La BMF critique le conseil d’administration d’Absa pour ne pas avoir nommé un PDG noir

0
1
Absa faces more resistance on new CEO appointment. Image: Moneyweb

Le Black Management Forum (BMF) a, par le biais d’une déclaration publiée dimanche, exprimé son mécontentement quant à la nomination d’Arrie Rautenbach en tant que PDG d’Absa, affirmant que la nomination de Rautenbach maintient le “pouvoir des hommes blancs” dans la banque.

“Les postes de PDG et de directeur financier sont occupés par des hommes blancs et la banque ne compte qu’un seul Africain au sein de son comité exécutif”, déclare la BMF.

Comme les sociétés d’investissement public (PIC), le forum a exprimé des inquiétudes quant à la transformation de la nomination de Rautenbach. Selon le BMF, la nomination de Rautenbach est symbolique de l’apathie des entreprises sud-africaines vis-à-vis de la transformation.

“La trajectoire de transformation des entreprises sud-africaines est en marche arrière et les paradigmes de pouvoir existants sont maintenus.”

“Ces nominations mettent en évidence les préjugés existants et la culture organisationnelle non transformée, qui est dominante aux niveaux de la direction et du top management”, ajoute BMF.

Lire : Le PIC désapprouve la nomination du nouveau PDG d’Absa.

Le BMF a également critiqué le conseil d’administration majoritairement noir d’Absa pour avoir nommé Rautenbach et ne pas avoir veillé à ce qu’un PDG noir soit nommé à la place.

“Cette nomination a été faite par un conseil d’administration majoritairement noir qui n’a pas veillé à ce qu’un PDG noir soit nommé.”

Selon le site Internet du BMF, le forum est ” une organisation non raciale, non partisane et non sexiste, qui se concentre sur le développement du leadership managérial et la création de structures managériales qui reflètent la démographie et les valeurs de la société sud-africaine au sens large. ”

Plus d’investissements dans les entreprises noires

Absa, qui a annoncé la nomination de M. Rautenbach mardi dernier (29 mars), a cité la vaste expérience du nouveau PDG dans le secteur bancaire ainsi que ses résultats en matière de performances commerciales comme quelques-unes des raisons justifiant sa nomination.

Bien que la BMF ait reconnu les raisons pour lesquelles la banque a nommé Rautenbach, elle estime que le groupe bancaire doit prendre le temps de réfléchir à ses objectifs de transformation pour l’avenir.

Selon le BMF, cela implique notamment de réfléchir à la manière dont la banque va investir dans les entreprises et les dirigeants noirs pour l’aider à mener à bien son programme de transformation.

“La banque doit examiner comment elle prévoit de financer les entreprises noires et de s’approvisionner auprès d’elles. Ce travail est essentiel pour conduire le programme de transformation.”

Le forum a également demandé au prêteur d’investir dans la formation de professionnels noirs pour qu’ils occupent des rôles stratégiques au sein du groupe.

“La banque doit être délibérée dans la préparation des professionnels noirs pour ces rôles, et quand le temps est venu pour les personnes noires d’assumer ces rôles, rien ne devrait se mettre en travers de leur chemin.”

Une autre réunion en perspective

Tout comme le PIC, la BMF a également indiqué qu’elle avait l’intention de rencontrer le conseil d’administration et le PDG d’Absa, non seulement pour comprendre les dernières nominations, mais aussi pour comprendre les plans du groupe en matière de transformation.

Lire : Arrie Rautenbach nommé PDG d’Absa avec effet immédiat

Retour à l’accueil Worldnet