PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLa femme du détenu le plus âgé de France met fin à...

La femme du détenu le plus âgé de France met fin à sa grève de la faim

L’épouse du plus ancien assigné à résidence de France met fin à sa grève de la faim

Enregistrement du 19 Octobre, – L’épouse du plus ancien assigné à résidence en France, depuis plus d’une décennie, a suspendu sa grève de la faim. Un geste douloureux qui avait été entrepris pour protester contre le traitement subi par son mari par l’État.

Un acte de désespoir

Cette femme, qui a souhaité rester anonyme, avait commencé une grève de la faim il y a plusieurs semaines pour protester contre le sort de son mari. Ce dernier, considéré comme le plus ancien assigné à résidence de France, vit dans un isolement quasi-total depuis des années, sans aucune perspective de libération.

Des conditions de vie inhumaines

Son mari, placé sous le régime de l’assignation à résidence depuis 2008 à la suite d’une condamnation pour des faits liés à des actes de terrorisme, est soumis à des règles draconiennes. Chaque jour, il doit pointer trois fois au commissariat. Il vit sous surveillance constante et ne peut se déplacer librement. Toutes ces contraintes ont rendu sa vie “inhumaine” selon son épouse.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le leader de Wagner déclenche une insurrection armée en Russie, renforcement de la sécurité à Moscou

Une grève de la faim pour alerter l’opinion publique

Dans le désespoir, cette femme a décidé de faire une grève de la faim pour alerter l’opinion publique sur la situation de son mari. Un geste ultime, fait dans l’espoir d’une prise de conscience collective sur les conditions de détention extrêmement rigoureuses imposées à certains individus en France.

Alsana s’arrête : Quelle suite pour le combat ?

Au bout de plusieurs semaines de privation, l’épouse de l’assigné à résidence a décidé de mettre fin à sa grève de la faim. Une décision prise pour des raisons de santé, mais qui ne marque pas la fin de son combat pour la justice.

Aujourd’hui, elle poursuit son travail de sensibilisation et appelle à une réforme du système. Pour elle, chaque individu a droit à un traitement juste, quelle que soit sa situation. Ce que demande cette femme, c’est une révision des mesures d’assignation à résidence, perçues comme « injustes et disproportionnées ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Quand Atonio saisit la finale du Top 14 pour solliciter son passeport auprès de Macron

Un appel à la justice

Le geste de cette femme met en lumière les nombreuses difficultés rencontrées par les personnes assignées à résidence en France. Un véritable appel à la justice et à la prise de conscience, dans l’espoir de voir le système réformé.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles