PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuDominique Carlac'h se rapproche de la présidence suite au retrait de Pierre...

Dominique Carlac’h se rapproche de la présidence suite au retrait de Pierre Brajeux.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le candidat Pierre Brajeux a apporté son soutien à Dominique Carlac’h au cours d’une conférence de presse. Guillaume Cairou, qui n’a pas été validé en tant que candidat, a également apporté son soutien à Carlac’h. Olivier Klotz a également exprimé sa confiance en Carlac’h, soulignant son accessibilité et sa capacité à faire évoluer le mouvement vers une perspective plus internationale. Cairou a également souligné que la tête d’une organisation patronale dirigée par une femme pourrait être un signal fort envoyé à la société en ces temps troublés. Patrick Martin revendique le soutien des représentants de 90 des 100 fédérations patronales nationales. Carlac’h assure que la dynamique est de leur côté et demande un débat à Patrick Martin en face-à-face, tandis que Martin inscrit sa candidature dans la continuité de Geoffroy Roux de Bézieux. Carlac’h souhaite simplifier et fluidifier la gouvernance du Medef, tandis que les adhérents reprochent à l’actuelle direction une déconnexion avec le terrain. Brajeux, qui est président délégué de la Fédération française de la sécurité, a été promis au poste de premier vice-président par Carlac’h si elle devait succéder à Roux de Bézieux le 6 juillet prochain.

—————————–Article Complet————————————————

C’est un retrait qui devrait jouer en faveur de Dominique Carlac’h. Pierre Brajeux, l’un des trois candidats à la présidence du Medef, a apporté mercredi son soutien à l’actuelle vice-présidente et porte-parole de l’organisation, au cours d’une conférence de presse. Il ouvre ainsi la voie à un duel entre cette dernière et l’actuel numéro deux de l’organisation, Patrick Martin.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La mise en place d'une commission d'enquête sur les crèches approuvée par l'Assemblée

Guillaume Cairou, dont la candidature n’avait pas été validée faute d’avoir recueilli un nombre suffisant de parrainages, a également apporté son soutien à Dominique Carlac’h, tout comme le président du Medef Alsace Olivier Klotz, qui avait fait campagne avant de rallier Pierre Brajeux en avril.

« Aujourd’hui j’officialise une alliance avec Dominique pour porter une voix qui pèsera encore plus dans le débat », a déclaré lors d’une conférence de presse conjointe Pierre Brajeux qui est président délégué de la Fédération française de la sécurité et s’est vu promettre le poste de premier vice-président par Dominique Carlac’h, si elle succède à Geoffroy Roux de Bézieux le 6 juillet prochain.

Parmi les adhérents du Medef, « il y a une demande d’échanges plus horizontaux, plus intenses et je sais que Dominique est capable, est à l’écoute, elle est disponible et accessible », a assuré pour sa part Olivier Klotz. Il a estimé que Dominique Carlac’h « nous amènera à faire évoluer notre mouvement vers une vision plus internationale. »

Pour Guillaume Cairou, président de la Chambre de commerce et d’industrie des Yvelines, « une femme à la tête de notre organisation patronale pourrait être un signal très fort envoyé à notre société dans ces temps troublés (…) pour donner un souffle, un nouvel élan et participer à déverrouiller cette élection. »

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La hausse de Coinbase suite à la décision de justice sur XRP est exagérée : Berenberg

Patrick Martin revendique le soutien des représentants de « 90 des 100 fédérations patronales nationales, 95 % des Medef territoriaux et 100 % des Medef régionaux », selon un communiqué publié mercredi. Il annonce avoir recueilli 457 parrainages, contre 343 pour Dominique Carlac’h, qui l’assure cependant : « la dynamique est de notre côté. » Selon elle, « le Medef ne veut pas d’une simple reconduction », alors que Patrick Martin inscrit sa candidature dans la continuité de celle de Geoffroy Roux de Bézieux.

Dominique Carlac’h, qui demande un débat à Patrick Martin, de préférence en face-à-face, affirme que les adhérents du Medef reprochent à l’actuelle direction une « déconnexion » avec le terrain et souhaite « simplifier et fluidifier la gouvernance du Medef. »

——————————Article à Propos—————————————————-

Dominique Carlac’h se rapproche de la présidence après le désistement de Pierre Brajeux. Cette nouvelle est un tournant dans la course pour la présidence de la Fédération française de la franchise. La Fédération française de la franchise est une organisation qui rassemble les enseignes de franchises et qui les représente.

Après avoir annoncé sa candidature en mars dernier, Pierre Brajeux s’est finalement désisté de la course à la présidence de la Fédération française de la franchise. Celui-ci a décidé de se retirer de la course au profit de Dominique Carlac’h.

Cette nouvelle n’a pas manqué de réjouir Dominique Carlac’h ainsi que les membres de la Fédération française de la franchise. En effet, avec cette décision de Pierre Brajeux, Dominique Carlac’h se rapproche de la présidence de la Fédération française de la franchise. Celle-ci est actuellement vice-présidente de la Fédération française de la franchise et a occupé plusieurs fonctions au sein de l’organisation. Elle est également une entrepreneure confirmée, ayant été à la tête d’une entreprise de restauration rapide pendant plusieurs années.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Colères noires, joga mochito, cheval de Troie pour Mendes... Les raisons qui mèneront au licenciement de Gennaro Gattuso en trois mois

Cette nouvelle annonce une course plus sereine et unie pour l’élection à la présidence de la Fédération française de la franchise. Dominique Carlac’h est désormais en lice pour succéder à Pierre Supplisson, président sortant de la Fédération française de la franchise.

La nouvelle présidente de la Fédération française de la franchise aura la lourde tâche de représenter l’ensemble des enseignes de franchises et de défendre leurs intérêts. Elle devra également continuer à travailler sur les dossiers importants pour la profession tels que la réglementation de la franchise et la formation des franchisés.

En somme, le désistement de Pierre Brajeux est une bonne nouvelle pour Dominique Carlac’h qui se rapproche de la présidence de la Fédération française de la franchise. Cela annonce une course plus sereine et unie pour l’élection. La nouvelle présidente devra représenter l’ensemble des enseignes de franchises et travailler sur les dossiers importants pour la profession.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles