PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuIzagirre en fuite, Thibaut Pinot à l'affût... On y croit ! Suivez...

Izagirre en fuite, Thibaut Pinot à l’affût… On y croit ! Suivez la 12e étape avec nous

——————————Article Journaliste—————————————————-

Izagirre s’échappe, Thibaut Pinot en embuscade… On y croît ! Suivez la 12e étape avec nous en Français

Les amateurs de cyclisme ne sont jamais déçus lors du Tour de France, et la 12e étape de cette année ne fait pas exception. Avec le peloton prêt à en découdre, l’étape promet d’être palpitante et pleine de rebondissements.

Izagirre prend les devants

Dès le départ de l’étape, Ion Izagirre de l’équipe Astana Pro Team décide de prendre les devants. Le cycliste espagnol grimpe les cols avec aisance, creusant un écart de quelques minutes sur le peloton. Son style de grimpe impressionne et il devient rapidement le favori des spectateurs.

Thibaut Pinot en embuscade

Mais derrière Izagirre, un coureur se fait discret : Thibaut Pinot de l’équipe Groupama-FDJ. Le français, très en forme cette année, a suivi de près les attaques et s’est aujourd’hui positionné en embuscade. Tout en préservant son énergie, il reste à l’affût des opportunités pour rattraper Izagirre.

Une bataille dans les ascensions

La montée du col est le moment crucial de cette étape. Izagirre se maintient en tête, mais la pression exercée par Pinot commence à se faire sentir. Les deux cyclistes s’affrontent dans les ascensions, mettant à l’épreuve leur résistance physique et leur détermination.

Le brouillard s’invite

Alors que la bataille entre Izagirre et Pinot fait rage, le brouillard se lève. La visibilité se réduit considérablement, ce qui ajoute une dose d’incertitude à l’étape. Les coureurs doivent redoubler de vigilance pour éviter les chutes et les erreurs de navigation.

L’arrivée

Finalement, après des kilomètres de combat acharné, Izagirre franchit la ligne d’arrivée en solitaire. Son escapade audacieuse a payé, lui permettant de prendre une avance confortable sur ses concurrents. Quant à Pinot, il termine en deuxième position, satisfait de sa performance mais également déterminé à prendre sa revanche dans les étapes à venir.

Conclusion

La 12e étape du Tour de France a été une véritable démonstration de courage et de compétitivité. Izagirre a su saisir sa chance et a résisté aux assauts de Pinot jusqu’à l’arrivée. Mais la course est loin d’être terminée et les prochaines étapes promettent de nouvelles batailles passionnantes. Les fans de cyclisme peuvent donc continuer de suivre avec enthousiasme cette édition du Tour de France.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

19 km: Belle opération en vue pour les Français au général. Pinot et Martin vont gratter autour de trois minutes, ce qui va les replacer au contact du top 10.

20 km: IZAGIRRE CREUSE ENCORE ! Les six poursuivants (Pinot, Benoot, Jorgenson, Martin, Burgaudeau, Johannessen) perdent du terrain.

22 km: Le Scandinave repart, mais il s’est fait une belle frayeur.

23 km: CHUTE DE TORSTEIN TRAEEN !

25 km: Le défi maintenant, c’est de s’entendre. Izagirre est lancé, avec 30 secondes d’avance.

27 km: Izagirre bascule en tête au sommet. 23 secondes d’écart maintenant.

28 km: Jorgenson fait le boulot. L’Américain essaie de réduire le retard des poursuivants. Pinot est bien calé dans sa roue.

29 km: Pinot accélère, mais Izagirre file. On annonce 18 secondes d’écart. Izagirre creuse. Belle avance pour l’Espagnol, qui peut compter sur Guillaume Martin pour contrôler derrière. Joli coup !

30 km: Van der Poel craque ! L’Espagnol part seul ! Attaque d’Izagirre ! Il a raison, il faut se débarrasser de Mathieu van der Poel !

31 km: Regroupement ! Neuf hommes en tête de course. Guillaume Martin et Burgaudeau sont bien là. Le trio de tête compte une dizaine de secondes d’avance sur les poursuivants.

32 km: Pinot et Jorgenson se rapprochent ! Encore 4 kilomètres pour atteindre le sommet. Toujours 20 secondes d’écart entre Mathieu van der Poel et le duo Pinot-Jorgenson. Alaphilippe avalé par le peloton. L’ancien champion du monde va rentrer dans le rang, logiquement.

33 km: MVDP attaque le col de la Croix Rosier. Pinot et Jorgenson sont juste derrière !

34 km: Landa et tous les autres coureurs lâchés initialement réintègrent le groupe maillot jaune. Bravo à AG2R-Citroën ! Tout ça pour ça.

35 km: Pinot et Jorgenson toujours intercalés.

36 km: L’échappée reprend un peu d’air par rapport au peloton. Van der Poel a plus de trois minutes d’avance sur le groupe maillot jaune désormais. Ça devrait le faire pour l’échappée.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Un autre titre en français pour ce post pourrait être: "Xavi exprime sa déception suite au départ de Dembélé au PSG... Monaco remercie Chelsea... Suivez les actualités des transferts de ce mercredi..."

38 km: Jorgenson essaie de sortir, Pinot colle sa roue. Il est bien, notre Tibo !

40 km: Belle opération pour Johannessen, qui continue de grappiller.

42 km: Meintjes revient sur le groupe maillot jaune. Bravo à AG2R-Citroën, des kilomètres à rouler pour rien, c’est fort !

43 km: L’échappée se lance dans la descente vers le col de la Croix Rosier.

44 km: Guerreiro secoue le groupe de poursuivants. Pinot reste attentif, et l’avance de van der Poel se réduit à 20 secondes. Van der Poel creuse ! Le petit-fils de Poupou porte son avance à 40 secondes.

45 km: Teuns craque. Derrière van der Poel, le groupe de poursuivants perd de plus en plus d’éléments.

46 km: Van der Poel se débarrasse d’Amador. Le Néerlandais prend la poudre d’escampette, seul en tête !

47 km: Ça craque… Pedersen, Alaphilippe, Stuyven et Campenaerts sont en difficulté dans le groupe de tête.

48 km: Ils roulent aussi parce que Kuss et Landa sont derrière (mais oui, c’est naze).

49 km: 30 secondes d’avance pour MVDP et Amador ! Attention…

50 km: Le groupe maillot jaune possède près de 3 minutes d’avance sur le groupe Kuss-Landa. Content, Monsieur Jurdie ?

52 km: 15 secondes d’avance pour le duo.

54 km: Van der Poel et Amador anticipent. Les deux hommes se sont détachés en bas de la descente.

56 km: Ciccone repart avec un genou et un coude légèrement ensanglantés.

57 km: Chute dans le groupe maillot jaune. Woods et Ciccone sont notamment impliqués, mais rien de grave semble-t-il.

58 km: Guillaume Martin prend les deux points. Johannessen récupère un point en passant juste derrière le Normand. Pas anodin puisque le Norvégien est troisième du classement du GP de la montagne, avec désormais moins de 20 points de retard sur Powless.

59 km: Moins d’un kilomètre avant le sommet du col de la Casse Froide.

60 km: L’écart repasse sous les trois minutes. Sous l’impulsion d’AG2R-Citroën, l’échappée ne compte plus que 2’45 » d’avance.

61 km: Donc AG2R-Citroën se bat pour que Gall passe devant Kuss (10e), Meintjes (12e) ou Landa (14e). Quelle ambition !

62 km: Les explications de Vincent Lavenu sur la stratégie d’AG2R-Citroën. « Dans le groupe à l’arrière, il y a des garçons plutôt bien placés au général. On a loupé le coup de devant, le but est d’essayer de maintenir un certain rythme pour maintenir l’écart à l’arrière et boucher un petit trou avec l’avant. »

64 km: On entre dans le dur. C’est parti pour l’enchaînement du col de la Casse Fro

—————————–Article Complet————————————————

19 km : Belle opération en vue pour les Français au général. Pinot et Martin vont gratter autour de trois minutes, ce qui va les replacer au contact du top 10.

20 km : IZAGIRRE CREUSE ENCORE ! Les six poursuivants (Pinot, Benoot, Jorgenson, Martin, Burgaudeau, Johannessen) perdent du terrain.

22 km : Le Scandinave repart, mais il s’est fait une belle frayeur.

23 km : CHUTE DE TORSTEIN TRAEEN !

25 km : Le défi maintenant, c’est de s’entendre. Izagirre est lancé, avec 30 secondes d’avance.

27 km : Izagirre bascule en tête au sommet, 23 secondes d’écart maintenant.

28 km : Jorgenson fait le boulot. L’Américain essaie de réduire le retard des poursuivants. Pinot est bien calé dans sa roue.

29 km : Pinot accélère, mais Izagirre file. On annonce 18 secondes d’écart.

29 km : Izagirre creuse. Belle avance pour l’Espagnol, qui peut compter sur Guillaume Martin pour contrôler derrière. Joli coup !

30 km : Van der Poel craque !

30 km : L’Espagnol part seul !

30 km : Attaque d’Izagirre ! Il a raison, il faut se débarrasser de Mathieu van der Poel !

31 km : Regroupement ! Neuf hommes en tête de course. Guillaume Martin et Burgaudeau sont bien là.

31 km : Le trio de tête compte une dizaine de secondes d’avance sur les poursuivants.

32 km : Pinot et Jorgenson se rapprochent ! Encore 4 kilomètres pour atteindre le sommet.

32 km : Toujours 20 secondes d’écart entre Mathieu van der Poel et le duo Pinot-Jorgenson.

32 km : Alaphilippe avalé par le peloton. L’ancien champion du monde va rentrer dans le rang, logiquement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Pouvez-vous réussir le test de culture générale des 30 candidates ?

33 km : MVDP attaque le col de la Croix Rosier. Pinot et Jorgenson sont juste derrière !

34 km : Landa et tous les autres coureurs lâchés initialement réintègrent le groupe maillot jaune. Bravo à AG2R-Citroën ! Tout ça pour ça.

35 km : Pinot et Jorgenson toujours intercalés.

36 km : L’échappée reprend un peu d’air par rapport au peloton. Van der Poel a plus de trois minutes d’avance sur le groupe maillot jaune désormais. Ça devrait le faire pour l’échappée.

38 km : Jorgenson essaie de sortir, Pinot colle sa roue. Il est bien, notre Tibo !

40 km : Belle opération pour Johannessen, qui continue de grappiller. Col de la Croix Montmain (cat.2) : 1️⃣ Mathieu van der Poel, 5pts ; 2️⃣ Tobias Johannessen, 3pts ; 3️⃣ Ruben Guerreiro, 2pts ; 4️⃣ Guillaume Martin, 1pt.

42 km : Meintjes revient sur le groupe maillot jaune. Bravo à AG2R-Citroën, des kilomètres à rouler pour rien, c’est fort !

43 km : L’échappée se lance dans la descente vers le col de la Croix Rosier.

44 km : Guerreiro secoue le groupe de poursuivants. Pinot reste attentif, et l’avance de van der Poel se réduit à 20 secondes.

44 km : Van der Poel creuse ! Le petit-fils de Poupou porte son avance à 40 secondes.

45 km : Teuns craque. Derrière van der Poel, le groupe de poursuivants perd de plus en plus d’éléments.

46 km : Van der Poel se débarrasse d’Amador. Le Néerlandais prend la poudre d’escampette, seul en tête !

47 km : Ça craque… Pedersen, Alaphilippe, Stuyven et Campenaerts sont en difficulté dans le groupe de tête.

48 km : Ils roulent aussi parce que Kuss et Landa sont derrière (mais oui, c’est naze).

49 km : 30 secondes d’avance pour MVDP et Amador ! Attention…

50 km : Le groupe maillot jaune possède près de 3 minutes d’avance sur le groupe Kuss-Landa. Content, Monsieur Jurdie ?

52 km : 15 secondes d’avance pour le duo.

54 km : Van der Poel et Amador anticipent. Les deux hommes se sont détachés en bas de la descente.

56 km : Ciccone repart avec un genou et un coude légèrement ensanglantés.

57 km : Chute dans le groupe maillot jaune. Woods et Ciccone sont notamment impliqués, mais rien de grave semble-t-il.

58 km : Guillaume Martin prend les deux points. Johannessen récupère un point en passant juste derrière le Normand. Pas anodin puisque le Norvégien est troisième du classement du GP de la montagne, avec désormais moins de 20 points de retard sur Powless.

59 km : Moins d’un kilomètre avant le sommet du col de la Casse Froide.

60 km : L’écart repasse sous les trois minutes. Sous l’impulsion d’AG2R-Citroën, l’échappée ne compte plus que 2’45 » d’avance.

61 km : Donc AG2R-Citroën se bat pour que Gall passe devant Kuss (10e), Meintjes (12e) ou Landa (14e). Quelle ambition !

62 km : Les explications de Vincent Lavenu sur la stratégie d’AG2R-Citroën. «

——————————Article à Propos—————————————————-

L’étape 12 du Tour de France 2021 était tout simplement palpitante ! Avec des rebondissements à chaque tournant, les fans de cyclisme du monde entier ont été tenus en haleine jusqu’à la ligne d’arrivée. Dans cet article, nous vous emmenons dans les coulisses de cette étape épique.

Dès le départ de l’étape, les coureurs étaient déterminés à prendre l’échappée du jour. Et c’est Ion Izagirre de l’équipe Astana-Premier Tech qui a réussi à s’échapper du peloton. Bien qu’il ait été rapidement rejoint par quelques autres coureurs, Izagirre était déterminé à rester en tête et à prendre une avance confortable.

Dans le peloton, les équipes étaient en mode chasse. Le maillot jaune Tadej Pogačar et son équipe UAE Team Emirates étaient dans une position difficile, car ils devaient contrôler la course pour maintenir leur avance au classement général. Mais les équipes des grimpeurs, notamment celle de Thibaut Pinot, Groupama-FDJ, ont également commencé à se mettre en avant.

Alors que les kilomètres défilaient, Izagirre continuait à creuser l’écart avec le peloton. Son avance atteignait même les cinq minutes à un moment donné. Cependant, les équipes de sprinteurs, comme Deceuninck-Quick-Step et Alpecin-Fenix, ne semblaient pas apprécier cette échappée et ont commencé à travailler dur en tête de peloton pour réduire l’écart.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Non, l'ONU ne propose pas de légaliser les relations sexuelles avec les mineurs.

Mais le moment clé de cette étape est survenu lors de la dernière ascension, la célèbre Mont Ventoux. Thibaut Pinot, qui avait chuté lors de la 1ère étape et avait perdu beaucoup de temps, était bien décidé à refaire son retard. Il a lancé une attaque explosive qui a surpris tout le monde, y compris Izagirre.

Pinot a grimpé le Mont Ventoux avec une telle aisance qu’il semblait voler sur la route. Il a rapidement rattrapé tous les échappés et a continué à monter avec une énergie incroyable. Sa performance a inspiré les fans présents le long de la route, qui criaient et encourageaient le coureur français.

Finalement, Pinot a franchi la ligne d’arrivée en solitaire, remportant cette étape incroyable et ravissant les fans français. Après une telle démonstration de force, il est clair que Pinot est de retour dans la course. Il a récupéré un temps précieux et s’est propulsé dans le top 10 du classement général.

La performance de Pinot a également eu des conséquences sur le classement général. Pogačar a perdu du temps précieux lors de cette étape et a vu son avance diminuée. Bien qu’il reste en tête, il doit maintenant s’attendre à une concurrence acharnée de la part de ses rivaux.

En résumé, la 12e étape du Tour de France a été un véritable spectacle. De l’échappée d’Izagirre à la performance éblouissante de Pinot, cette étape restera dans les mémoires comme l’une des plus excitantes de cette édition. Alors que nous continuons notre parcours à travers la France, il est clair que cette course est loin d’être terminée.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Izagirre s’échappe, Thibaut Pinot en embuscade… On y croît ! Suivez la 12e étape avec nous.

La course de la Vuelta a España est plus excitante que jamais, et aujourd’hui, lors de la 12e étape, nous attendons avec impatience une bataille épique entre les coureurs. Les amateurs de cyclisme sont anxieux de voir ce qui va se passer sur les routes espagnoles, et nous sommes là pour vous tenir informés de tous les rebondissements.

La 12e étape de la Vuelta a España s’annonce comme une étape clé dans la course au maillot rouge. Avec une distance de 171,4 kilomètres, les coureurs devront se frayer un chemin à travers des routes vallonnées et difficiles. Cette étape sera un test pour les grimpeurs, car elle comporte plusieurs ascensions redoutables.

Parmi les coureurs à surveiller aujourd’hui, Jon Izagirre semble être l’un des plus forts. Après une première semaine impressionnante, il a montré qu’il était en grande forme lors de la dernière étape de montagne. Izagirre a réussi à s’échapper du peloton et a remporté la victoire d’étape. Son audace et son agressivité sur le vélo en font un prétendant sérieux pour la victoire aujourd’hui.

Cependant, Thibaut Pinot, le coureur français de l’équipe Groupama-FDJ, ne doit pas être sous-estimé. Pinot est connu pour sa puissance en montagne et sa capacité à rester dans le groupe des favoris. Il peut également être un poisson-pilote redoutable dans les descentes, et il a déjà montré qu’il pouvait faire la différence dans ce domaine lors des étapes précédentes.

La bataille pour le maillot rouge sera âprement disputée aujourd’hui. Richard Carapaz, le leader actuel de la course, défendra avec acharnement son maillot de leader. Cependant, avec les difficultés de l’étape, il pourrait être mis à l’épreuve par ses adversaires. Des coureurs comme Enric Mas, Primož Roglič et Miguel Ángel López sont également à surveiller, car ils sont bien placés au classement général.

Nous vous invitons à suivre la 12e étape de la Vuelta a España avec nous. Notre équipe de reporters sera sur place pour vous fournir les dernières informations en direct. Nous vous tiendrons informés de tous les temps forts de l’étape, des attaques désespérées aux sprints finaux.

Alors, préparez vos rafraîchissements, installez-vous confortablement et profitez de cette journée passionnante de cyclisme. Suivez-nous tout au long de la journée et vivez l’action de la Vuelta a España comme si vous y étiez.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles