PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentComment élever des enfants qui réussissent

Comment élever des enfants qui réussissent

Quand vous imaginez vos enfants en adultes épanouis, que voyez-vous ? D’après un Pew Researchla plupart des parents espèrent que leurs enfants seront financièrement indépendants et satisfaits de leur carrière. Il s’agit là d’objectifs solides, mais qui ne représentent qu’une petite partie de ce que signifie la réussite.

En fait, une mesure universelle de la réussite n’est pas réaliste dans une société composée d’individus ayant des forces et des faiblesses différentes, explique Lindsey Giller, psychologue clinicienne à l’institut de recherche de l’Université d’Amsterdam. Child Mind Institute. Surtout si cette mesure concerne la valeur personnelle, le nombre d’adeptes ou d’amis, ou les types de diplômes que vous détenez.

“Quand je pense au terme succès Pour mes propres jeunes enfants, je veux qu’ils soient bien adaptés, qu’ils puissent surmonter les difficultés et les hauts et les bas de la vie”, explique Mme Giller. “Je veux qu’ils soient capables de demander de l’aide quand ils en ont besoin, de se défendre eux-mêmes quand c’est approprié et nécessaire, et qu’ils soient à l’aise pour sortir de leur zone de confort et qu’ils aient la confiance nécessaire pour appliquer tout cela à l’apprentissage, à l’innovation et à la croissance futurs.

Aja Chavez, thérapeute et directrice exécutive des services pour adolescents au Mission Prepun programme résidentiel de traitement de la santé mentale des adolescents en Californie, convient que le succès n’est pas une mesure de la production ou de la réussite extérieure, mais plutôt une force intérieure (beaucoup plus difficile à quantifier). Pour favoriser ce type de réussite, dit-elle, les parents doivent aider l’enfant à développer une solide conscience de soi.

“Vous guidez quelqu’un vers un endroit où il est capable d’expérimenter pleinement ce que l’on appelle l’agence, la capacité de faire des choix judicieux dans son monde”, explique Mme Chavez. “Le succès pour les adolescents est qu’ils sont capables de commencer à se différencier et à se séparer un peu du système familial afin de pouvoir s’épanouir en tant qu’individu.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  COP27 : ce qui vous attend - Moneyweb

Voici cinq façons de les aider à y parvenir :

1. Louer les actions et non le caractère

Lorsque vos enfants font quelque chose de bien, il est naturel de les féliciter, mais il faut que ce soit concret, dit Chavez. Au lieu d’utiliser des compliments qui reflètent qui ils sont en tant que personne et leur identité (“Tu es un si bon enfant !”), utilisez des compliments qui nomment le comportement que vous avez observé et comment il vous a affecté.

Dites quelque chose comme “Tu dois être très fier de toi” au lieu de dire “Je suis très fier de toi””, dit Chavez. “Parce que vous ne voulez pas qu’ils recherchent toujours une motivation externe, vous voulez qu’ils fassent les choses parce que cela leur fait vraiment du bien.

2. Aider à aiguiser son instinct

Lorsque votre enfant vient vous voir pour vous parler d’un problème – une dispute avec un ami, par exemple -, faites une pause et donnez-lui la possibilité d’utiliser sa propre intuition au lieu de lui proposer des solutions. En ramenant ses sens vers sa voix intérieure, vous l’aidez à s’entraîner à se fier à ce que son corps et son cerveau lui disent de faire.

Vous pouvez utiliser des questions telles que : “Comment puis-je être utile dans cette situation ? Comment puis-je être utile dans cette situation ? Avez-vous besoin que je me contente d’écouter ou aimeriez-vous que je vous donne des conseils ? Quelle action pourrait vous aider ? As-tu besoin de moi pour cette action ou veux-tu essayer de résoudre ce problème par toi-même ?

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La surchauffe de l'iPhone 15 liée à des applications comme Instagram : Apple

“J’encourage les parents à explorer ce qu’ils pensent être leur rôle dans le monde de leur adolescent”, dit Chavez. “Voyez-vous votre rôle comme celui d’un résolveur de problèmes et d’un réparateur ? Ou est-ce que votre rôle est vraiment de les aider à apprendre à identifier ce qui se passe dans leur monde et de leur donner le verbiage, les compétences et les ressources nécessaires pour qu’ils puissent s’en sortir par eux-mêmes ?

3. Les faire participer

Confier des tâches à vos enfants n’est pas seulement utile pour vous, c’est aussi bénéfique pour leur bien-être. En effet, un étude longitudinale menée sur 75 ans à Harvard a montré que les enfants qui effectuent des tâches ménagères réussissent mieux à l’âge adulte. Cette mesure de la réussite inclut des notes élevées en matière de compétence personnelle, de comportement prosocial et d’efficacité personnelle.

“La façon dont nous construisons l’estime de soi est en faisant des actes estimables”, dit Chavez. “Les corvées créent un sentiment de communauté et de connexion et commencent à développer la responsabilité personnelle.

Montrez-leur comment effectuer une tâche, pratiquez-la ensemble, puis fixez un délai réaliste pour qu’ils puissent l’effectuer seuls. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, cela peut s’étendre à des responsabilités telles que la planification des coupes de cheveux.

“Il s’agit d’un processus de titrage”, explique Mme Chavez. “Si tout d’un coup nous leur annonçons qu’ils sont responsables de quelque chose qu’ils n’ont jamais fait auparavant, ils risquent de l’éviter complètement parce qu’ils n’ont pas les ressources, les compétences ou les connaissances dont ils ont besoin.

4. Les mesurer à eux-mêmes

Il est naturel de s’inspirer des étapes et des réalisations d’autres enfants pour évaluer les progrès des siens. Cependant, il n’y a pas deux enfants qui ont la même échelle de réussite, donc plus vous vous concentrez sur les étapes propres à votre enfant, mieux c’est.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Inauguration d'une nouvelle station d'échange du métro de Delhi à Punjabi Bagh, reliant les lignes verte et rose.

“Pour un enfant anxieux, le simple fait de se présenter devant une classe pour faire un exposé peut être un moment de réussite”, explique M. Giller. “Ainsi, à la maison, les parents peuvent développer un langage axé sur la situation de leur enfant et considérer le reste comme un bruit blanc.”

5. Travaillez à votre propre réussite

Ce n’est pas une mince affaire, mais c’est essentiel : Pour élever des enfants équilibrés, les parents doivent également travailler à leur propre adaptation. Vous êtes le meilleur exemple pour votre enfant du comportement que vous voulez qu’il ait, et cela signifie que vous devez travailler sur votre propre régulation émotionnelle.

Lorsque vous vous trouvez dans une situation où les émotions sont fortes, dites ce que vous ressentez dans votre corps et ce que vous allez faire à ce sujet, dit Chavez. De nombreux adolescents apprennent encore à faire une pause et à évaluer ce qu’ils ressentent au lieu de réagir immédiatement aux stimuli, d’où l’importance de la modélisation.

Par exemple, si vous recevez un message d’un ami qui annule ses projets et que vos enfants remarquent votre réaction, vous pouvez dire : “Je suis vraiment déçu en ce moment. Je me sens un peu triste. J’avais vraiment hâte de passer du temps avec cette personne et je suis vraiment déçu de ne pas pouvoir le faire”, explique M. Chavez.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles