PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuGetir, le dernier joueur sur le marché français, abandonne la partie.

Getir, le dernier joueur sur le marché français, abandonne la partie.

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Getir, dernier acteur sur le marché français, jette l’éponge en français**

*Une décision surprenante qui secoue le secteur des livraisons à domicile*

La scène française des livraisons à domicile vient de subir un choc avec l’annonce inattendue de Getir, le dernier acteur à jeter l’éponge sur le marché français. Cette start-up turque, qui avait suscité beaucoup d’enthousiasme lors de son lancement en France il y a seulement quelques mois, a décidé de mettre fin à ses activités. Cette décision a pris tout le monde de court et soulève des questions quant à l’avenir du secteur en France.

**Un modèle économique qui peine à convaincre**

Getir était initialement connu pour son modèle économique innovant, basé sur la livraison ultra-rapide de produits d’épicerie et d’autres articles en moins de 10 minutes. Cette approche promettait de révolutionner les habitudes de consommation des Français, en leur offrant la possibilité de recevoir des produits essentiels à n’importe quel moment, sans avoir à se déplacer.

Cependant, malgré une certaine demande initiale et un buzz médiatique important, Getir a eu du mal à s’imposer sur le marché français. Les concurrents locaux déjà bien établis, tels que Deliveroo, Uber Eats et Amazon Fresh, ont dominé la scène et ont réussi à maintenir leur position en répondant aux besoins des consommateurs français.

**Les défis du marché français**

L’une des principales difficultés auxquelles Getir a dû faire face en France est le modèle traditionnel de la livraison à domicile, déjà bien ancré dans les habitudes des consommateurs. Les Français sont habitués à planifier leurs courses à l’avance et à effectuer des achats en grande quantité, ce qui rend difficile l’adhésion à un modèle de livraison express de produits essentiels.

De plus, la concurrence féroce des acteurs locaux a rendu difficile pour Getir de se distinguer et de conquérir une part de marché significative. Les consommateurs français sont déjà fidèles à d’autres services de livraison à domicile, et il a été difficile pour Getir de les convaincre de changer leurs habitudes.

**Des leçons à retenir pour les acteurs futurs**

La décision de Getir de quitter le marché français est un rappel du dynamisme et des défis du secteur des livraisons à domicile en France. Les acteurs étrangers doivent comprendre les spécificités du marché français et adapter leurs offres en conséquence. Il est nécessaire d’analyser les habitudes de consommation et les préférences des consommateurs locaux pour réussir à pénétrer ce marché compétitif.

De plus, cette situation met également en évidence l’importance de la planification stratégique et de la flexibilité pour réussir sur le marché français. Les entreprises doivent être prêtes à ajuster leur modèle économique et leur offre de services pour répondre aux besoins et aux attentes des consommateurs français.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les drag queens de La Cour des miracles enflamment la mairie du 10e arrondissement

**L’avenir des livraisons à domicile en France**

Bien que la décision de Getir de mettre fin à ses activités en France soit décevante, cela ne signifie pas pour autant la fin du secteur des livraisons à domicile dans le pays. Les acteurs locaux continueront de prospérer et de s’adapter aux besoins des consommateurs français.

En fin de compte, la clé du succès sur le marché français des livraisons à domicile réside dans la compréhension des préférences des consommateurs locaux, la bonne gestion des défis spécifiques du marché et l’adaptation constante aux nouvelles tendances et exigences du secteur. Les acteurs futurs devront tirer des leçons de l’expérience de Getir et trouver des moyens innovants de se démarquer et de satisfaire les besoins des consommateurs français.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le géant de la livraison express de courses à domicile, Getir, quitte la France en raison de l’environnement juridique complexe et des réglementations imposées par les administrations locales. Cette décision intervient quelques jours après le départ de Flink, un autre acteur du secteur du « quick commerce ». La filiale française de Getir, qui s’était implantée en 2021, cherche désormais un repreneur, laissant près de 1 800 salariés dans l’incertitude.

Le « quick commerce » propose une livraison rapide de produits du quotidien par des livreurs à vélo ou scooter électrique. Cependant, cette activité a suscité de vives critiques de la part des riverains et des élus, notamment en raison des nuisances et de l’implantation de « villes-entrepôts ». Certains voient également dans ce modèle une « économie de la flemme ». En mars, le gouvernement français a décrété que les « dark stores » (les locaux de stockage des produits à livrer) étaient des entrepôts et non des commerces, ouvrant la voie à une régulation de cette activité par les mairies. Ainsi, ces locaux pourraient être contraints de fermer si le Plan local d’urbanisme l’interdit.

Malgré les faillites de Getir et Flink, le secteur du « quick commerce » ne disparaîtra pas. Selon la députée Maud Gatel, ce marché, bien que modeste, est en croissance et pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 438 millions d’euros en 2030. Getir, qui a été placé en redressement judiciaire à la fin du mois de mars, envisage la suppression de 900 emplois sur les trois enseignes (Getir, Gorillas et Frichti).

L’annonce du départ de Getir de France a été considérée comme « brutale et irrespectueuse » pour les salariés par Johann Tchissambou, délégué syndical CFDT. Ces derniers avaient nourri de grands espoirs quant à l’avenir de l’entreprise sur le territoire français.

—————————–Article Complet————————————————

Le géant de la livraison express Getir quitte la France en raison de l’environnement juridique complexe et des réglementations imposées par les administrations locales. Près de 1 800 employés sont dans l’incertitude et l’entreprise cherche un repreneur. Le secteur du « quick commerce », qui propose une livraison rapide de produits du quotidien, a été critiqué pour les nuisances et le développement d’une « économie de la flemme ». Malgré ces faillites, le marché du « quick commerce » continue de croître et pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 438 millions d’euros d’ici 2030. Getir envisage de supprimer 900 emplois en France. Cette décision est jugée « brutale et irrespectueuse » par les syndicats.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'ACPR met en garde les banques contre le "greenwashing" sur le marché des prêts durables.

——————————Article à Propos—————————————————-

Getir, dernier acteur sur le marché français, jette l’éponge

Getir, la société de livraison de courses à domicile, a annoncé cette semaine qu’elle mettrait fin à ses activités en France. Cette décision intervient seulement quelques mois après son lancement sur le marché français, où elle espérait s’imposer comme le leader de ce secteur en plein essor.

Getir est une entreprise turque qui a su se faire une place de choix dans le domaine de la livraison de courses ultra-rapides. Fondée en 2015 à Istanbul, elle a rapidement connu une croissance fulgurante dans diverses métropoles du monde entier. Spécialisée dans la livraison en moins de 10 minutes, Getir propose une large sélection de produits alimentaires et de première nécessité via son application mobile. Cette formule, qui permet d’éviter les courses en magasin et de gagner du temps, a séduit de nombreux consommateurs à travers le monde.

La société a décidé de s’implanter en France en décembre 2020, dans l’espoir de concurrencer les acteurs déjà présents sur le marché français tels que Glovo, Frichti ou encore Uber Eats. Getir a lancé ses premières opérations à Paris et prévoyait de se développer rapidement dans d’autres grandes villes françaises.

Cependant, malgré un démarrage prometteur, Getir a rapidement rencontré des difficultés en France. La concurrence féroce dans le secteur de la livraison de courses à domicile a rendu la tâche difficile à l’entreprise turque. Les acteurs locaux étaient déjà bien implantés sur le marché français et proposaient des services similaires à des prix compétitifs. Cette concurrence a rendu difficile la conquête de parts de marché pour Getir, qui n’a pas pu atteindre les résultats escomptés.

La décision de quitter le marché français a été prise par Getir dans le but de se concentrer sur ses marchés clés, tels que la Turquie, le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas. La société souhaite mettre toutes ses ressources et son énergie au service de ces marchés où elle rencontre un certain succès.

Cette décision de Getir illustre les défis auxquels sont confrontées les entreprises étrangères lorsqu’elles tentent de pénétrer le marché français. Malgré un potentiel de croissance important, le secteur de la livraison de courses à domicile est déjà bien occupé par des acteurs locaux qui ont su fidéliser leur clientèle grâce à des offres attractives.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Comment gagner de l'argent sur YouTube en 2023 : 7 grands conseils

Néanmoins, cette nouvelle ne semble pas décourager d’autres entreprises étrangères qui souhaitent s’implanter en France. La croissance rapide de ce secteur, en particulier depuis la pandémie de Covid-19, suscite l’intérêt de nombreuses entreprises cherchant à capitaliser sur le changement des habitudes de consommation des Français.

En conclusion, Getir, dernier acteur sur le marché français, a décidé de quitter le pays pour se concentrer sur d’autres marchés où elle obtient de meilleurs résultats. Cette décision met en lumière les défis auxquels sont confrontées les entreprises étrangères dans un marché français déjà bien occupé. Cependant, cela ne décourage pas d’autres entreprises qui voient dans le secteur de la livraison de courses à domicile un potentiel de croissance important.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

Getir, dernier acteur sur le marché français, jette l’éponge

Introduction:
L’industrie de la livraison à domicile est en constante évolution, en particulier avec l’essor des applications de livraison rapide. Parmi les nombreux acteurs présents sur le marché français, Getir était l’un des derniers à tenter de se faire une place. Cependant, la société a récemment décidé de jeter l’éponge et de cesser ses activités en France. Dans ce billet de blog, nous explorerons les raisons derrière cette décision et ce que cela signifie pour l’industrie de la livraison à domicile en France.

Titre: Getir, dernier acteur sur le marché français, jette l’éponge

I. Contexte de l’industrie de la livraison à domicile en France
A. L’essor des applications de livraison rapide
B. La concurrence féroce entre les acteurs du marché

II. Présentation de Getir en France
A. Présentation de la société et de son modèle d’entreprise
B. Les ambitions de Getir sur le marché français

III. Les raisons derrière la décision de Getir de quitter la France
A. La difficulté de se démarquer dans un marché déjà saturé
B. Les problèmes logistiques rencontrés par la société
C. Des concurrents plus puissants présents en France

IV. Les conséquences pour l’industrie de la livraison à domicile en France
A. Une concurrence moins intense avec la sortie de Getir
B. Un repositionnement des autres acteurs sur le marché
C. Une opportunité pour les acteurs locaux français de se développer

Conclusion:
La décision de Getir de quitter le marché français souligne les défis majeurs auxquels sont confrontés les acteurs de l’industrie de la livraison à domicile en France. Cependant, cela peut également ouvrir de nouvelles opportunités pour les acteurs locaux de se développer et de proposer des services adaptés aux besoins des consommateurs français. Il sera intéressant de voir comment cette décision restructure l’industrie de la livraison à domicile en France dans les prochains mois.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles