PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa dévaluation du naira nigérian attire les étrangers vers les actions nationales.

La dévaluation du naira nigérian attire les étrangers vers les actions nationales.

La dévaluation de la monnaie le mois dernier au Nigeria ramène les investisseurs étrangers sur le marché boursier du pays.

Les flux d’investissement étranger ont augmenté au cours du dernier mois après que l’administration de Bola Tinubu, le président entrant, ait autorisé la dépréciation du naira de 40 %, selon les données de la Bourse nigériane à Lagos. Bien que la dévaluation ait initialement réduit le prix en devises étrangères de l’indice de référence, les gains en actions alimentés par les flux ont atténué cet impact, entraînant une reprise de 7,5 % au cours des deux dernières semaines.

Les investisseurs se consolideront avec l’histoire qui montre que les dévaluations de monnaie, tout en causant des douleurs à court terme, stimulent les valeurs boursières et les flux d’investissement à long terme. La meilleure performance boursière au monde de l’année écoulée est celle de l’Argentine, en hausse de 101 % en termes de dollars grâce à une baisse de 51 % du peso. Non loin derrière se trouve la Turquie, en hausse de 74 % après une chute de 34 % de la livre turque. L’indice boursier du Liban, qui a connu les pires pertes de devise au monde, est en hausse de 20 % en termes de dollars sur la période. En Égypte, les actions sont en hausse de 20 % après une baisse de 39 % de la monnaie.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Nouriel Roubini Q&A sur une autre Grande Dépression, la récession, les actions, le revenu de base universel

« Les investisseurs étrangers arrivent maintenant parce qu’ils pensent prendre position sur l’avenir », a déclaré Adetilewa Adebajo, directeur général de CFG Advisory, basé à Lagos. « Si le gouvernement présente un bon budget, que les prix du pétrole se stabilisent, que la production de pétrole brut augmente, que les devises étrangères deviennent plus disponibles, ce seront de bons signaux pour la participation des investisseurs étrangers et le mouvement positif du marché sera soutenu ».

Les actions nigérianes sont déjà parmi les meilleures performances mondiales en termes de monnaie locale. Bien que Tinubu n’ait pas été le candidat favori des marchés lors des élections de février, son administration a surpris les investisseurs par l’intention et l’exécution d’une série de réformes économiques. Il a réduit les subventions coûteuses sur le carburant, apporté des changements à la gestion de la banque centrale et s’est engagé à passer à un taux de change flexible.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Comment se sentir plus jeune sans se ruiner, à l'instar de Bryan Johnson

La Banque mondiale prévoit que le pays d’Afrique de l’Ouest doublera presque son taux de croissance pour atteindre 4 % à partir de 2024, comparativement à une moyenne de 2,1 % depuis 2015, s’il met en œuvre des réformes visant à augmenter les revenus hors pétrole et à réduire l’inflation. Tatonga Rusike, économiste de Bank of America pour l’Afrique subsaharienne, s’attend à ce que la banque centrale intensifie sa lutte contre l’inflation, en relevant potentiellement les taux d’intérêt de 700 points de base d’ici la fin de l’année.

L’indice NGX All Share a augmenté de 6 % ce mois-ci en termes de naira, sa troisième hausse mensuelle. Cela se traduit par une avance de 3 % en dollars. Le rallye post-électoral a permis à l’indice de réduire son décrochage par rapport à ses pairs des marchés émergents. Il est maintenant négocié avec une décote de 31 % par rapport au ratio cours-bénéfice futur du MSCI Emerging Markets, contre 40 % en avril.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les résultats de Freeport-McMoRan sont bons ; l'action FCX augmente car le géant du cuivre voit des gains à long terme.

Pendant ce temps, la participation des investisseurs étrangers a augmenté à 12 % des transactions, contre 4 % avant la dévaluation, selon la Bourse. Toutefois, pour que les flux continuent et se renforcent, ils auraient besoin d’assurances quant à la poursuite des réformes. Ils surveilleront également d’autres variables, notamment la volatilité des changes et l’inflation, avant de s’engager davantage, a déclaré Samuel Sule, directeur du groupe de financement chez Renaissance Capital Africa.

Le naira a effacé sa baisse lundi pour s’échanger 1,2 % plus haut à 760,12 nairas pour un dollar.

© 2023 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles