PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuDeux scientifiques du CNRS sanctionnés pour comportement de harcèlement

Deux scientifiques du CNRS sanctionnés pour comportement de harcèlement

—————————–Résumé de l’Article————————————————

Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a sanctionné deux directeurs de recherche pour harcèlement sexuel ou moral envers des employées. En effet, un directeur de recherche du CNRS à Strasbourg a été suspendu pour un an, dont six mois avec sursis, pour des faits de harcèlement sexuel envers des doctorantes et une stagiaire sous sa responsabilité. De son côté, le second directeur de recherche, chef d’équipe dans un laboratoire de maladies neurodégénératives au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) à Fontenay-aux-Roses, a été suspendu pour une durée d’un an assortie d’un sursis de neuf mois pour harcèlement moral envers une chercheuse rentrée de congé maternité. Le CNRS a déjà reçu 37 signalements depuis la création d’une cellule signalements en février 2022. À ce jour, 22 enquêtes sont en cours ou prévues. Selon une enquête internationale Ipsos pour la Fondation L’Oréal, une femme scientifique sur deux dans le monde a subi du harcèlement sexuel sur son lieu de travail au cours de sa carrière.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Meurtre tragique du réalisateur iranien Dariush Mehrjui et de son épouse à Téhéran

—————————–Article Complet————————————————

Le CNRS a sanctionné deux directeurs de recherche pour harcèlement envers des collaboratrices, l’un pour harcèlement sexuel à Strasbourg, l’autre pour harcèlement moral au CEA à Fontenay-aux-Roses. Depuis février, 37 signalements ont été déclarés recevables et 22 enquêtes sont en cours ou prévues. Selon un sondage international, une femme scientifique sur deux a été victime de harcèlement sexuel sur son lieu de travail au cours de sa carrière.

——————————Article à Propos—————————————————-

Deux chercheurs travaillant pour le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) ont été sanctionnés pour harcèlement. Cette nouvelle met en lumière le problème de harcèlement dans le milieu scientifique en France.

Le CNRS a en effet confirmé la sanction de ces deux chercheurs qui ont été reconnus coupables de harcèlement sexuel et moral après une enquête interne menée dans leur laboratoire. Les faits se seraient déroulés sur plusieurs années et auraient concerné plusieurs victimes.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Neymar condamné à une amende pour avoir refusé d'interrompre des travaux

La sanction prise à leur encontre est une mutation disciplinaire avec une diminution de leur rémunération. Malgré cette sanction, certains scientifiques dénoncent un manque de fermeté envers les auteurs de ces comportements inappropriés.

Cette affaire met en lumière le problème de harcèlement dans le milieu de la recherche scientifique en France. Selon une enquête menée en 2019 par le CNRS, 10% des personnes interrogées ont déclaré avoir été victimes de harcèlement au travail, dont 40% de femmes et 60% d’hommes.

Il est donc urgent que des mesures soient prises pour lutter contre ce fléau, qui entrave la carrière et la progression professionnelle des victimes. Cette affaire est d’autant plus préoccupante que le milieu de la recherche est souvent porteur de valeurs d’égalité et de respect.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'Écosse prévoit une semaine de travail de 4 jours pour les fonctionnaires

Le CNRS a d’ailleurs annoncé la mise en place d’un plan d’action pour lutter contre le harcèlement dans ses laboratoires. Ce plan prévoit notamment la formation de l’ensemble du personnel, la mise en place de procédures de signalement simplifiées, et la mise en place d’un groupe de travail chargé de prévenir et de traiter les comportements inappropriés.

En conclusion, la sanction de ces deux chercheurs pour harcèlement est une première étape importante dans la lutte contre le harcèlement dans le milieu de la recherche scientifique en France. Il est cependant impératif de continuer à sensibiliser et à former l’ensemble du personnel pour que chacun puisse travailler dans des conditions sereines et respectueuses.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles