FinanceGagner de l'argentEDF porte un nouveau coup à la puissance de l'UE en réduisant...

EDF porte un nouveau coup à la puissance de l’UE en réduisant encore sa production.

Contenu de l’article

(Bloomberg) – Électricité de France SA a réduit ses perspectives de production d’électricité pour la quatrième fois cette année, portant un nouveau coup au système énergétique européen à l’approche de l’hiver.

Contenu de l’article

Le géant du nucléaire a revu à la baisse ses prévisions pour 2022, invoquant des contrôles et des réparations sur son parc de réacteurs et des grèves qui ont réduit la production le mois dernier. Cette décision accentue la pression sur les approvisionnements en énergie, non seulement en France mais aussi dans les pays voisins, où l’énergie fossile, plus coûteuse, doit être utilisée pour combler le déficit.

Contenu de l’article

EDF s’attend désormais à ce que ses centrales atomiques ne produisent pas plus de 275 térawattheures cette année, alors qu’elle prévoyait auparavant une production d’au moins 280 térawattheures, a-t-elle déclaré jeudi. La compagnie d’électricité a prolongé les arrêts de quatre réacteurs qui devaient être remis en service dans les semaines à venir. Le démarrage est maintenant prévu pour fin janvier et février en raison d’inspections et de réparations liées à la “corrosion sous contrainte”.

Les défaillances techniques qui ont handicapé les réacteurs d’EDF cette année ont mis à mal ses finances et fait de la France, habituellement exportatrice d’électricité vers ses voisins, un importateur net, contribuant ainsi à une flambée des prix de l’énergie en Europe. L’électricité de base française pour janvier a bondi de 24 % vendredi.

Contenu de l’article

La maintenance des réacteurs a également été retardée par une vague de grèves, les membres du syndicat CGT ayant débrayé le mois dernier pour réclamer des salaires plus élevés dans un contexte d’inflation galopante.

Lire aussi :   Le pétrole reste stable alors que les préoccupations relatives à la demande dominent en ce début d'année

Les dernières prolongations d’arrêt touchent les centrales de Chooz B1, Penly 2, et Cattenom 1 et 3 d’EDF.

EDF devra réparer des fissures sur des tuyaux à Cattenom 1 avant de pouvoir la redémarrer, a déclaré jeudi l’Autorité de sûreté nucléaire française. L’entreprise procède également à des contrôles supplémentaires dans sa centrale de Chooz, où elle a découvert une autre fissure qui doit être réparée, a déclaré vendredi un porte-parole de la société. Elle remplacera des éléments de tuyauterie dans les unités de Cattenom 3 et Penly 2 après avoir détecté des signes similaires de défaillance.

Les prévisions d’EDF concernant la production nucléaire en 2023 et 2024 restent inchangées.

-Avec l’aide de Francois de Beaupuy, Brian Eckhouse et James Herron.

Retour à l’accueil Worldnet

Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles

%d blogueurs aiment cette page :