PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuContraints de quitter la côte, leur témoignage de la crise du logement...

Contraints de quitter la côte, leur témoignage de la crise du logement au Pays basque

—————————–Résumé de l’Article————————————————

De nombreuses personnes, telles que Cécile, Carole, Patrick et Barbara, ont du mal à trouver un logement à l’année dans les communes les plus attractives du Pays basque à cause de la pénurie d’offres et des prix très élevés. Depuis 2018, les locations de meublés de tourisme ont augmenté de 130 % dans les 24 communes les plus tendues, ce qui a rendu la recherche d’un logement encore plus difficile. La communauté de communes du Pays basque a récemment mis en place un principe de compensation pour dissuader les propriétaires de louer leur bien en location touristique de courte durée sans produire un autre logement de la même superficie sur la même commune pour une location à l’année. Cette mesure devrait récupérer environ 11 000 logements à l’année sur les zones littorale et rétro littorale. Les propriétaires seraient ainsi moins incités à la location saisonnière, qui est actuellement fiscalement avantageuse. En outre, l’agglomération travaille également à la construction de logements sociaux. La rareté du foncier et l’inflation sur les prix des matériaux rendent toutefois la construction de nouveaux logements difficile. C’est pourquoi la communauté de communes souhaite également mettre en place rapidement l’encadrement des loyers sur les 24 communes de la zone tendue. Les propriétaires continuent de vouloir profiter de leurs résidences secondaires, qui représentent jusqu’à 50 % de l’ensemble des logements dans certaines des communes les plus attractives du Pays basque. Si l’État ne prend pas des mesures radicales pour remédier à la situation, la population locale risque de s’indigner davantage et de manifester son mécontentement de manière plus virulente.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Un tirage embarrassant pour le PSG avec l'AC Milan et Newcastle, Lens trouve un peu de bonheur... Suivez le tirage en direct

—————————–Article Complet————————————————

De nombreux habitants du Pays basque font face à des difficultés pour se loger à l’année en raison de la pénurie d’offres et de prix élevés. Depuis 2018, les locations de meublés de tourisme ont augmenté de 130 % dans les secteurs les plus tendus. La communauté de communes a mis en place un principe de compensation qui oblige les propriétaires de location touristique à produire un autre logement de la même surface et sur la même commune pour une location à l’année. Le marché immobilier décourage également les primo-accédants et les habitants sont obligés de s’éloigner à 15-20 km de la côte pour trouver des logements abordables. Selon l’Union des loueurs de meublés de tourisme, la majorité des logements sont des résidences secondaires qui ne seront jamais mises sur le marché de la location à l’année. La communauté de communes envisage également l’encadrement des loyers sur les 24 communes de la zone tendue et espère des mesures radicales de l’Etat pour éviter « l’explosion » de la population locale.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les marchés boursiers américains progressent, les rendements japonais atteignent leur plus haut niveau de 2014 : Les marchés en bref

——————————Article à Propos—————————————————-

La crise du logement est un problème majeur dans de nombreuses régions du monde, et le Pays basque n’est pas épargné. Récemment, un groupe de citoyens a été contraint de s’exiler de la côte pour trouver un logement abordable.

Ces exilés de la côte sont des familles et des travailleurs qui n’ont pas les moyens financiers pour se loger dans les villes et les villages côtiers du Pays basque. Les prix de l’immobilier y sont en effet très élevés, en grande partie en raison d’une forte demande de la part des touristes et des résidents secondaires.

Ces exilés de la côte ont été contraints de s’installer dans des zones plus éloignées, où les loyers sont plus abordables, souvent en périphérie de villes plus grandes comme Bayonne et Biarritz. Ils ont témoigné de leur expérience et de leur ressenti face à cette situation.

« Nous avons choisi de vivre sur la côte car nous aimons la mer et la nature, mais les loyers sont devenus ingérables. Nous avons dû prendre la décision difficile de partir et de trouver un logement plus accessible », a déclaré l’un des exilés à un journal local.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  "Ma quête de famille choisie en France, un parcours intense en tant qu'immigrée", partage Lolita Banana

Les témoignages de ces personnes mettent en lumière les difficultés rencontrées par de nombreuses familles et travailleurs du Pays basque. Les loyers élevés et les prix de l’immobilier ont créé une situation de ségrégation spatiale, où certaines zones sont réservées aux plus riches, laissant les autres sans options viables pour se loger.

La crise du logement est un problème complexe qui nécessite une action à la fois au niveau local et national. Les politiques de logement doivent être repensées pour offrir des solutions abordables et durables pour tous.

Dans le Pays basque, plusieurs initiatives sont en cours pour améliorer la situation du logement. Des programmes de construction de logements sociaux ont été lancés, ainsi que des incitations pour les propriétaires à louer des logements à des prix abordables.

Malgré cela, il reste beaucoup à faire pour résoudre la crise du logement dans le Pays basque et dans d’autres régions du monde. Les témoignages des exilés de la côte sont un appel à l’action pour tous ceux qui se soucient de l’équité et de la justice sociale.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles