans l’intérêt national russe.

Enfin, la Russie continue également de renforcer ses liens avec des pays qui partagent ses vues anti-occidentales. On peut citer à titre d’exemples la Chine ou l’Iran, avec lesquels la Russie entretient des relations de plus en plus étroites.

En résumé, la Russie opte clairement pour une stratégie mondiale anti-occidentale, visant à affaiblir l’influence de l’Occident sur la scène politique et internationale. Cette stratégie se caractérise par des actions telles que l’intervention en Syrie, l’annexion de la Crimée, ou encore le renforcement des liens avec des pays partageant ses vues anti-occidentales.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles