PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuBaisemain, ponctualité et (petites) désillusions : le compte rendu de la première...

Baisemain, ponctualité et (petites) désillusions : le compte rendu de la première journée du roi à Paris.

——————————Article Journaliste—————————————————-

**Baisemain, ponctualité et (petites) déceptions : le récit de la première journée du roi à Paris**

*Un début de journée protocolaire*

C’est avec une liesse sans précédent que le roi a entamé sa première journée à Paris, la capitale de la France. Accueilli par une foule en délire, il a été escorté jusqu’à sa résidence royale sous une pluie de vivats. Mais au-delà de cette chaleureuse réception, c’est le protocole qui était au centre de toutes les attentions.

**Un geste d’un autre temps : le baisemain**

Le roi incarne la tradition et l’ancienneté de la monarchie française, et cela ne fait aucun doute lorsqu’il effectue un baisemain à toutes les femmes qu’il rencontre. Ce geste datant d’un autre temps, qui consiste à baiser délicatement la main d’une personne, suscite à la fois fascination et débat chez les Parisiens. Certains y voient un signe de respect et de galanterie, tandis que d’autres le considèrent comme dépassé et peu en phase avec les valeurs modernes.

**Un souci de ponctualité remarqué**

La ponctualité est une valeur que le roi semble tenir à respecter scrupuleusement. À chacun de ses rendez-vous, le souverain est arrivé à l’heure, surprenant même les plus avertis. Cette rigueur a largement été saluée par les Parisiens, qui témoignent ainsi de leur reconnaissance envers un roi soucieux de respecter les engagements fixés.

**Des petites déceptions pour certains**

Pourtant, malgré cette première journée couronnée de succès, quelques petites déceptions ont émergé parmi la population. Les attentes étaient grandes, l’enthousiasme palpable, mais certains Parisiens ont regretté de ne pas pouvoir échanger directement avec le roi. Les mesures de sécurité strictes ont empêché toute proximité physique, laissant certains déçus de ne pas pouvoir s’adresser personnellement à leur souverain.

**Des perspectives encourageantes**

Malgré ces petites déceptions, l’arrivée du roi à Paris est un événement majeur qui promet de nombreux bénéfices pour la capitale et pour le pays dans son ensemble. La présence du souverain permettra de stimuler le tourisme, de renforcer les liens diplomatiques et de relancer l’économie. Les premiers signes sont encourageants, et la suite de cette journée historique est attendue avec impatience par tous les Parisiens.

En somme, cette première journée du roi à Paris a été marquée par le protocolaire baisemain, la ponctualité exemplaire du souverain, ainsi que par quelques petites déceptions. Cependant, l’avenir s’annonce prometteur et les Parisiens attendent avec impatience de vivre la suite de cet événement historique.

—————————–Résumé de l’Article————————————————

J’aimerais savoir ce qu’il se passe », s’écrie une jeune femme, tout en filmant l’Arc de Triomphe pour ses amis avec son smartphone. « Il y a au moins un million de personnes ! », s’exclame-t-elle.
La foule des grands jours n’est pas au rendez-vous. Pourtant, la République a mis les petits plats dans les grands pour recevoir le monarque britannique et son épouse à l’occasion de cette visite d’Etat, voulue par le gouvernement britannique pour renforcer les liens avec la France après le Brexit.
Le temps d’échanger les banalités d’usage, le couple royal se dirige ensuite vers le centre de Paris, où ils ont participé à une cérémonie à l’Arc de Triomphe. Des fleurs et des déceptions
Ils y étaient attendus de pied ferme par Morgane et Stéphane, deux Français qui avaient préparé pour l’occasion la panoplie du fan de la famille royale : tee-shirt frappé de l’emblème du roi et Union Jack pour elle, gigantesque une de Paris Match avec Charles, of course, pour lui. Ils sont au premier rang ce mercredi midi, au plus près de l’Arc de Triomphe, quand la police les informe de la fermeture de la zone. Pour assister à la cérémonie, le public est prié de se rendre une centaine de mètres plus bas, avec une vue moindre et surtout derrière une double barrière de sécurité, douchant les espoirs d’un bain de foule de Charles et Camilla. Et ceux de Morgane et Stéphane par la même occasion.
Un peu plus bas, Fanny tient quelques brins de fleur. Ils sont pour Camilla. Travaillant dans le quartier, la jeune femme voulait être présente pour l’événement.
Pierre, lui, devait être aux premières loges. Cet ancien de la garde républicaine, que nous avons rencontré avant le début de la cérémonie, avait revêtu une tenue d’apparat. Il était là pour porter un des drapeaux de la Royal British Legion, une association de bienfaisance qui vient en aide aux anciens combattants.
Nous devons laisser Pierre, qui doit se préparer pour le début de la cérémonie, et nous diriger ensuite vers l’Elysée, où le roi et la reine étaient attendus à 15h50.
Dans la file pour accéder au palais présidentiel, des journalistes s’interrogent sur la tenue que portera Brigitte Macron ce mercredi : quelle couleur aura-t-elle choisie ? Qui signera sa tenue ?
Le président de la république et Charles, ponctuels, sont arrivés quelques instants auparavant, dans une berline de la république portant le drapeau tricolore et le royal standard, le drapeau qui représente le souverain et le Royaume-Uni. Les deux couples remontent lentement le tapis rouge, prenant la pose pour les photographes mais n’accordant pas un mot à la presse. Vingt minutes plus tard, ils émergent tous les quatre du palais.
Camilla vient de quitter l’Elysée, raccompagnée par Brigitte Macron. Emmanuel Macron lui a fait un baisemain avant de partir s’entretenir avec Charles. Réaction d’un photographe anglais : « He kissed the Queen ! » (Il a embrassé la reine).
Que se sont dit Charles et Emmanuel Macron ? Leurs discussions devaient porter sur la biodiversité et le climat, sur l’état des lieux des relations bilatérales entre les deux pays, ou encore sur les grandes questions internationales. A l’issue, le président de la République traverse à pied la cour d’honneur de l’Elysée, accompagné de Charles. Ils n’ont pas un mot pour la presse, mais se lancent dans un bain de foule entre le palais présidentiel et l’ambassade du Royaume-Uni, distants de 200 mètres.
L’étape parisienne suivante pour Charles et Camilla est presque un retour à la maison. Ils sont accueillis à l’ambassade du Royaume-Uni pour planter un arbre offert par Emmanuel Macron. Ce mercredi, les deux chefs d’Etat ont échangé d’autres cadeaux, des livres.
La séquence à l’ambassade n’étant pas ouverte à la presse française, il est temps de prendre la direction de Versailles, où la république sort sa plus belle vaisselle pour recevoir Charles et Camilla ainsi qu’environ 160 invités.
Malgré la controverse qu’avait causée l’annonce de ce dîner au printemps, aucun manifestant n’est présent devant le château de Louis XIV. Dès 18 heures, alors que le roi et la reine ne sont attendus que deux heures plus tard, une cinquantaine de curieux font déjà le pied de grue devant le château. La foule grandit au fur et à mesure que l’on se rapproche de 20 heures, pour atteindre quelques centaines de personnes. De nombreux badauds restent sur leur faim : comme sur les Champs-Elysées, le dispositif de sécurité est omniprésent.
Enfin, à 20 heures, ceux que tous attendaient arrivent, là encore d’une ponctualité sans faille. Dans une Bentley violette, le roi Charles, souriant, salue la foule. Camilla est à ses côtés. Les vitres de la voiture ne sont pas teintées, offrant enfin aux Versaillais le moment qu’ils attendaient. Après le passage du couple royal, une jeune femme s’enquiert auprès d’un gendarme : « Il est où Macron ? Il arrive quand ? » « Il est déjà à l’intérieur », lui répond l’homme. Personne ne l’a vu passer.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  La suite de « Les Gardiens » défend sa première place au box-office tandis que « Mario » dépasse 1,2 milliard de dollars dans le monde entier.

—————————–Article Complet————————————————

Une foule nombreuse attendait l’arrivée du roi Charles III et de la reine Camilla à Paris, mais l’estimation d’un million de personnes était exagérée. La visite d’État, visant à renforcer les liens entre le Royaume-Uni et la France après le Brexit, a commencé par une cérémonie à l’Arc de Triomphe, où le public a dû être déplacé pour des raisons de sécurité. Le couple royal a ensuite été accueilli à l’Élysée par Emmanuel Macron et Brigitte Macron, où ils ont échangé des cadeaux. La journée s’est terminée par un dîner somptueux au château de Versailles.

——————————Article à Propos—————————————————-

Baisemain, ponctualité et (petites) déceptions, le récit de la première journée du roi à Paris

Le roi de France est arrivé à Paris aujourd’hui pour sa première journée officielle dans la capitale. L’événement, attendu avec impatience par les parisiens, a suscité une grande effervescence dans la ville.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Cinq blessés, dont un en état grave, suite à l'explosion d'un appartement dans le 18e arrondissement

Dès son arrivée au palais des Tuileries, le roi a été accueilli par une foule en liesse. Les parisiens, qui n’avaient jamais vu leur nouveau souverain en personne, étaient avides de le saluer et de lui montrer leur dévouement. Le roi, conscient de l’importance de ce geste symbolique, a tenu à saluer chacun des parisiens présents en leur faisant un baisemain. Ce geste, qui remonte à l’époque médiévale, consiste à porter la main d’une personne à ses lèvres pour témoigner de sa respect et de son admiration. Les parisiens ont été touchés par cette attention toute particulière du roi envers eux.

Cependant, certains spectateurs ont remarqué une certaine désynchronisation entre le roi et les horloges de la ville. En effet, le roi est arrivé en retard à certains événements prévus au programme de sa journée. Certains se sont demandé si cela relevait d’un manque de ponctualité ou d’une volonté délibérée de la part du monarque de se donner une certaine allure “désinvolte”. Quoi qu’il en soit, certains parisiens ont été légèrement déçus de ce manque de rigueur dans le respect des horaires.

La première activité du roi a été la visite du musée du Louvre. Les parisiens présents attendaient avec impatience l’arrivée du monarque afin de lui montrer les merveilles de ce lieu emblématique de la culture française. Malheureusement, le roi n’est resté que très peu de temps au musée, ce qui a frustré certains passionnés d’art présents. Certains s’attendaient à une visite guidée de la part du roi, comme il en avait l’habitude lorsqu’il était prince héritier. Mais le roi, visiblement pressé, a préféré une promenade rapide et quelques arrêts devant les œuvres d’art les plus célèbres.

Cependant, la journée du roi n’a pas été marquée que par des déceptions. En effet, le monarque a également eu l’occasion de rencontrer plusieurs personnalités importantes de la ville, dont des chefs d’État étrangers en visite officielle. Ces rencontres ont été l’occasion de discussions constructives et de renforcer les relations diplomatiques du pays.

Tout compte fait, malgré quelques petits désagréments, la première journée du roi à Paris a été riche en émotions et en rencontres. Les parisiens ont eu l’occasion de saluer leur souverain et de lui montrer leur attachement. Le roi, quant à lui, a pu découvrir la capitale et rencontrer des personnalités influentes. Espérons que les prochains jours de la visite se passent sans encombre et que le roi puisse profiter pleinement de son séjour à Paris.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Ligue Europa : Brighton bloque l'OM, Toulouse savoure une première victoire, tandis que Rennes succombe à Villarreal

——————————Article en rapport avec le sujet —————————————————-

**Baisemain, ponctualité et (petites) déceptions, le récit de la première journée du roi à Paris**

*Paris, la ville lumière, a été témoin hier de l’arrivée tant attendue du roi dans ses rues pavées. C’est avec beaucoup d’excitation palpable que la population parisienne s’est préparée à accueillir sa majesté dans une journée qui s’annonçait chargée en événements. Et quel meilleure façon de débuter cette visite que par un traditionnel baisemain ? C’est ainsi que le roi a été accueilli par les officiels à sa descente du carrosse royal.*

La tradition du baisemain, acte de courtoisie et de respect, a été observée scrupuleusement par toutes les personnes présentes. Les lèvres du roi ont touché délicatement la main offerte par chaque officiel, créant un moment d’intimité éphémère mais symbolique entre les représentants du royaume et sa majesté. Cet échange de courbettes et de salutations a marqué le début de la visite officielle, sous les regards ébahis des spectateurs présents.

*Dès lors, la journée du roi est organisée dans les moindres détails, ponctualité oblige. Ainsi, sa majesté s’est rendue dans la morning-room de l’hôtel de ville à l’heure dite. Les discours protocolaires se sont enchaînés, entrecoupés de pauses musicales et de présentations de cadeaux. La foule, qui avait déjà pris place dans la salle pour assister à cet événement historique, était captivée par les paroles du roi et des officiels qui lui rendaient hommage.*

Mais malheureusement, même les journées les mieux organisées réservent parfois de petites déceptions. C’est ainsi que la présentation prévue d’une danse traditionnelle a été annulée au dernier moment en raison d’un incident technique. Les danseurs, vêtus de leurs plus beaux costumes, se sont contentés d’une révérence timide devant une assemblée déçue. Heureusement, cette légère ombre au tableau n’a pas terni la bonne humeur qui régnait dans la salle.

*Au cours de l’après-midi, une visite des principaux monuments parisiens était au programme. Le roi a ainsi pu admirer la majesté de la tour Eiffel, la grandeur de l’Arc de Triomphe et la beauté du Louvre. Accompagné d’une délégation d’officiels et de guides chevronnés, sa majesté a pu découvrir certains des trésors emblématiques de la capitale. Chacun de ces lieux a été l’occasion de moments d’échanges et de partage entre le roi et les habitants de Paris, qui n’ont pas manqué de montrer leur fierté. La visite s’est terminée en apothéose avec une soirée de gala au Palais de l’Élysée, marquée par des festivités grandioses et une gastronomie d’exception.*

*L’arrivée du roi à Paris restera sans nul doute gravée dans les mémoires de tous. Cette journée, mélange de traditions, de respects et de moments inoubliables, a été le reflet d’un pays qui a su accueillir avec enthousiasme et chaleur sa souveraineté. Cette visite marque le début d’une nouvelle ère de relations entre le roi et sa capitale, une ère chargée de promesses et d’opportunités pour les deux parties. Paris a ouvert grand ses bras au roi, et celui-ci a répondu avec grâce et solennité. Une histoire riche, empreinte de respect et de courbettes, a commencé sous les regards bienveillants de cette ville qui brille de mille feux.*

*Nous attendons avec impatience les prochains chapitres de cette histoire, qui nous réservent sans aucun doute d’autres moments enchanteurs, de ponctualité britannique et de petites déceptions si bien acceptées. Vive le roi et vive Paris !*

—————————–FIN—————————————————————————-

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles