PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentGlencore doit verser près de 30 millions de dollars à Crusader Health,...

Glencore doit verser près de 30 millions de dollars à Crusader Health, victime de pots-de-vin.

Glencore a été prié de verser près de 30 millions de dollars de dédommagement aux fondateurs d’une entreprise qui fournissait des services de santé en République démocratique du Congo et qui a dû fermer ses portes à la suite du système de corruption mondial du géant des matières premières.

Le juge de district américain Lorna G. Schofield à New York a ordonné lundi à Glencore de payer 29,6 millions de dollars à la société Crusader Health pour avoir soudoyé un fonctionnaire en République démocratique du Congo, en échange du rejet d’un procès intenté par Crusader contre une filiale de Glencore. Crusader avait demandé plus de 50 millions de dollars.

Lire : Glencore fait l’objet d’un nouveau procès au Royaume-Uni à la suite du scandale des pots-de-vin.

L’histoire de Crusader est un exemple du réseau tentaculaire de corruption qui a conduit Glencore à admettre des décennies de corruption et de manipulation du marché en mai, acceptant de payer environ 1,5 milliard de dollars pour régler les enquêtes aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Brésil qui ont assombri ses activités pendant des années. La société doit être condamnée par Schofield mardi.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les entreprises d'Esor condamnées à une amende de 15,7 millions de rands pour fixation des prix et truquage des offres

Lire : Glencore condamné à payer 5,7 milliards de dollars pour des pots-de-vin en Afrique

Crusader Health, fondée par Ian et Laurethe Hagen, opérait dans 11 pays africains et fournissait des services de santé, notamment des assurances maladie et voyage, la fabrication de médicaments et la construction et l’exploitation d’hôpitaux. En 2009, la société avait des contrats pour fournir des soins médicaux à deux sociétés minières différentes en République démocratique du Congo, qui ont ensuite été rachetées par une filiale indirecte de Glencore.

La filiale de Glencore a nommé un nouveau directeur pour superviser les contrats. Lorsque Crusader n’a pas été en mesure de vérifier ses qualifications, une enquête a été lancée par le conseil médical local, écrit le juge. Mais le directeur avait une relation étroite avec Glencore et un cadre de la filiale a menacé la famille de Ian Hagen et l’a prévenue qu’il ferait fermer la société Crusader dans le pays si le problème n’était pas “balayé sous le tapis”, selon le jugement.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Mode de vie FIRE qui s'épuise pour un couple de retraités anticipés avec 4,3 millions de dollars

Lire : Glencore a transporté de l’argent à travers l’Afrique en jet privé pour payer des pots-de-vin

Les contrats de Crusader ont été résiliés et la société a poursuivi la filiale de Glencore. Mais Glencore a payé 500 000 dollars à un fonctionnaire pour que l’affaire soit rejetée, et Crusader a fermé en 2012, a déclaré Schofield dans le jugement.

Glencore “a donné le proverbial coup double pour mettre à exécution sa menace que Crusader “n’opère plus jamais en RDC””, écrit Schofield. La société “a résilié les deux contrats, plaçant Crusader dans une position financière dramatiquement affaiblie. Ensuite, le défendeur a versé un pot-de-vin illégal pour s’assurer que la Crusader ne recueille pas les fonds qui lui permettraient de survivre sans les revenus du contrat perdu.”

Lire : Les affaires de corruption de Glencore attirent d’anciens cadres milliardaires.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'ACF met en garde les entreprises de services financiers contre la fraude à l'IA

En septembre, la société a été condamnée dans le Connecticut à 486 millions de dollars d’amendes et de confiscations pour avoir comploté en vue de manipuler les indices de référence des prix du pétrole aux États-Unis. En novembre, un juge londonien lui a infligé une amende de 276 millions de livres (333 millions de dollars) pour avoir tenté de corrompre des fonctionnaires afin d’obtenir l’accès à des cargaisons de pétrole en Afrique.

L’affaire est US v Glencore, 22-cr-297, US District Court, Southern District of New York.

© 2023 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles