PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuHubert Falco condamné à la déchéance de ses mandats et à une...

Hubert Falco condamné à la déchéance de ses mandats et à une peine de prison avec sursis.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le maire de Toulon, Hubert Falco, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité avec effet immédiat par le tribunal de Marseille. Âgé de 75 ans, Falco avait quitté le parti Les Républicains pour rejoindre le camp d’Emmanuel Macron. La justice lui reproche d’avoir continué à déjeuner gratuitement durant des années à la cafétéria du Conseil départemental et d’avoir profité de repas à domicile et de frais de pressing, réglés sur des fonds publics de cette collectivité. Ces repas étaient stockés dans un réfrigérateur dédié, d’où le nom de ce dossier : « le frigo de Falco ». Selon les enquêteurs, ces repas privés auraient coûté au moins 64 500 euros entre 2015 et 2018, soit 1 500 euros par mois. La confiscation d’une somme de 55 000 euros saisie sur son compte a également été prononcée. Privé de ses droits civiques, Falco est reparti privé de ses mandats. Après une condamnation pour inéligibilité assortie d’une exécution provisoire, le préfet du Var doit prendre un arrêté signifiant la cessation des mandats de l’élu local concerné.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Analyse des troubles dans le paysage linguistique français : Médecins, transports, éducation... un aperçu des perturbations

—————————–Article Complet————————————————

Hubert Falco, maire de Toulon et président de la métropole toulonnaise, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité par le tribunal de Marseille pour recel de détournement de fonds publics. L’exécution provisoire de la peine d’inéligibilité a été décidée immédiatement. La justice reprochait à Falco de s’être fait offrir des repas privés et des frais de pressing payés avec des fonds publics de la collectivité. Les repas auraient coûté au moins 64 500 euros entre 2015 et 2018. En conséquence, il a perdu tous ses mandats publics et la confiscation de 55 000 euros de son compte a également été prononcée.

——————————Article à Propos—————————————————-

Hubert Falco condamné à la perte de ses mandats et à de la prison avec sursis

Le mardi 30 mars 2021, l’ancien maire de Toulon Hubert Falco a été condamné à la perte de ses mandats et à une peine de six mois de prison avec sursis pour prise illégale d’intérêts. Cette décision a été portée par le tribunal correctionnel de Marseille, suite à une plainte déposée en 2017 par l’association Anticor.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La Super Ligue : Florentino Perez persiste dans son combat contre l’UEFA

Les faits reprochés à Hubert Falco remontent à 2008, lorsque celui-ci était encore maire de Toulon. Il avait alors voté pour l’attribution d’un marché public à une société dont son fils était alors salarié. Le tribunal a estimé que cette décision constituait une prise illégale d’intérêts, car Hubert Falco avait violé le principe de séparation des intérêts publics et privés.

La condamnation d’Hubert Falco à la perte de ses mandats, qui porte sur ses fonctions à la fois dans l’agglomération de Toulon Provence Méditerranée et au conseil départemental du Var, a immédiatement suscité la réaction de nombreux politiques de la région. Jean-Laurent Félizia, président du groupe EELV au Conseil régional de PACA, a ainsi salué une décision qui « envoie un message fort contre l’impunité ».

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  M. Biden signe le projet de loi sur la limite de la dette, évitant ainsi une "crise économique".

De son côté, Hubert Falco, qui avait déjà annoncé qu’il ferait appel de la décision, a déclaré qu’il n’avait jamais voulu « mélanger » la vie publique et la vie privée. Il a également réaffirmé sa volonté de continuer à se battre pour sa ville et pour la région.

Cette condamnation intervient dans un contexte de montée de la contestation contre la corruption en France. Depuis plusieurs années, des associations comme Anticor ou encore Transparency International multiplient les actions en justice pour dénoncer les pratiques douteuses dans les milieux politiques et économiques. Si la condamnation d’Hubert Falco n’est pas une première, elle rappelle une fois de plus la nécessité de lutter contre toutes les formes de conflit d’intérêts, qui représentent une menace pour la démocratie et la confiance des citoyens dans leurs élus.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles