La BAD engage 2,8 milliards de dollars pour soutenir l’investissement privé en Afrique du Sud

0
1
Image: REUTERS/Luc Gnago

La Banque africaine de développement (BAD) s’engage à verser 2,8 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour soutenir les investissements du secteur privé en Afrique du Sud, a déclaré jeudi le président de l’institution.

Le gouvernement de la nation la plus développée d’Afrique cherche à favoriser un rebondissement après la pandémie mondiale, qui a temporairement fermé de larges pans de l’économie et contribué à pousser les taux de chômage à des niveaux records.

Le soutien de la BAD ciblera l’agriculture, les énergies renouvelables, les transports, l’emploi des jeunes, la santé et la fabrication de vaccins, a annoncé Akinwumi Adesina lors de la Conférence sud-africaine sur l’investissement.

La banque soutient déjà les entreprises publiques sud-africaines en difficulté et prépare actuellement un prêt de 400 millions de dollars pour aider Eskom, la compagnie d’électricité dépendante du charbon, à passer aux énergies renouvelables.

“Nous allons maintenant soutenir fortement l’évolution vers les énergies renouvelables en Afrique du Sud, dans la mesure où vous vous dirigez vers des émissions nettes nulles”, a déclaré M. Adesina.

Peu après son arrivée au pouvoir en 2018, le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’est fixé pour objectif de lever 100 milliards de dollars de nouveaux investissements sur cinq ans afin de revitaliser une économie longtemps plombée par des récessions et une croissance lente.

Jeudi, il a déclaré que l’Afrique du Sud était aux deux tiers du chemin pour atteindre cet objectif.

“Vous voyez des opportunités dans ce pays. Vous voyez au-delà des difficultés et des défis”, a-t-il déclaré lors d’un discours aux investisseurs.

“Vos investissements font la différence dans notre pays et dans nos communautés locales”.

Retour à l’accueil Worldnet