PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLa demande de Juan Branco à Macky Sall : Libérez tous les...

La demande de Juan Branco à Macky Sall : Libérez tous les prisonniers politiques

——————————Article Journaliste—————————————————-

**L’avocat Juan Branco « invite » le président Macky Sall à libérer « l’ensemble des prisonniers politiques » en Francais**

*L’appel du célèbre avocat au chef de l’État sénégalais pour la libération des prisonniers politiques suscite l’attention*

Dans une lettre ouverte adressée au président Macky Sall, l’avocat français Juan Branco a appelé à la libération de l’ensemble des prisonniers politiques au Sénégal. Cette demande intervient dans un contexte de tensions politiques croissantes dans le pays, notamment après l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko.

**Une lettre ouverte qui fait écho aux préoccupations nationales et internationales**

Dans sa lettre, Juan Branco souligne l’importance du respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression, pierres angulaires de toute démocratie. Il affirme que la détention de prisonniers politiques constitue une grave violation de ces principes fondamentaux et appelle le président Macky Sall à agir dans l’intérêt de la justice et de la démocratie.

Cette intervention de l’avocat français ne passe pas inaperçue, tant au Sénégal qu’à l’échelle internationale. Elle fait écho aux préoccupations exprimées par de nombreux acteurs de la société civile et des organisations de défense des droits de l’homme quant à la situation des droits de l’homme au Sénégal.

**Un appel à la libération de tous les prisonniers politiques**

L’avocat Juan Branco va plus loin en demandant la libération de l’ensemble des prisonniers politiques, soulignant que leur incarcération est souvent motivée par des raisons politiques et non par des crimes réels. Selon lui, cela constitue une atteinte à la démocratie et à la stabilité du pays.

Il met également en garde contre les conséquences de la répression politique, qui risque de nuire à l’image du Sénégal sur la scène internationale et d’éroder la confiance des citoyens envers les institutions démocratiques du pays.

**Un appel pour la justice et la démocratie**

Juan Branco rappelle que la libération des prisonniers politiques est une action de justice, qui permettrait de rétablir la confiance entre le gouvernement et les citoyens et de promouvoir une démocratie plus forte et respectueuse des droits de l’homme.

Il exhorte le président Macky Sall à faire preuve de leadership en répondant à cet appel et en libérant ces prisonniers politiques, contribuant ainsi à renforcer la stabilité politique du Sénégal et à garantir le respect des droits fondamentaux de tous les citoyens.

**Une demande qui suscite l’espoir et l’attente**

La demande formulée par Juan Branco trouve un écho important au sein de la société sénégalaise, où de nombreuses voix s’élèvent pour demander la libération de ces prisonniers politiques. Les attentes sont grandes et la réponse du président Macky Sall sera scrutée de près.

Sur la scène internationale, cet appel renforce également la nécessité de protéger les droits de l’homme et de promouvoir la démocratie dans tous les pays du monde. Les organisations de défense des droits de l’homme continuent de soutenir cette demande et appellent à une action rapide pour la libération des prisonniers politiques au Sénégal.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

L’avocat franco-espagnol Juan Branco, qui a été expulsé du Sénégal lundi après avoir été incarcéré, a demandé au président sénégalais Macky Sall de libérer tous les prisonniers politiques du pays. Lors de sa première prise de parole depuis son retour en France, il a déclaré lors d’une conférence de presse à Paris : « J’invite Macky Sall à ce que ma libération soit la première, à ce qu’elle ouvre la porte à la libération de l’ensemble des prisonniers politiques pour permettre cette transition démocratique que lui réclame le peuple sénégalais ». Juan Branco était visé par une enquête de la justice sénégalaise depuis mi-juillet et a été arrêté dimanche en Mauritanie. Il a été inculpé pour plusieurs chefs d’accusation, dont « attentat » et « diffusion de fausses nouvelles ». Après avoir été remis aux autorités sénégalaises, il a été expulsé du pays et est rentré en France mardi matin.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Quatre influenceuses prises au piège après avoir fait la promotion d'injections esthétiques

Juan Branco est impliqué dans la défense d’Ousmane Sonko, un opposant politique au pouvoir sénégalais. Il a demandé à Macky Sall de mettre fin aux violences infligées à Sonko et de lui permettre de se présenter librement aux élections présidentielles prévues en février 2024. Juan Branco a également souligné l’état de santé d’Ousmane Sonko, qui est en grève de la faim depuis le 30 juillet et a été hospitalisé en raison d’une crise d’hypoglycémie sévère.

Dans ses déclarations, Juan Branco a également évoqué les conditions de détention en prison, dénonçant le surpeuplement et les violations des droits fondamentaux des détenus. Il a déclaré avoir partagé une cellule avec des prisonniers politiques et avoir constaté des traces de tortures sur certains d’entre eux.

Concernant son arrestation en Mauritanie, Juan Branco a affirmé avoir été enlevé par des hommes cagoulés qui l’ont ensuite livré à des individus sans uniforme dans des véhicules non immatriculés.

Interrogé sur sa volonté de continuer à défendre Ousmane Sonko compte tenu des circonstances, Juan Branco a répondu qu’il avait reçu des instructions de la part de Sonko lui-même et qu’il exposait sa situation pour illustrer la situation que traversent de nombreux Sénégalais.

—————————–Article Complet————————————————

L’avocat franco-espagnol Juan Branco, expulsé lundi du Sénégal où il avait été incarcéré, a exhorté ce mardi le président sénégalais Macky Sall à libérer « l’ensemble des prisonniers politiques » dans ce pays, lors de sa première prise de parole depuis son retour en France.« J’invite Macky Sall à ce que ma libération soit la première, à ce qu’elle ouvre la porte à la libération de l’ensemble des prisonniers politiques pour permettre cette transition démocratique que lui réclame le peuple sénégalais », a déclaré l’avocat lors d’une conférence de presse ce mardi à Paris.Expulsé lundi du SénégalVisé depuis mi-juillet par une enquête de la justice sénégalaise, Juan Branco avait été interpellé dimanche en Mauritanie, après plusieurs jours de recherches. Remis aux autorités sénégalaises, il a été inculpé pour « attentat, complot, diffusion de fausses nouvelles et actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves », selon ses avocats.
Il a été expulsé lundi du Sénégal et est arrivé mardi matin en France. Au Sénégal, il prend part à la défense d’Ousmane Sonko, opposant engagé depuis 2021 dans un bras de fer avec le pouvoir et la justice qui a donné lieu à plusieurs épisodes de violences meurtrières. « J’invite (Macky Sall) à faire cesser les violences qu’il inflige à Ousmane Sonko, à le laisser se présenter librement aux élections qui viennent », a martelé M. Branco, en référence à la présidentielle prévue en février 2024 au Sénégal, à laquelle M. Sall n’est pas candidat.Ousmane Sonko a entamé une grève de la faim le 30 juillet. Evoquant son état de santé, Juan Branco a précisé que l’opposant restait « hospitalisé, souffrant notamment d’insuffisance rénale suite à sa grève de la faim ». « Il a eu une crise d’hypoglycémie sévère qui l’a amené à faire un malaise et à être admis aux urgences ; sa situation se stabilise ». « Nous avons demandé à Ousmane Sonko de mettre fin à sa grève de la faim », a indiqué l’avocat. « Cet homme fait communauté et permet à des milliers d’autres de retrouver une forme d’espoir et un sens de la lutte collective, nous avons besoin de lui ».« Trace de lourdes tortures »Juan Branco a « souhaité » que ses « premiers mots soient entendus par les détenus de la prison de Rebeuss » – dans le centre de Dakar, où lui-même a été incarcéré – qui « dans un espace destiné à accueillir 600 personnes sont 3.000, dont 700 prisonniers politiques entassés (…), interdits de dormir allongés, enfermés pour beaucoup sans jugement depuis des mois parce qu’ils ont eu le tort de penser, de militer et de lutter », a-t-il affirmé.Il a déclaré avoir dormi dans cette prison « aux côtés de corps qui portaient la trace de lourdes tortures, de cicatrices liées à des violences policières ».
Revenant sur les circonstances de son arrestation en Mauritanie, l’avocat a affirmé avoir été « enlevé par des hommes cagoulés » qui lui « ont masqué le visage ». Selon lui, ces hommes l’ont « amené jusqu’aux frontières sénégalaises pour (le) livrer à des hommes sans uniformes dans des pick-up non immatriculés, sans respecter le moindre des droits fondamentaux qui s’appliquent à chaque homme ».Interrogé pour savoir si dans les circonstances actuelles il allait continuer à défendre M. Sonko, Juan Branco a répondu : « J’ai encore reçu des instructions de sa part aujourd’hui quant à cette conférence de presse (…) Il m’a demandé de vous exposer ma situation afin qu’elle serve d’illustration de ce que traversent des milliers de Sénégalais qui n’ont pas ma chance ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le ministre américain de l'énergie vante les mérites d'une production pétrolière record face à la fronde du gouvernement américain

——————————Article à Propos—————————————————-

L’avocat Juan Branco « invite » le président Macky Sall à libérer « l’ensemble des prisonniers politiques »

L’avocat français Juan Branco a récemment exprimé son soutien aux prisonniers politiques du Sénégal et a appelé le président Macky Sall à les libérer. Dans une déclaration publique, Branco a appelé le gouvernement sénégalais à respecter les droits humains et à mettre fin à la détention arbitraire de personnes qui s’opposent pacifiquement au régime en place.

Branco, connu pour son activisme dans les affaires politiques internationales, a souligné que la liberté d’expression et le droit de manifester pacifiquement sont des droits fondamentaux, et aucun individu ne devrait être emprisonné pour avoir exercé ces droits. Il a également rappelé que le Sénégal est partie à plusieurs conventions internationales qui garantissent la protection de ces droits.

L’avocat a mentionné certains cas spécifiques de prisonniers politiques, tels que celui de l’opposant Ousmane Sonko, accusé de viol, et de Guy Marius Sagna, un militant des droits de l’homme détenu pour avoir organisé des manifestations pacifiques. Il a déclaré que leur détention est abusive et qu’ils devraient être libérés immédiatement.

Juan Branco a également appelé à une réforme du système judiciaire sénégalais, le qualifiant de partial et politisé. Il a dénoncé l’utilisation de charges fallacieuses et fictives pour réprimer toute opposition politique et a critiqué les mesures restrictives imposées par le gouvernement pour étouffer la voix de l’opposition.

Le Sénégal, connu pour sa tradition de démocratie, a récemment été secoué par des troubles politiques et sociaux. Des manifestations massives ont eu lieu dans tout le pays après l’arrestation d’Ousmane Sonko, principal opposant du président Sall lors des élections de 2019. Ces manifestations ont été violemment réprimées, entraînant des blessés et des morts, ainsi que de nombreux cas de détentions arbitraires.

L’appel de Juan Branco intervient dans ce contexte de tensions politiques et de violation des droits de l’homme au Sénégal. Son intervention ne peut être ignorée, compte tenu de sa réputation internationale et de son expérience en matière de défense des droits humains.

Il est essentiel que le gouvernement sénégalais prenne au sérieux cette invitation et œuvre à la libération de tous les prisonniers politiques. Le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales est un pilier de toute démocratie respectée.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'action Apple chute et les fournisseurs baissent après l'annonce d'une réduction de la production de l'iPhone SE

La libération des prisonniers politiques et la mise en place d’un système judiciaire impartial et équitable sont des mesures indispensables pour rétablir la confiance de la population dans le gouvernement et favoriser la stabilité sociale et politique du pays.

Espérons que le président Macky Sall entendra l’appel de Juan Branco et prendra des mesures concrètes pour répondre à cette demande légitime de respect des droits humains au Sénégal.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

L’avocat Juan Branco « invite » le président Macky Sall à libérer « l’ensemble des prisonniers politiques »

Titre: L’appel audacieux de Juan Branco à Macky Sall pour la libération des prisonniers politiques

Sous-titres:
1. Les voix qui s’élèvent pour la justice et la liberté
2. Le rôle de l’avocat Juan Branco dans la défense des droits de l’homme
3. Une invitation courageuse adressée au président sénégalais

L’avocat et essayiste français Juan Branco a récemment pris position en faveur de la libération de « l’ensemble des prisonniers politiques » au Sénégal. Dans une déclaration publique destinée au président de la République du Sénégal, Macky Sall, Branco a appelé à un geste de justice et de liberté en faveur de ceux qui ont été emprisonnés pour des raisons politiques.

Les dernières élections présidentielles au Sénégal ont été marquées par des tensions et des controverses quant à la situation des droits de l’homme dans le pays. De nombreux opposants politiques ont été arrêtés et détenus, suscitant ainsi l’inquiétude de la communauté internationale. Face à cette situation, Juan Branco a souhaité mettre en lumière cette problématique.

L’avocat Juan Branco s’est distingué par son engagement envers les droits de l’homme et sa volonté de défendre les opprimés. Ayant plaidé pour des causes variées et souvent sensibles, Branco est devenu une voix reconnue dans le paysage juridique français. Avec cette déclaration, il souligne une fois de plus son engagement en faveur de la justice et de la liberté.

Dans sa lettre ouverte, Juan Branco a rappelé à Macky Sall les principes essentiels de l’État de droit et a souligné l’importance de respecter les droits fondamentaux de tous les individus. Il a également invité le président sénégalais à prendre des mesures concrètes pour libérer les prisonniers politiques et contribuer ainsi à la construction d’une société plus démocratique et égalitaire.

Bien qu’il soit audacieux d’adresser une telle invitation à un chef d’État, Juan Branco a toujours été animé par un profond sens de la justice. Son appel ne vise pas seulement à libérer les prisonniers politiques, mais il met également en lumière les défis que le Sénégal doit relever dans son cheminement vers une démocratie plus solide et inclusive.

Dans le contexte actuel, cet appel de Juan Branco revêt une importance particulière. Alors que de nombreux pays du monde entier font face à des crises politiques, économiques et sociales, il est essentiel de soutenir ceux qui se battent pour la justice et la liberté. Les actions de Branco illustrent bien l’importance de l’engagement citoyen et de la défense des droits fondamentaux pour une société équilibrée.

En conclusion, l’avocat Juan Branco a lancé un appel audacieux au président Macky Sall pour la libération des prisonniers politiques au Sénégal. Sa déclaration reflète son engagement constant en faveur de la justice et de la liberté. En se positionnant ainsi, il contribue à renforcer la lutte pour les droits de l’homme dans le pays et invite chacun à réfléchir à l’importance de valoriser ces principes fondamentaux.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles