PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceLa France interdit de qualifier la viande à base de plantes de...

La France interdit de qualifier la viande à base de plantes de « steak » – et 21 autres mots

La France interdit l’usage du terme ‘steak’ pour désigner la viande à base de plantes—et 21 autres mots

Dans le but de clarifier la terminologie utilisée pour les produits alimentaires, la France a récemment lancé une interdiction sur certaines dénominations trompeuses. Le terme ‘steak’ en particulier ne peut plus être utilisé pour désigner les aliments à base de plantes, une règle qui s’inscrit dans une liste de 21 autres mots désormais interdits pour ces produits.

Défense des droits des consommateurs

Le gouvernement français entend ainsi protéger les consommateurs. En effet, les termes comme ‘steak‘, ‘burger’ ou ‘saucisse’ sont maintenant réservés exclusivement aux produits d’origine animale.

La loi française vise à éliminer toute confusion possible pour les consommateurs qui pourraient être trompés par des produits à base de plantes se faisant passer pour de la viande.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France bat un record de chaleur historique après le 15 août

21 autres expressions sous le feu des projecteurs

Outre le terme ‘steak’, d’autres expressions telles que ‘bacon’, ‘volaille’ et ‘jambon’ sont également concernées par cette nouvelle réglementation. C’est en tout 21 mots qui sont désormais interdits pour décrire les aliments végétaux qui imitent les produits d’origine animale.

Les producteurs de ces aliments à base de plantes devront donc trouver d’autres moyens de désigner et promouvoir leurs produits.

Un mouvement en Europe

La décision française n’est pas isolée. D’autres pays européens ont également adopté des réglementations similaires, dans le but de protéger les agriculteurs et les consommateurs.

Le débat autour de l’étiquetage de la viande à base de plantes fait rage dans toute l’Europe, la France ayant pris l’initiative de faire respecter ces nouvelles réglementations.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Lima au Pérou, une nouvelle destination gastronomique surpassant largement la France

Les consommateurs demandant de plus en plus de transparence et de clarté dans l’industrie alimentaire, ces nouvelles règles sont une réponse à leurs préoccupations.

Non seulement ils pourront désormais faire des choix alimentaires plus éclairés, mais le secteur agricole se verra également protégé de la concurrence déloyale potentielle venant des producteurs de substituts de viande à base de plantes.

Réaction des producteurs de la viande à base de plantes

Si certains saluent cette décision, les producteurs de substituts de viande à base de plantes ne voient pas toutes ces modifications d’un bon œil. Ils estiment que ces restrictions pourraient entraver leur croissance et limiter la diversité des choix offerts aux consommateurs.

Néanmoins, la tendance mondiale s’oriente vers une alimentation plus respectueuse de l’environnement et la demande pour les alternatives à la viande ne cesse de grandir. Il leur faudra donc innover et trouver de nouveaux termes pour décrire leurs produits sans enfreindre la loi, tout en satisfaisant les attentes des consommateurs.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France remporte sa première médaille (d'argent) dans le relais 4x400 m masculin

Ainsi, même si la France a interdit l’usage du terme ‘steak‘ et 21 autres mots pour désigner la viande à base de plantes, le marché des substituts de viande semble avoir un avenir prometteur.

Conclusion

En définitive, cette interdiction peut être vue comme une tentative de sauvegarder l’intégrité de l’industrie agroalimentaire, tout en protégeant les consommateurs d’éventuels malentendus. Elle montre la nécessité de réguler un marché en plein essor et dont l’impact sur nos habitudes alimentaires est loin d’être négligeable.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles