PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"La Chine expulse un important diplomate canadien en plein conflit avec Ottawa"

« La Chine expulse un important diplomate canadien en plein conflit avec Ottawa »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La Chine a annoncé l’expulsion de la consule canadienne à Shanghai en réponse à la décision d’Ottawa d’expulser un diplomate chinois accusé d’intimidation. Le gouvernement canadien a déclaré lundi le diplomate chinois « persona non grata » et ce dernier doit quitter le pays. Les tensions entre les deux pays sont déjà très tendues, et la Chine a promis de prendre des contre-mesures fermes. Les relations se sont dégradées ces dernières années, notamment depuis l’arrestation en 2018 d’une responsable du groupe Huawei par le Canada, et l’emprisonnement, en représailles par la Chine, de deux ressortissants canadiens. La Chine est également soupçonnée d’ingérence dans les élections canadiennes. Les autorités canadiennes accusent régulièrement la Chine d’interférence, tandis que Pékin reproche à Ottawa de suivre la politique chinoise de Washington.

—————————–Article Complet————————————————

Les tensions augmentent entre la Chine et le Canada après l’expulsion mutuelle de diplomates. La Chine a annoncé l’expulsion de la consule canadienne à Shanghai en représailles à l’expulsion d’un diplomate chinois accusé d’avoir intimidé un député canadien. La Chine a fustigé la décision du Canada et a promis de prendre des contre-mesures fermes. Les relations entre les deux pays se sont détériorées ces dernières années en raison de l’arrestation d’une responsable de Huawei par le Canada et de l’emprisonnement de deux Canadiens en Chine en représailles. Des allégations d’ingérence dans les élections canadiennes par la Chine ont également persisté.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Pourquoi la croissance des abonnements payants pour échapper au pistage publicitaire sur Internet ?

——————————Article à Propos—————————————————-

La tension entre la Chine et le Canada continue de s’intensifier alors que la Chine a expulsé un haut diplomate canadien, envoyé par le gouvernement canadien pour aider deux citoyens canadiens détenus en Chine. Cette expulsion survient dans un contexte de crise diplomatique entre Ottawa et Pékin, exacerbé par l’arrestation de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, par les autorités canadiennes en décembre 2018.

Le diplomate, Michael Kovrig, était en poste en Chine depuis 2017 pour l’organisation non gouvernementale International Crisis Group. Après l’arrestation de Meng Wanzhou en décembre, les autorités chinoises ont arrêté Kovrig, ainsi que Michael Spavor, un homme d’affaires canadien, pour des motifs de sécurité nationale. Les deux hommes ont été détenus sans inculpation, sans accès à un avocat ou à leur famille et ont été interrogés de manière intensive pendant plusieurs mois.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Avancement de l'enquête concernant la disparition de la petite Malek ?

Cette expulsion du diplomate canadien est clairement une réponse directe à l’extradition de Meng Wanzhou vers les États-Unis, un pays avec lequel la Chine est actuellement en conflit commercial. La Chine a vivement dénoncé l’arrestation de Méng Wànzhōu, affirmant que cela avait violé la souveraineté chinoise et que les États-Unis utilisaient le système judiciaire canadien pour mener une guerre économique contre la Chine.

Depuis l’arrestation de Meng, les relations entre la Chine et le Canada se sont détériorées rapidement. En plus de l’arrestation de Kovrig et Spavor, la Chine a également imposé des sanctions économiques au Canada, notamment en cessant d’acheter des canola et en arrêtant les importations de porc et de boeuf canadiens. La Chine a également émis des avertissements aux ressortissants chinois voyageant au Canada, affirmant que le pays n’était plus sûr pour eux.

Le Canada a cependant refusé d’abandonner les demandes d’extradition de Meng Wanzhou, affirmant que cela violerait l’état de droit et le traité d’extradition canado-américain. Les États-Unis ont également demandé l’extradition de Wanzhou pour violation des sanctions américaines contre l’Iran. Pour sa part, la Chine a fermement rejeté ces accusations et affirmé que l’arrestation de Wanzhou était une manoeuvre politique.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La juriste de Bernard Arnault nie toute implication de son client dans le blanchiment d'argent avec un oligarque russe

Cette nouvelle expulsion de Kovrig ne fait qu’empirer la situation déjà tendue entre les deux pays. Alors que les pourparlers commerciaux entre les États-Unis et la Chine sont au point mort, la Chine pourrait poursuivre ses mesures contre le Canada pour faire pression sur les États-Unis et tenter de faire avancer les négociations commerciales.

En fin de compte, cette crise diplomatique entre le Canada et la Chine a de graves conséquences pour les citoyens canadiens, ainsi que pour les entreprises canadiennes qui font affaire en Chine. Les entreprises canadiennes pourraient voir leurs activités restreintes ou leur accès au marché chinois compromis. Les autorités canadiennes cherchent actuellement des solutions diplomatiques pour sortir de cette crise, mais jusqu’à présent, la situation ne fait qu’empirer.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles