Accueil Actu En Essonne, une communauté de 45 voisins solidaires se mobilise pour aménager la maison d’Hubert, un survivant d’un AVC sévère

En Essonne, une communauté de 45 voisins solidaires se mobilise pour aménager la maison d’Hubert, un survivant d’un AVC sévère

0
En Essonne, une communauté de 45 voisins solidaires se mobilise pour aménager la maison d’Hubert, un survivant d’un AVC sévère

——————————Article Journaliste—————————————————-

**En Essonne, 45 voisins solidaires pour aménager la maison d’Hubert, victime d’un grave AVC**

**Une belle histoire de solidarité**

Dans la petite commune d’Essonne, un drame a touché la vie d’Hubert, un homme de 55 ans victime d’un grave accident vasculaire cérébral (AVC). Incapable de se déplacer et de prendre soin de lui-même, sa maison est rapidement devenue un obstacle insurmontable. C’est alors que ses voisins ont décidé d’agir et de lui venir en aide.

**45 voisins unis pour une cause commune**

Fortement touchés par le destin tragique d’Hubert, 45 voisins se sont réunis pour aménager sa maison afin qu’il puisse y vivre de manière autonome malgré son handicap. Les compétences de chacun ont été mises à contribution : certains se sont occupés de la peinture, d’autres de la plomberie, de l’électricité ou encore de l’aménagement extérieur. Grâce à cette mobilisation sans précédent, la maison d’Hubert a pu être adaptée à ses besoins spécifiques.

**Une cagnotte en ligne pour financer les travaux**

Afin de financer les différents travaux nécessaires, les voisins ont également lancé une cagnotte en ligne. Cette initiative a permis de récolter des fonds auprès de la communauté locale, mais aussi de personnes touchées par cette histoire à travers tout le pays. La générosité des donateurs a été immense, démontrant une fois de plus la puissance de la solidarité.

**Une nouvelle vie pour Hubert**

Grâce à l’engagement de ses voisins, la vie d’Hubert a radicalement changé. La maison est désormais parfaitement adaptée à ses besoins, lui permettant de retrouver un peu d’autonomie. Les travaux ont notamment permis de créer une salle de bain adaptée, une rampe d’accès pour fauteuil roulant et des aménagements ergonomiques dans la cuisine. Hubert peut à présent naviguer dans sa maison en toute tranquillité.

**Une leçon de solidarité et d’entraide**

L’histoire d’Hubert et de ses voisins est un exemple concret de solidarité et d’entraide. Face à l’adversité, ces 45 personnes ont su mettre de côté leurs différences et se réunir autour d’une cause commune. Leur engagement exemplaire a permis de rendre la vie d’Hubert un peu plus facile malgré les difficultés. Cette belle histoire rappelle l’importance de la bienveillance et du soutien mutuel au sein des communautés locales.

**Une reconnaissance méritée**

Les actions des voisins d’Hubert n’ont pas manqué de susciter l’admiration des habitants d’Essonne et au-delà. Leur solidarité a été saluée par les autorités locales et les médias, donnant ainsi une plus grande visibilité à cette belle histoire. En plus d’avoir changé la vie d’Hubert, ces voisins ont également prouvé à tous que la compassion et l’entraide sont des valeurs qui méritent d’être célébrées et encouragées.

**Une inspiration pour d’autres**

L’histoire d’Hubert et de ses voisins a également inspiré d’autres communautés. À travers tout le pays, des initiatives similaires voient le jour, où des voisins se mobilisent pour aider ceux qui en ont besoin. Cette vague de solidarité montre que chacun peut apporter sa pierre à l’édifice et faire une différence dans la vie des autres. Une véritable preuve que l’union fait la force.

*Illustration de l’importance de la solidarité et de l’entraide lorsqu’une personne se retrouve dans une situation difficile, cette histoire d’Hubert et de ses voisins rappelle l’essence même de la vie en communauté. Grâce à leur mobilisation sans faille, ils ont réussi à aménager une maison adaptée à Hubert, lui offrant une nouvelle chance de mener une vie autonome malgré son AVC. Une leçon de générosité et de soutien qui inspire et encourage d’autres à faire de même.*

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Hubert Hermenier, atteint du Locked-in Syndrome (LIS) après avoir contracté une thrombose cérébrale en juillet 2021, a retrouvé sa maison de Morsang-sur-Seine après deux ans passés à l’hôpital. Son fils Paul et sa femme Aline ont travaillé dur pour préparer leur maison à son retour. Des amis de Hubert, des membres de la communauté de Morsang-sur-Seine et même le maire du village ont participé aux travaux de rénovation. Pendant quatre mois et demi, chaque samedi, ces bénévoles se sont réunis pour aider la famille Hermenier. Les travaux comprenaient la transformation d’une chambre d’amis en une chambre adaptée pour Hubert, l’installation d’une salle de bains spécifique et la création d’une pièce de vie pour les auxiliaires de vie. L’association Alis a soutenu financièrement les travaux et a apporté un soutien moral à la famille. Le footballeur français Adrien Rabiot, ambassadeur de l’association Alis, a partagé le cas de Hubert sur Instagram. Les bénévoles ont consacré leur temps et leurs compétences aux travaux, que ce soit pour découper des planches, installer des faux plafonds ou isoler les pièces. Leur présence a été d’un grand réconfort pour la famille Hermenier. Paul et Aline expriment leur profonde gratitude envers les bénévoles et soulignent l’amour et le soutien inconditionnels qu’ils ont reçus. Grâce à cette formidable chaîne humaine, Hubert a enfin pu regagner sa maison.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Pogacar grignote, Vingegaard vacille… S'apprête-t-on à vivre un final historique ?

—————————–Article Complet————————————————

« Il y a eu un mouvement de solidarité que je ne connaissais pas, ça m’a fait du bien, Merci à tout le monde. » Même privé de parole par la maladie, Hubert Hermenier, aidé par son fils, parvient à exprimer l’immense émotion qui l’étreint au moment de retrouver sa maison de Morsang-sur-Seine (Essonne), le jeudi 7 septembre. Pour les grandes retrouvailles, ses amis étaient présents pour fêter son retour, après deux années passées dans différents hôpitaux. Le 4 juillet 2021, Hubert contractait une thrombose au niveau du tronc cérébrale, une forme d’AVC rare. Atteint du « Locked-in Syndrome » (LIS), il découvre à son réveil qu’il est tétraplégique et muet. Hubert conserve cependant ses fonctions vitales et l’intégralité de ses facultés intellectuelles.Hubert Hermenier, de retour dans sa maison, accompagné de son fils Paul et d’Uguette. – Romain CAZAUD / 20 MinutesAline, sa femme, et Paul, son fils, se démènent pour mettre en place des travaux dans leur maison permettant son arrivée. « On s’est toujours dit avec ma mère qu’on ferait tout notre possible pour qu’il revienne à la maison quitte à surmonter toutes les montagnes. » Pour Aline, c’est « une évidence, c’était sa volonté, il a toujours tout fait pour moi, et c’était hors de question que je ne le fasse pas pour lui. » Afin de réaliser ces travaux de grande envergure, des amis de Hubert, sa famille et des personnes de la communauté de Morsang-sur-Seine se réunissent chaque samedi pour permettre son retour.« Impossible de pas être là »

« Ça fait à peu près de dix-sept ans qu’on connaît Hubert depuis qu’on est arrivés ici. » raconte « Bambi » habitant du village de Morsang-sur-Seine, mais surtout « un très bon ami » de Hubert. « Ça a été pour ma part beaucoup la partie électricité. » explique-t-il avant de souligner la solidarité des bénévoles. « Des copains venus de partout, qui aimaient beaucoup Hubert, Lele (Aline) et Paul évidemment. On a donné du temps pour nos amis, c’est tout simple ».Du temps, précieux pour la famille, donné avec générosité par toutes les personnes ayant participé aux travaux. « Hubert, ça fait une quinzaine d’années que je le connais, par le foot. Après, sur les travaux, impossible de pas être là », explique François. « Beaucoup sont venus mais pas forcément tous sont des bricoleurs, j’étais souvent là pour accompagner les non-bricoleurs. Tout le monde a participé, il n’y en a pas un qui mérite plus que les autres. C’est ça qui est à mettre en avant ».Quatre mois et demi de travaux, 45 personnes sont venues participerLes travaux ont commencé début avril 2023 et ont duré jusqu’à la fin de l’été. Trois pièces de leur maison sont concernées. Une chambre d’amis est transformée en chambre adaptée pour Hubert, une salle de bains spécifique est mise en place, et une pièce de vie est créée pour les auxiliaires de vie venant s’occuper d’Hubert.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Gold Fields : La bataille pour le rachat de Yamana s'intensifie alors que ses rivaux font une offre de 4,8 milliards de dollars.

Salle de bains d’Hubert – Romain CAZAUDLe maire de Morsang-sur-Seine, Olivier Perrin, aide à la réalisation des travaux, que ce soit pour démarcher les entreprises venant faire les gros travaux, ou pour mettre la main à la pâte en tant que bénévole. « Sur l’enveloppe budgétaire, on est aux environs de 100.000 euros. L’achat des matériaux pour un coût d’environ 6.000 à 7.000 euros, une valeur de 50.000 euros à peu près a été réalisée par les bénévoles. Ensuite, les entreprises se sont chargées de tout ce qui a été gros œuvre, à hauteur de 45.000 euros. » explique Olivier Perrin.L’association Alis a beaucoup soutenu la famille, en participant au financement des travaux. Mais aussi en tant que soutien moral ou en les conseillant pour les démarches administratives.Adrien Rabiot, le footballeur français et ambassadeur de l’association Alis partage sur Instagram le cas de Hubert Hermenier. – Capture d’écran« J’oublierai jamais le geste qu’ils ont fait pour nous »Chaque samedi pendant quatre mois et demi, des amis de la famille, des membres de la communauté de Morsang-sur-Seine participent aux travaux. A 9h30 les bénévoles arrivent, apportant avec eux une bonne humeur contagieuse. Une fois les cafés commandés, le chantier prend vie. Les bricoleurs, amateurs ou professionnels, s’organisent : découpe de planche, faux plafonds, isolement, tous les travaux réalisables par des moyens humains et de « petites mains » sont effectués.

Ce n’est qu’une journée, une après-midi, ou quelques heures que les bénévoles donnent chaque semaine. Mais le fait d’être présent rajoute du baume au cœur à la famille. « Je les remercie de fond du cœur, sans eux, ça n’aurait pas été possible. J’oublierai jamais le geste qu’ils ont fait pour nous. » remercie Paul, avant de laisser Aline poursuivre : « Je suis impressionnée de cet amour, ça c’est sûr. Ils ont tout fait, ils ont toujours été là, ils nous ont toujours soutenus. C’est formidable cette chaîne humaine qui s’est créée autour de nous. » Le groupe WhatsApp nommé « Hubert Go Home » n’aura jamais aussi bien porté son nom, car il y est enfin, dans sa maison.

——————————Article à Propos—————————————————-

En Essonne, 45 voisins solidaires pour aménager la maison d’Hubert, victime d’un grave AVC

Dans la petite commune d’Essonne, située en région Île-de-France, un élan de solidarité a transcendé les limites de la simple relation de voisinage. En effet, pas moins de 45 voisins se sont rassemblés pour aménager la maison d’Hubert, un homme de 62 ans victime d’un grave accident vasculaire cérébral (AVC).

L’histoire d’Hubert a ému toute la communauté. Après avoir subi un AVC qui l’a laissé lourdement handicapé, il a dû être hospitalisé pendant plusieurs mois. À son retour à domicile, il a réalisé que sa maison n’était plus adaptée à ses nouveaux besoins. Les escaliers devenaient un obstacle insurmontable et les portes étaient trop étroites pour son fauteuil roulant.

C’est à ce moment-là que ses voisins ont décidé d’agir. Inquiets de voir Hubert dans une situation si difficile, ils se sont réunis pour trouver des solutions afin de rendre sa maison plus accessible. Avec l’aide d’un architecte bénévole, ils ont élaboré un plan d’action pour les travaux de rénovation.

Chaque voisin a apporté sa contribution, que ce soit par des dons financiers, du matériel de construction ou simplement du temps. Certains ont proposé leurs compétences en plomberie, électricité ou menuiserie, tandis que d’autres ont cuisiné des repas pour les ouvriers bénévoles.

Les travaux ont duré plusieurs semaines, mais l’enthousiasme et la détermination des voisins n’ont jamais faibli. Ils ont démoli des murs pour créer un espace plus ouvert, installer des rampes d’accès, agrandir les portes, et même construire une extension pour aménager une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée.

Le jour de l’inauguration de la nouvelle maison d’Hubert a été un véritable moment de joie et de fierté pour toute la communauté. En présence de leur voisin, ému aux larmes, les voisins ont reçu des remerciements sincères et chaleureux de la part d’Hubert et de sa famille.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le papa de Kevin en détention provisoire

Cet exemple de solidarité et de générosité est une véritable source d’inspiration pour tous. Il démontre que l’entraide et le soutien entre voisins peuvent avoir un impact positif sur la vie de personnes en difficulté. Ces 45 voisins ont prouvé qu’en travaillant ensemble, ils étaient capables de réaliser de grandes choses et de changer la vie de quelqu’un.

En Essonne, cette histoire restera gravée dans les mémoires et continuera à inspirer d’autres communautés à travers le pays. Elle rappelle l’importance de s’entraider et de se soutenir mutuellement, surtout dans les moments difficiles. Grâce à leur action, ces voisins solidaires ont donné une nouvelle chance à Hubert de profiter pleinement de sa maison, et ont renforcé les liens qui les unissent.

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

**En Essonne, 45 voisins solidaires pour aménager la maison d’Hubert, victime d’un grave AVC**

*Quand la solidarité prend vie dans une petite commune de l’Essonne, la belle histoire d’Hubert et de ses 45 voisins prend tout son sens. Victime d’un grave accident vasculaire cérébral (AVC) il y a quelques mois, Hubert a eu besoin d’une aide précieuse pour adapter sa maison et continuer à vivre dans des conditions optimales. C’est ainsi que ses voisins se sont mobilisés pour lui apporter un soutien sans faille et lui offrir un environnement adapté à ses nouvelles conditions.*

**Un AVC qui bouleverse une vie**

Tout commença pour Hubert lorsqu’il fut victime d’un AVC il y a de cela huit mois. Cet accident vasculaire cérébral a eu des conséquences importantes sur sa santé et a rendu sa maison inadaptée à sa situation. En effet, Hubert se retrouvait en fauteuil roulant et avait besoin de nombreux aménagements pour retrouver son autonomie dans son domicile.

**La mobilisation des voisins**

Face à cette situation, les voisins d’Hubert n’ont pas hésité une seule seconde à prendre les choses en main. Ils ont décidé de se rassembler et de mettre en place un projet solidaire visant à adapter la maison d’Hubert à ses besoins spécifiques.

**Des compétences variées mises à contribution**

Parmi ces 45 voisins, de nombreux corps de métiers différents étaient représentés. Entre maçons, électriciens, plombiers, menuisiers et peintres, chaque voisin apportait sa pierre à l’édifice et mettait à contribution ses compétences pour améliorer le quotidien d’Hubert.

**Une véritable entraide communautaire**

Ce projet solidaire a créé une véritable dynamique au sein de la commune. Chaque week-end, les voisins se retrouvaient sur le chantier pour avancer dans les travaux. Les repas étaient préparés en commun, renforçant ainsi les liens déjà existants entre ces habitants solidaires.

**Un résultat à la hauteur des espoirs**

Après plusieurs mois de travaux, la maison d’Hubert a pu être totalement adaptée à sa nouvelle situation. Rampes d’accès, salle de bain adaptée, portes élargies… Hubert retrouve aujourd’hui une autonomie qui lui permet de vivre chez lui en toute tranquillité.

**Une leçon de solidarité**

L’histoire d’Hubert et de ses 45 voisins est un exemple concret de l’importance de la solidarité et de la communauté dans nos vies. Malgré les différences et les individualités, ces habitants ont su se rassembler pour apporter un soutien inestimable à l’un des leurs.

**Un appel à la solidarité**

Cette histoire nous rappelle que nous avons tous la capacité de venir en aide à notre prochain, que ce soit en donnant de notre temps, de nos compétences ou tout simplement en se montrant présent et à l’écoute. Pourquoi ne pas suivre l’exemple de ces 45 voisins et chercher à créer une communauté solidaire dans notre propre quartier ? Ensemble, nous pouvons faire la différence.

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post