PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argentCe qu'il faut surveiller dans les matières premières alors que la Chine...

Ce qu’il faut surveiller dans les matières premières alors que la Chine ajoute à la crainte de la demande mondiale

Les tensions géopolitiques et l’incertitude de la demande mondiale devraient affecter les marchés du pétrole, du cuivre et des cultures jusqu’en décembre.

Les difficultés de la Chine avec le Covid-19 constituent un vent contraire généralisé qui devrait perdurer jusqu’en 2023. Le pétrole brut est sur le point de subir une troisième perte hebdomadaire après l’échec des projets de plafonnement du prix des barils russes, tandis que les négociants en gaz suivront la situation toujours incertaine de l’offre en Europe à mesure que les températures baisseront. Les sombres pronostics concernant l’économie mondiale s’accumulent.

Dans l’agenda de la semaine prochaine, il y aura la dernière activité industrielle de la Chine et le PIB américain du troisième trimestre, ainsi qu’une autre sortie publique du président de la Fed, Jerome Powell, et le dernier instantané des Nations unies sur les coûts alimentaires. Enfin, dans le domaine des énergies nouvelles, nous attendons les résultats d’une enquête commerciale américaine cruciale sur l’énergie solaire chinoise et les dernières informations sur la chute du lithium.

Quelle est la prochaine étape ?

Le mois de novembre a commencé avec un certain optimisme des investisseurs quant à la sortie de la Chine du contrôle strict des virus. Il s’achève sur la crainte qu’une nouvelle vague de restrictions ne vienne à nouveau frapper la demande de produits de base. Le nombre de cas dans toute la Chine atteint des niveaux records et la capitale connaît des achats de panique, les résidents craignant les fermetures.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Comment les hausses de taux de la Fed peuvent-elles provoquer une crise financière dans les pays à faible revenu ?

Les opérateurs suivront de près la réaction des autorités au cours du mois de décembre, ainsi que l’évolution de paramètres clés tels que l’activité du trafic urbain, le nombre de vols et l’activité de construction. Les chiffres de l’indice PMI manufacturier attendus mercredi devraient également confirmer l’aggravation de la faiblesse économique. « Les récentes remontées des prix d’un certain nombre de matières premières en réaction à la perspective de la réouverture de la Chine semblent s’être emballées », a déclaré Citigroup Inc.

La crise de l’énergie

La crise de l’énergie en Europe semble moins grave qu’il y a quelques mois, mais les enjeux sont encore nombreux à l’approche de l’hiver. Tout d’abord, les négociants en pétrole attendent les derniers détails d’un projet de plafonnement du prix du pétrole russe, alors que les négociateurs se débattent avec les différences entre les États membres.

Plus important encore, un paquet énergétique européen plus large, comprenant des plafonds de prix du gaz, est également dans la balance. Une décision à ce sujet vient d’être reportée à la mi-décembre. Entre-temps, le pic de la demande par temps froid est à venir et les températures devraient tomber en dessous des normales saisonnières la semaine prochaine. Cela devrait à nouveau faire grimper la demande, aiguiser la concurrence mondiale pour le gaz et déclencher une plus grande volatilité.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les ventes au détail augmentent en avril mais les analystes mettent en garde sur les implications de nouvelles hausses de taux.

Compter le coût

Les coûts alimentaires mondiaux sont restés stables ou ont légèrement diminué en novembre, même s’ils restent historiquement élevés. Les approvisionnements provenant des récoltes fraîches dans l’hémisphère nord et le renouvellement de l’accord d’exportation de la mer Noire ont plafonné les prix pour le moment. Les contrats à terme sur le blé ont chuté ce mois-ci, et le maïs est également en baisse. Les opérateurs garderont néanmoins un œil méfiant sur les conditions météorologiques. Des pluies torrentielles et des inondations ont déjà nui à la récolte de blé en Australie, menaçant de faire grimper les prix du pain et des nouilles.

Les stocks mondiaux de céréales et d’oléagineux sont serrés, et toute période de sécheresse prolongée au Brésil dans les prochains mois pourrait réduire les rendements des cultures et provoquer une pénurie. « Il suffit d’une seule récolte vraiment mauvaise, disons en Amérique du Nord ou en Amérique du Sud, pour que les prix augmentent vraiment », a déclaré David MacLennan, PDG de Cargill Inc, la plus grande entreprise privée américaine. L’indice alimentaire de l’ONU doit être publié vendredi prochain.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  L'action Nvidia est déclassée. La Chine et la Russie sont des vents contraires.

Tensions commerciales

Les plus grands fabricants de panneaux solaires du monde vont surveiller de près les États-Unis pour des développements qui pourraient remodeler l’industrie et exacerber les tensions géopolitiques. Le ministère américain du commerce devrait rendre ses premières conclusions dans le courant de la semaine afin de déterminer si les fabricants chinois de panneaux solaires ont contourné des droits de douane vieux de dix ans en assemblant des équipements en Asie du Sud-Est.

Si la Chine est considérée comme ayant contourné les règles, cela pourrait aggraver les tensions commerciales entre Washington et Pékin et accroître les appels des protectionnistes américains en faveur de la suppression d’un moratoire sur les nouveaux tarifs douaniers. Entre-temps, certains des fabricants chinois de produits solaires doivent participer au sommet BNEF à Shanghai.

© 2022 Bloomberg

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles