PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentJeremy Hunt soutient la lutte contre l'inflation et affirme que le Royaume-Uni...

Jeremy Hunt soutient la lutte contre l’inflation et affirme que le Royaume-Uni est financièrement stable

Le chancelier Jeremy Hunt a soutenu la Banque d’Angleterre pour qu’elle donne la priorité à la lutte contre l’inflation, malgré les inquiétudes concernant les augmentations rapides des taux d’intérêt qui ont contribué à la récente volatilité du secteur bancaire.

Le Comité de politique monétaire de la Banque se réunit cette semaine, alors que l’on s’attend à ce qu’elle fasse une pause dans sa récente trajectoire de hausse des taux lorsqu’elle annoncera sa décision jeudi.

M. Hunt a déclaré à la commission des affaires économiques de la Chambre des Lords qu’il discutait “régulièrement” de la question avec le gouverneur de la Banque, Andrew Bailey, et que la réduction de l’inflation restait la priorité du gouvernement.

“C’est [inflation] plus de 10 % à l’heure actuelle, c’est dangereusement élevé, et nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour continuer à nous efforcer de le faire baisser”, a déclaré le chancelier.

“Je ne lui ai donc jamais dit que de faire ce qu’il jugeait nécessaire, comme il est légalement tenu de le faire en vertu de la loi sur la Banque d’Angleterre.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le mauvais service transforme-t-il vos clients en "changements silencieux" ?

La décision des banques centrales d’augmenter rapidement les taux après plus d’une décennie de rendements historiquement bas est citée comme un facteur important des récentes turbulences financières.

La Silicon Valley Bank s’est effondrée après la chute de la valeur de ses avoirs à revenu fixe à moyen terme, et le manque de confiance s’est avéré contagieux, passant rapidement au Crédit Suisse, qui a été racheté par l’USB le week-end dernier dans le cadre d’une transaction négociée par le gouvernement suisse.

La branche britannique de SVB a été rachetée par HSBC pour 1£ dans le cadre d’une transaction négociée par les ministres et supervisée par la Banque d’Angleterre et l’Autorité de régulation prudentielle.

M. Hunt a reconnu que l’évolution des taux d’intérêt “est la cause de la volatilité des marchés financiers”, mais il s’est dit rassuré par les plans britanniques et mondiaux visant à maintenir la stabilité financière, même en cas d’effondrement d’une grande banque.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les poids lourds du marché sonnent l'alarme sur la dette américaine

“Nous disposons d’un plan solide pour faire face aux banques d’importance mondiale qui mettraient en péril notre stabilité si on les laissait faire faillite”, a-t-il déclaré.

“Des procédures sont en place et nous n’avons pas encore eu à les tester, même si l’une de ces banques a été rachetée par une autre.

Rebond des marchés

M. Hunt s’est exprimé après que les marchés ont rebondi après les pertes subies lundi, les investisseurs ayant apparemment été rassurés par les commentaires de Janet Yellen, secrétaire d’État au Trésor américain, qui a indiqué que les déposants seraient protégés en cas de nouveaux effondrements.

Le S&P 500 était en hausse de 1 % et le Dow Jones de 0,9 % dans les premiers échanges, tandis qu’au Royaume-Uni, le FTSE 100 était en hausse de plus de 1,9 %, porté par les valeurs bancaires.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions grimpent grâce à l'accord sur la dette et à des données plus souples sur l'inflation : Synthèse des marchés

NatWest a augmenté de 7 %, Barclays de 6 %, et Standard Chartered et Lloyds étaient également en hausse.

Mme Yellen a déclaré à l’American Bankers Association que si “la situation se stabilise”, elle était prête à intervenir à nouveau pour protéger les déposants en cas de nouvelles difficultés des banques.

La Silicon Valley Bank et la Signature Bank se sont toutes deux effondrées au début du mois, et la First Republic Bank a levé 30 milliards de dollars auprès de ses pairs, sous la houlette de JP Morgan, dans le cadre d’un plan de sauvetage du secteur à la suite d’une vague de retraits.

Mme Yellen a déclaré : “Des actions similaires pourraient être justifiées si des institutions plus petites subissaient des retraits massifs de dépôts qui posent un risque de contagion”.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles