PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa restriction de l'intérim médical suscite des craintes de fermeture de services...

La restriction de l’intérim médical suscite des craintes de fermeture de services dans les hôpitaux.

—————————–Article 400 Mots————————————————

À partir de lundi, les tarifs de l’intérim médical dans les hôpitaux publics en France seront enfin plafonnés, sept ans après la loi. Cela signifie que les médecins intérimaires ne pourront plus être payés plus que ce que prévoit la loi. Cette mesure, appelée “intérim cannibale”, a été mise en place pour lutter contre les tarifs excessifs de certains professionnels de santé, pouvant aller jusqu’à 4 000 ou 5 000 euros brut pour 24 heures. Pourtant, le tarif maximal n’a jamais été appliqué en raison de résistances et de menaces de fermetures de services. François Braun, le nouveau ministre de la Santé, a annoncé une hausse de 20 % à 1 390 euros (brut) pour vingt-quatre heures une semaine avant la date butoir. Les syndicats de praticiens hospitaliers demandent au gouvernement d’ouvrir une négociation salariale car l’intérim médical coûte chaque année 1,5 milliard aux hôpitaux. Ils souhaitent également remettre de l’attractivité à la médecine hospitalière en parlant des gardes, des astreintes ou encore de doubler la rémunération des heures supplémentaires. Les directeurs d’hôpitaux espèrent pouvoir compter sur le soutien de l’État pour éviter la fermeture de services faute de praticiens acceptant les tarifs fixés par les textes.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les manifestations "Just Stop Oil" ont coûté 7,7 millions de livres sterling à la police britannique depuis le mois d'avril

—————————–Article de Base————————————————

La loi limitant les tarifs de l’intérim médical dans les hôpitaux publics va être enfin mise en place sept ans après son vote. Désormais, les médecins intérimaires ne pourront plus être payés plus que ce que prévoit la loi. Les tarifs, qui vont être plafonnés à 1 390 euros brut pour 24 heures, ne sont toutefois pas acceptables par certains syndicats qui craignent la fermeture de certains services. Les syndicats de praticiens hospitaliers demandent une négociation salariale pour revaloriser les salaires et l’attractivité de la médecine hospitalière.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le tour de vis sur l’intérim médical fait craindre des fermetures de services dans les hôpitaux in French

Le gouvernement a récemment annoncé un tour de vis sur l’intérim médical, mettant en place une série de mesures visant à réduire le coût de l’intérim dans les hôpitaux. Si cette décision est saluée par certains, elle est également source d’inquiétudes pour bon nombre de professionnels de santé, qui craignent que ces mesures ne conduisent à la fermeture de services dans les hôpitaux.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  "La Série de France 2 : Une Référence en Matière d'Effets Spéciaux"

Le coût de l’intérim médical est un sujet de préoccupation depuis de nombreuses années. En effet, l’intérim est souvent utilisé pour pallier les absences de médecins ou d’infirmiers, mais son coût est souvent prohibitif. Le gouvernement a donc décidé de prendre des mesures pour réduire le coût de l’intérim, en limitant le recours à cette pratique.

Ces mesures prévoient notamment de limiter les recours à l’intérim médical aux seuls cas d’urgence, et d’obliger les hôpitaux à recruter des professionnels en contrat à durée déterminée plutôt qu’en intérim. De plus, une taxe sera mise en place pour les entreprises d’intérim médical, afin de les inciter à réduire leurs tarifs.

Si cette décision est saluée par certains, elle est également source d’inquiétudes pour de nombreux professionnels de santé. En effet, ces mesures risquent de conduire à la fermeture de services dans les hôpitaux, en particulier dans les zones rurales ou peu peuplées. En effet, dans ces zones, il est difficile de recruter des professionnels de santé en CDI, et le recours à l’intérim est souvent la seule solution pour garantir la continuité des soins.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les sociétés minières de charbon font face à une action collective pour les dommages sur la santé des mineurs.

De plus, les professionnels de santé craignent que ces mesures ne conduisent à un manque de personnel et à une augmentation de la charge de travail pour les praticiens. En effet, les hôpitaux risquent de devoir recourir à des professionnels moins qualifiés ou moins expérimentés pour compenser le manque de personnel, ce qui pourrait mettre en danger la qualité des soins.

En somme, si le tour de vis sur l’intérim médical est une décision louable pour réduire les coûts, il est important de prendre en compte les conséquences sur la qualité des soins et sur l’accessibilité de ces derniers pour les populations les plus éloignées des centres de santé. Il est donc nécessaire de trouver un équilibre entre les coûts et la qualité des soins pour éviter que cette décision ne se transforme en véritable catastrophe pour le système de santé en France.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles