PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argent"La défaite de la Première ministre Sanna Marin face au centre droit...

“La défaite de la Première ministre Sanna Marin face au centre droit aux élections législatives”

—————————–Article 400 Mots————————————————

Le parti de centre-droit a remporté les élections législatives en Finlande et son chef, Petteri Orpo, est destiné à remplacer la Première ministre sortante Sanna Marin. Les nationalistes, qui ont enregistré un record de votes, pourraient entrer au gouvernement. Le parti de la Coalition nationale est arrivé en tête avec 48 des 200 sièges du Parlement, suivi du parti des Finlandais (46) et des sociaux-démocrates (43). Les écarts en voix sont ténus avec 20,8 % pour le centre-droit, 20,1 % pour l’extrême-droite, et 19,9 % pour le SDP de Sanna Marin. Petteri Orpo peut potentiellement nouer une alliance avec la gauche ou avec le parti anti-immigration et eurosceptique des Finlandais de Riikka Purra pour former un gouvernement.

Les élections législatives ont ​​eu lieu dans un contexte d’entrée officielle de la Russie dans l’Otan, attendue dans les prochains jours. Cependant, l’élection ne change rien du point de vue de l’alliance militaire, car tous les grands partis, y compris les Finlandais, sont désormais favorables à l’Otan depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Riikka Purra s’est félicitée devant ses partisans du « meilleur résultat électoral » de l’histoire du parti nationaliste et a remporté le plus grand nombre de voix sur son nom, avec environ 38 000 contre 35 000 pour Sanna Marin. Pour devenir Premier ministre, Petteri Orpo doit pouvoir réunir une majorité au Parlement. Les résultats quasi-définitifs portant sur plus de 98 % des suffrages indiquent que le chemin vers la formation d’un gouvernement stable pourrait être difficile.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Royaume-Uni s'apprête à réintégrer le programme scientifique Horizon

Malgré une progression par rapport aux élections de 2019, Sanna Marin a reconnu sa défaite et félicité le vainqueur des élections, la Coalition nationale, ainsi que le parti des Finlandais.

En fin de compte, la Finlande va changer de direction politique, mais dans quelle mesure cela affectera ses relations internationales et sa politique intérieure reste à voir.

—————————–Article de Base————————————————

La Finlande a élu dimanche un nouveau Premier ministre, chef du centre-droit. Le parti de la Coalition nationale arrive en tête avec 48 des 200 sièges du Parlement. Malgré une progression par rapport aux élections de 2019, Sanna Marin a reconnu sa défaite. Le parti anti-immigration et eurosceptique des Finlandais de Riikka Purra a atteint un record et pourrait entrer au gouvernement. Le nouveau Premier ministre doit former une alliance avec la gauche ou avec le parti des Finlandais. Le candidat du parti arrivé premier hérite traditionnellement du poste de Premier ministre en Finlande. Ces élections législatives coïncident avec l’entrée officielle du pays frontalier de la Russie dans l’Otan, mais cela ne change rien du point de vue de l’alliance militaire, tous les grands partis y étant désormais favorables depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le Fonds africain pour les infrastructures vise 500 millions de dollars lors de sa première clôture

——————————Article à Propos—————————————————-

La nouvelle fait le tour de la Finlande : la Première ministre Sanna Marin a été battue aux législatives par le centre droit.

Sanna Marin, la plus jeune Première ministre de l’histoire de la Finlande, avait réussi à s’imposer en décembre 2019 à la tête d’un gouvernement de coalition de centre gauche. Sa victoire avait été saluée comme un symbole de renouveau dans un pays où la politique était traditionnellement dominée par des hommes âgés.

Malgré des débuts difficiles, marqués par la pandémie de Covid-19, Sanna Marin avait réussi à imprimer sa marque sur la scène politique finlandaise. Elle avait notamment fait adopter une loi sur la réduction de la semaine de travail à quatre jours, une mesure qui avait suscité de nombreux débats.

Mais lors des élections législatives du 11 avril, la coalition de centre gauche dirigée par Sanna Marin a subi une lourde défaite. Le Parti de la coalition nationale, de centre droit, est en effet arrivé en tête du scrutin, remportant 44 sièges sur 200 au Parlement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les ventes en ligne s'effondrent et atteignent leur niveau le plus bas depuis la période précédant la pandémie

Sanna Marin, pour sa part, n’a pas été élue dans sa circonscription de Turku. Elle devra donc quitter son poste de Première ministre, bien que son parti, le Parti social-démocrate, soit encore représenté au sein du gouvernement de coalition.

Cette défaite marque un tournant dans la vie politique finlandaise. Elle montre que le succès de Sanna Marin en décembre 2019 n’était pas un épiphénomène, mais qu’il s’agissait plutôt d’un rejet des partis traditionnels. L’électorat finlandais a donc décidé de revenir aux partis établis, en choisissant le Parti de la coalition nationale.

Il est donc désormais incertain de savoir qui prendra la tête du gouvernement de coalition. Le Parti de la coalition nationale pourrait demander le poste de Premier ministre, mais il est également possible qu’un autre parti de la coalition prenne le relais. Dans tous les cas, la défaite de Sanna Marin montre que la politique finlandaise, comme toutes les autres, est imprévisible.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles