PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuLa crise persiste, l'ancien président Masseglia envisage de poursuivre en justice Brigitte...

La crise persiste, l’ancien président Masseglia envisage de poursuivre en justice Brigitte Henriques

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Denis Masseglia, l’ancien président du Comité olympique français (CNOSF), en conflit avec la présidente actuelle Brigitte Henriques, a été invité par cette dernière à participer à un conseil d’administration de l’instance. Cependant, lors de cette réunion, l’ex-président a exprimé sa colère et a annoncé son intention de déposer plainte pour abus de confiance auprès du Parquet national financier (PNF). Cette décision fait suite à une sortie médiatique de Brigitte Henriques, qui avait convoqué la presse en avril 2022 après un courrier envoyé par Denis Masseglia évoquant des affaires dans lesquelles elle pourrait être impliquée selon lui. L’avocat de Brigitte Henriques avait également menacé de porter plainte contre l’ex-président. Lors de ce conseil d’administration, l’ex-président a détaillé tous les griefs qu’il reprochait à Brigitte Henriques, affirmant notamment qu’elle n’était plus à la hauteur des enjeux. Il a également évoqué plusieurs irrégularités financières selon lui, qui ont émaillé la présidence de Brigitte Henriques. Cette intervention n’a pas été appréciée par la présidente actuelle, qui a dénoncé une « cabale » et a accusé son prédécesseur de devenir son principal ennemi et ambassadeur de sa propre haine à son encontre.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'Allemagne émet un mandat d'arrêt contre Jooste, l'ancien PDG de Steinhoff.

—————————–Article Complet————————————————

Le conseil d’administration du CNOSF a été agité mardi soir. L’ex-président, Denis Masseglia, en conflit avec la présidente actuelle, Brigitte Henriques, a refusé l’offre de réconciliation et a annoncé vouloir déposer plainte pour abus de confiance auprès du PNF. Brigitte Henriques avait convoqué la presse le 4 avril dernier après un courrier de Denis Masseglia évoquant des affaires dans lesquelles elle pourrait être impliquée selon lui. L’ex-président a lu un courrier détaillant tous les griefs qu’il reproche à son ancienne protégée. Cette intervention a été qualifiée de « cabale » par Brigitte Henriques.

——————————Article à Propos—————————————————-

La crise continue au sein du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) avec l’affaire opposant l’ex-président de la Fédération Française de Natation, Francis Masseglia, à la vice-présidente du CNOSF, Brigitte Henriques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Galthié dévoile sa sélection pour la Coupe du Monde, incluant Jelonch, Jaminet et Baille

Francis Masseglia avait été écarté de la présidence de la fédération de natation en 2020, à la suite d’un rapport de la Fédération française de natation pointant du doigt des dépenses excessives et un management jugé autoritaire. Depuis, il a porté plainte pour diffamation contre Brigitte Henriques, qui avait relayé ces accusations.

La semaine dernière, Francis Masseglia a de nouveau fait parler de lui en réaffirmant sa décision de porter plainte contre Brigitte Henriques. Il accuse cette dernière de l’avoir diffamé en lui attribuant des propos qu’il n’a jamais tenus. Selon lui, Brigitte Henriques aurait ainsi voulu discréditer son image auprès des membres de la fédération française de natation.

Cette annonce intervient alors que le CNOSF cherche à se positionner comme le garant de l’éthique et de la transparence dans le monde du sport français. Si la plainte de Francis Masseglia est acceptée, elle pourrait donner lieu à un procès dont les répercussions pourraient être importantes au niveau médiatique et politique.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le secrétaire d'État Antony Blinken prévoit une visite en Chine prochainement.

En effet, cette affaire met en lumière les tensions et rivalités qui existent au sein du monde du sport français, mais également la difficulté que les différentes fédérations ont à travailler ensemble de manière harmonieuse. Elle souligne également l’importance de l’intégrité et de la transparence dans la gouvernance du sport, et le rôle primordial des organismes de régulation comme le CNOSF.

Dans l’attente de la suite des événements, cette affaire rappelle que le monde du sport, au-delà des compétitions et des médailles, est également une scène politique où se jouent des enjeux de pouvoir, d’influence et d’éthique.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles