PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentLa "décennie des marchés émergents" pourrait être sur le point de reprendre...

La « décennie des marchés émergents » pourrait être sur le point de reprendre son essor

Si les taux d’intérêt mondiaux atteignent leur maximum, les pays en développement devraient décoller au second semestre

Contenu de l’article

Les partisans des marchés émergents restent optimistes quant à la classe d’actifs, même après que le rallye de réouverture de la Chine, très attendu, se soit évanoui et ait prouvé que l’optimisme de Wall Street pour le début de l’année 2023 n’était pas justifié.

Publicité 2

Contenu de l’article

Les actifs des pays en développement devraient enfin décoller au second semestre, à condition que les taux d’intérêt mondiaux atteignent des sommets, que les autorités chinoises soutiennent la croissance et que les réformes structurelles en Inde renforcent le sentiment. Une reprise peut encore faire de cette décennie celle des marchés émergents que Morgan Stanley Investment Management a signalée au début de l’année.

Contenu de l’article

« L’Inde, le Brésil et la Chine n’ont plus de problème d’inflation et pourraient donc réduire leurs taux plus rapidement que la Réserve fédérale », a déclaré Xavier Baraton, directeur mondial des investissements chez HSBC Asset Management à Paris, sur Bloomberg Television. « Si vous recherchez une véritable diversification à l’heure actuelle, vous devez vous tourner vers les pays émergents. Il faut se tourner vers l’Asie. Il faut s’intéresser à l’Inde, qui est sous-estimée ».

Publicité 3

Contenu de l’article

Si le premier semestre 2023 n’a pas été catastrophique pour les investisseurs des pays émergents, il est loin d’avoir été à la hauteur des prévisions optimistes.

L’indice des actions des marchés émergents de MSCI Inc. a progressé d’environ 5 % cette année, loin derrière la hausse de près de 11 % de l’indice des pays développés. L’indice des devises des marchés émergents a quant à lui progressé de près de 2 %. Les obligations émergentes en monnaie locale n’ont que faiblement surpassé un indice de la dette mondiale.

« Il est agréable de voir que la vie d’un investisseur ne se résume pas à l’achat d’actions technologiques ridiculement valorisées, et que l’on peut obtenir des rendements comparables, voire supérieurs, grâce à des stratégies alternatives dont la proposition de valeur est moins odieuse », a déclaré Cameron Crise, stratégiste macroéconomique chez Bloomberg. « Si l’inflation mondiale et le resserrement monétaire ont eu un impact positif du point de vue de l’investissement, c’est la renaissance du bon vieux carry trade EMFX.

Contenu de l’article

Annonce 4

Contenu de l’article

Parmi les facteurs qui freinent les gains, l’abandon par la Chine des restrictions COVID-Zéro ne s’est pas traduit par une force économique générale, mais a plutôt stimulé les dépenses dans des services tels que les voyages et les sorties au restaurant, ce qui a entraîné une faible croissance du crédit, une contraction des exportations et un ralentissement des ventes de logements. L’impact s’est étendu à d’autres marchés qui dépendent de la demande chinoise, comme l’Afrique du Sud et la Thaïlande.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Colombie EN DIRECT : Le Sommer marque un doublé sensationnel en trois minutes et permet aux Bleues de remporter la victoire (3-2)…

Cette situation remet en question le point de vue haussier exposé par Morgan Stanley Investment Management en janvier : les actions des marchés émergents devraient être les gagnantes de cette décennie grâce à des valorisations attrayantes et à des perspectives de croissance supérieures, en particulier dans des pays tels que l’Inde.

Opportunité d’investissement

D’un point de vue positif, les chiffres décevants enregistrés jusqu’à présent signifient que certains indicateurs identifient désormais des poches de valeur dans l’ensemble des marchés émergents.

Annonce 5

Contenu de l’article

Les indices boursiers de référence devraient augmenter dans la plupart des marchés émergents d’ici la fin de l’année, les gains les plus importants étant attendus à Hong Kong et en Chine continentale, selon les objectifs de prix agrégés des analystes compilés par Bloomberg.

« Le pessimisme, en particulier en Chine et à Hong Kong, a été extrême et ne reflète pas exactement les fondamentaux économiques », a déclaré Greg Lesko, directeur général chez Deltec Asset Management LLC à New York.

Il privilégie les valeurs de consommation susceptibles d’être soutenues par des mesures de relance ciblées de la part de la Chine.

« Alibaba et JD.com sont très bon marché et disposent de beaucoup de liquidités, mais ils ont été touchés par les tensions entre les États-Unis et la Chine », a-t-il déclaré. « Les banques indonésiennes sont des machines à faire de l’argent.

Valeur en devises

De nombreuses devises des marchés émergents pourraient également se renforcer à mesure que la Fed se rapproche de la fin d’un cycle de resserrement qui dure depuis plus d’un an.

Annonce 6

Contenu de l’article

« En supposant que nous soyons à une ou deux hausses du sommet, ce vent contraire à la performance des devises des pays émergents devrait se dissiper », a déclaré Edwin Gutierrez, responsable de la dette souveraine des marchés émergents chez abrdn PLC à Londres. « Cela ouvrira également la voie, d’un point de vue psychologique, à la possibilité pour les banques centrales des pays émergents d’envisager des baisses de taux dans les mois à venir.

L’absence d’un moteur clair a conduit à des performances dispersées parmi les devises émergentes cette année, tandis que l’incertitude concernant le resserrement de la Fed a stimulé la volatilité. Les pesos colombien et mexicain ont tous deux augmenté de plus de 10 %, tandis que la livre turque et le peso argentin ont chuté de plus de 20 %.

La fin des hausses de taux au niveau mondial contribuera à réduire la volatilité et à soutenir le carry trade, ce qui profitera aux devises et aux obligations à haut rendement des marchés émergents, a déclaré Alvin Tan, responsable de la stratégie des devises des marchés émergents chez RBC Capital Markets à Singapour.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le rand se renforce pendant que le dollar prolonge ses pertes après la Fed ; l'IPC diminue brusquement

Annonce 7

Contenu de l’article

« Un retour plus concerté du carry trade profiterait encore plus aux monnaies à portage élevé de la région Latam et EMEA, à l’exception de celles qui sont sous l’emprise de politiques peu orthodoxes, comme la livre turque. »

Dette des pays en développement

Les obligations des pays en développement sont également défendues, car les taux d’intérêt élevés des banques centrales renforcent l’attrait des actifs à haut rendement.

« Nous prévoyons le début du cycle d’assouplissement sur un certain nombre de marchés émergents au cours du second semestre de cette année, en commençant par les économies d’Amérique latine, puis certaines économies d’Europe centrale et orientale », a déclaré Phoenix Kalen, responsable de la recherche sur les marchés émergents à la Société Générale SA à Londres.

« Il y a de la place pour une réflexion sur le prépositionnement en vue de ces baisses de taux, et de la place pour une remontée des taux – surtout si l’on considère le niveau élevé des taux directeurs réels à l’heure actuelle, en particulier en Amérique latine.

Publicité 8

Contenu de l’article

Les investisseurs avides de rendement se sont déjà rués sur les obligations indonésiennes après que la banque centrale a pratiquement mis fin à son cycle de resserrement en début d’année, tandis que les coffres nationaux restent bien garnis grâce à la reprise des matières premières. La dette libellée en rupiah a rapporté environ 11 % en dollars cette année.

Les obligations indiennes sont également attrayantes en raison d’une bonne croissance, d’une baisse potentielle des taux d’intérêt plus tard dans l’année à mesure que l’inflation se modère, et d’une balance commerciale qui n’a « jamais été aussi bonne », a déclaré Eric Lo, gestionnaire de portefeuille de titres à revenu fixe en Asie chez Manulife Investment Management à Hong Kong.

– Avec l’aide de Malavika Kaur Makol et Srinivasan Sivabalan.

Bloomberg.com

Contenu de l’article

Commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civilisé et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de faire en sorte que vos commentaires soient pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par courrier électronique : vous recevrez désormais un courrier électronique si vous recevez une réponse à votre commentaire, si une mise à jour est apportée à un fil de discussion que vous suivez ou si un utilisateur que vous suivez commente. Consultez nos lignes directrices pour la communauté pour plus d’informations et pour savoir comment régler vos paramètres de messagerie.

Participez à la conversation

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles