PartenairesNewspaper WordPress Theme
Actude réparation en France. 21 000 réparations et 500 000 € reversés...

de réparation en France. 21 000 réparations et 500 000 € reversés : bilan après quatre mois de lancement du bonus de réparation en France.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La loi Agec de février 2021 a instauré le fonds réparation en France pour encourager la réparation des équipements électriques et électroniques (EEE) plutôt que de les jeter. Les entreprises qui produisent et commercialisent ces produits financent ce fonds et les consommateurs peuvent bénéficier de réductions immédiates sur la facture de réparation allant de 10 à 45 euros. Pour profiter de ce bonus, les équipements en panne ne doivent plus être sous garantie et le réparateur doit être labellisé QualiRepar. Depuis l’entrée en vigueur du fonds réparation le 15 décembre 2020, environ 21 000 réparations ont déjà été prises en charge, avec un montant total d’un demi-million d’euros. Le lave-vaisselle, le lave-linge et le smartphone sont les équipements à avoir le plus bénéficié de ce système.

Le réseau QualiRépar comptait à l’origine 400 sites de réparation labellisés, mais depuis, il a pratiquement triplé avec plus de 1 200 sites labellisés, dont 4 500 techniciens. Et cette croissance se poursuit avec environ 1 764 autres sites en cours de labellisation. L’objectif est d’atteindre 3 000 sites regroupant 8 500 techniciens d’ici la fin de l’année.

Cependant, le réseau des petits réparateurs locaux est relativement peu représenté, car la procédure de labellisation est plus lourde pour eux. Le dispositif participe à redynamiser l’économie locale et garantit l’accès à la réparation pour tous. Mais la communication sur l’existence de ce fonds est insuffisante et très peu de Français en ont connaissance, ce qui réduit l’intérêt des réparateurs à se faire labelliser. Cependant, il existe une équipe dédiée pour accompagner les petits réparateurs locaux dans le processus de labellisation.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les Bleuets impuissants face à une équipe norvégienne qui se défend avec brio...

—————————–Article Complet————————————————

Le fonds réparation propose des réductions immédiates aux Français qui font réparer leurs équipements électriques et électroniques (EEE) plutôt que de les jeter. Ce fonds a pour objectif de s’attaquer au coût élevé de la réparation, qui est l’un des principaux freins à la réparation. Depuis son entrée en vigueur en décembre 2020, 21 000 réparations ont déjà bénéficié d’un bonus, pour un montant total d’un demi-million d’euros. Les équipements les plus réparés sont les lave-vaisselle, les lave-linge et les smartphones. Le fonds est financé par les entreprises qui produisent et commercialisent ces appareils. Il couvre au total 31 familles de produits et vise à prendre en charge au moins 500 000 réparations d’ici la fin de 2023. En outre, il y a plus de 1 200 sites labellisés « QualiRépar » et Ecosystem vise à atteindre les 3 000 sites regroupant 8 500 techniciens d’ici la fin de l’année. Cependant, le nombre de réparateurs qualifiés reste encore faible et la communication du fonds est limitée, ce qui réduit l’intérêt des réparateurs à se faire labelliser.

——————————Article à Propos—————————————————-

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La France saura ce mercredi si elle reste en course pour organiser les Jeux

Le bonus écologique « Déjà 21.000 réparations et 500.000 reversés » a été lancé il y a quatre mois et les résultats sont plus que réjouissants. Grâce à cette initiative, les Français ont déjà effectué 21.000 réparations de leur électroménager, de leur smartphone ou de leur vélo électrique, ce qui a permis de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Depuis son lancement en juin dernier, le programme écologique « Déjà 21.000 réparations et 500.000 reversés » remporte un succès considérable auprès des Français. Le gouvernement a en effet mis en place une prime pour les Français qui font réparer leurs objets plutôt que de les jeter et d’en acheter de nouveaux.

Cette prime vise à inciter les consommateurs à réparer leurs produits plutôt que de les remplacer. Ainsi, pour chaque réparation effectuée entre le 1er juin et le 31 décembre 2021 et payée par l’utilisateur, l’État rembourse 50% de la facture, dans la limite de 60 euros. En quatre mois de mise en place, le dispositif a déjà permis de réaliser 21.000 réparations à travers toute la France, un chiffre qui augmente de jour en jour.

Outre l’impact positif sur l’environnement, cette prime permet également de dynamiser l’économie locale en favorisant les entreprises de réparation. En effet, ce sont principalement les artisans et les petits commerçants qui ont bénéficié de cette mesure, en proposant leurs services de réparation d’appareils électroniques, électroménagers et de vélos électriques.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La majorité des mammifères pourraient ne plus pouvoir vivre sur Terre dans 250 millions d'années

En plus des 21.000 réparations effectuées, le bonus a également permis de reverser près de 500.000 euros aux utilisateurs ayant fait réparer leur objet. Les consommateurs ont donc pu bénéficier d’une réduction considérable sur leurs frais de réparation, tout en participant à une initiative écologique et bénéfique pour l’environnement.

Le gouvernement français prouve donc une fois de plus son engagement en faveur de l’écologie et de la protection de l’environnement. Cette prime est une incitation évidente à réparer plus plutôt qu’à jeter et encourager les Français à adopter des comportements plus écoresponsables. De plus, cette initiative permet à chacun d’avoir un impact positif sur l’environnement et de contribuer à la réduction des déchets et des émissions de CO2.

En conclusion, le bonus écologique « Déjà 21.000 réparations et 500.000 reversés » est une initiative qui porte ses fruits, preuve que l’écologie et l’économie sont compatibles. Cette prime encourage non seulement les consommateurs à adopter un comportement plus écoresponsable, mais elle permet également de dynamiser l’économie locale en favorisant les entreprises de réparation. Les résultats sont plus que satisfaisants et cette mesure pourrait être reconduite l’année prochaine pour consolider les avancées en matière d’économie circulaire.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles