PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuKiev persiste pour adhérer à l'OTAN et poursuit sa réception des chars...

Kiev persiste pour adhérer à l’OTAN et poursuit sa réception des chars Leopard 2.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé l’Otan à intégrer son pays dans ses rangs et à lui fournir plus d’armes pour vaincre la Russie dans le conflit en Ukraine. Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a déclaré que les discussions à venir avec les États membres porteront sur la fourniture d’armes supplémentaires. Les Pays-Bas et le Danemark vont également fournir 14 chars Leopard à l’Ukraine, tandis que la Suisse a ajouté le groupe paramilitaire russe Wagner et le média RIA FAN sur sa liste de sanctions pour leur lien avec l’invasion ukrainienne par la Russie. En outre, la ministre néerlandaise de la Défense a souligné que la sécurité de l’Ukraine et de l’Europe est étroitement liée.

—————————–Article Complet————————————————

20 Minutes propose un point quotidien sur la guerre en Ukraine. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, met la pression sur l’OTAN en exhortant l’organisation à intégrer l’Ukraine dans ses rangs et à lui fournir plus d’armes. Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a affirmé que l’avenir de l’Ukraine est dans la famille euro-atlantique et dans l’OTAN, mais que la priorité est de gagner la guerre. Le Danemark et les Pays-Bas vont acheter 14 chars Leopard pour les donner à l’Ukraine. La Suisse a ajouté le groupe russe paramilitaire Wagner et le média RIA FAN sur sa liste de sanctions pour leur lien avec l’invasion russe en Ukraine.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les vignerons protestent en bloquant un site Lidl pour dénoncer le prix de 1,89 euro par bouteille de Bordeaux.

——————————Article à Propos—————————————————-

Depuis plusieurs années, l’Ukraine semble déterminée à renforcer sa présence sur la scène internationale en rejoignant l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Cette volonté s’est une nouvelle fois affirmée récemment lorsque Kiev a exprimé son souhait de poursuivre la collaboration avec l’Allemagne en matière de défense, notamment en recevant des chars Leopard 2.

Cette demande a évidemment suscité des réactions contrastées, certains y voyant une opportunité de renforcer la puissance militaire de l’Ukraine, tandis que d’autres craignent une escalade du conflit avec la Russie.

Le choix de la collaboration avec l’Allemagne peut sembler surprenant, compte tenu de la position parfois ambiguë du gouvernement allemand sur la question ukrainienne. En effet, si l’Allemagne a soutenu l’Ukraine lors de la crise de 2014, elle s’est ensuite montrée plus réservée, notamment en ce qui concerne l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Participez-vous à des jeux de hasard ?

Pourtant, la collaboration militaire entre les deux pays existe depuis plusieurs années et elle a été renforcée en 2018 avec la vente de 36 chars Leopard 2 à l’Ukraine. Si cette vente avait suscité des critiques de la part de certains milieux pacifistes, elle avait été justifiée par le gouvernement allemand par la nécessité de renforcer la capacité défensive de l’Ukraine face aux incursions menées par les séparatistes pro-russes.

Aujourd’hui, Kiev insiste fortement pour poursuivre cette collaboration, en dépit des craintes exprimées par certains. Pour l’Ukraine, il s’agit avant tout de renforcer ses capacités militaires face à la menace russe, qui reste très présente dans l’est du pays. En rejoignant l’OTAN, l’Ukraine espère également bénéficier d’un soutien plus solide de la part de ses alliés occidentaux.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'effet d'entraînement de la taxe Brexit sur les petites entreprises au Royaume-Uni et les budgets des consommateurs

Cependant, cette demande d’adhésion à l’OTAN est loin de faire l’unanimité au sein de l’organisation. Si certains pays, notamment les États-Unis, sont favorables à cette idée, d’autres s’y opposent fermement, arguant que cela risquerait de provoquer une nouvelle escalade du conflit avec la Russie.

Dans ce contexte, la vente de nouveaux chars Leopard 2 à l’Ukraine soulève des questions. Si elle peut être vue comme une preuve de la solidarité de l’Allemagne envers l’Ukraine, elle risque également d’attiser les tensions avec Moscou.

Au final, la question de l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN reste complexe. Si l’Ukraine est libre de choisir ses alliances, elle doit également être consciente des risques qu’une telle adhésion pourrait engendrer. En attendant, la collaboration militaire avec l’Allemagne, et notamment la vente de chars Leopard 2, reste un sujet sensible qui ne devrait pas manquer de faire débat dans les mois et les années à venir.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles