PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actu"Élisabeth Borne fait plusieurs annonces pour atteindre la neutralité carbone"

« Élisabeth Borne fait plusieurs annonces pour atteindre la neutralité carbone »

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La France a présenté un plan renforcé pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, en ligne avec les objectifs de l’Union européenne vers la neutralité carbone. Les transports et le logement sont identifiés comme les secteurs nécessitant le plus d’efforts, le premier responsable d’environ un tiers des émissions, tandis que le logement représente 18%. Le gouvernement compte notamment sur l’électrification des voitures, le covoiturage et la rénovation performante et le changement des modes de chauffage pour réduire les émissions. Dans l’agriculture, les gains devraient être réalisés sur l’élevage et les engrais. L’avenir des chaudières à gaz est également en jeu, pour lesquelles il est attendu une économie annuelle de 8 millions de tonnes de CO2, mais la décision n’a pas encore été prise. Le plan ne donne pas de chiffres pour l’investissement public nécessaire, bien qu’un rapport remis à la Première ministre estime à 25 à 34 milliards d’euros par an d’ici 2030.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  118 femmes tuées en 2022 par leur conjoint ou ex-compagnon : Un chiffre alarmant mais stagnant

—————————–Article Complet————————————————

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, a présenté un plan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France d’ici 2030, en accord avec les objectifs fixés par l’Union européenne vers la neutralité carbone. Les secteurs des transports et du logement sont les plus concernés, représentant respectivement environ un tiers et 18 % des émissions totales. L’Etat prévoit notamment l’électrification des voitures, le covoiturage et la rénovation performante des logements. Pour le secteur énergétique, la décision de lutter contre les chaudières à gaz est en suspens et des investissements publics annuels de 25 à 34 milliards d’euros sont envisagés d’ici à 2030 pour atteindre les objectifs fixés.

——————————Article à Propos—————————————————-

Depuis sa nomination en juillet 2020 en tant que ministre de la Transition écologique, Élisabeth Borne multiplie les annonces et les engagements pour atteindre l’objectif de neutralité carbone en France. Cette stratégie s’inscrit dans le cadre de la loi énergie-climat adoptée en 2019 qui fixe un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Carrefour prévoit des investissements et des économies pour lutter contre l'inflation

La politique environnementale menée par Élisabeth Borne s’articule autour de différents axes : la transition énergétique, l’écologie industrielle, l’agriculture durable, la préservation de la biodiversité et la lutte contre le gaspillage.

En matière de transition énergétique, la ministre a annoncé la fermeture de la centrale de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire encore en service en France. Elle a également fixé des objectifs ambitieux pour le développement des énergies renouvelables (éolienne, photovoltaïque, biomasse) et pour la rénovation énergétique des bâtiments.

Concernant l’écologie industrielle, Élisabeth Borne entend promouvoir une économie circulaire en favorisant la réutilisation des déchets et en réduisant l’impact environnemental des industries. Elle a également annoncé la suppression de certains plastiques à usage unique (pailles, couverts, assiettes) et la mise en place d’une consigne pour les bouteilles en plastique.

En matière d’agriculture durable, la ministre a fait de la transition agroécologique une priorité en encourageant l’agriculture biologique et en promouvant les circuits courts. Elle a également annoncé un plan de soutien pour l’apiculture et une stratégie de lutte contre la pollution des sols.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La planète atteint un nouveau maximum de température journalière selon les premières mesures

Enfin, Élisabeth Borne a mis en place des mesures pour préserver la biodiversité en protégeant les espaces naturels et en luttant contre la surpêche. Elle a également annoncé une politique de lutte contre le gaspillage alimentaire en favorisant les dons aux associations et en encourageant la revalorisation des déchets alimentaires.

Toutes ces actions visent à atteindre l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050 en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en favorisant la transition vers une économie plus sobre en carbone. Pour y parvenir, la ministre mise sur une mobilisation de l’ensemble de la société et sur une coopération entre les différents acteurs économiques pour réussir cette transition écologique.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles