PartenairesNewspaper WordPress Theme
ActuAutorisation de décaisser des fonds importants et reprise des liaisons avec les...

Autorisation de décaisser des fonds importants et reprise des liaisons avec les Comores

—————————–Résumé de l’Article————————————————

La destruction du bidonville de Talus 2 à Mayotte pourrait reprendre dans les prochains jours, à la suite de la décision de la justice autorisant cette opération. L’opération Wuambushu, qui vise à déloger les migrants en situation irrégulière des bidonvilles insalubres de l’île française de l’océan Indien, va permettre de reprendre le volet de démolition de l’habitat indigne. Cette opération, considérée comme « brutale » et « anti-pauvres » par certaines associations, est soutenue par les élus et de nombreux habitants de l’île. Le département le plus pauvre de France a été le théâtre d’un bras de fer entre Paris et Moroni sur le retour des sans-papiers. Le gouvernement comorien avait accepté d’accueillir les Comoriens en situation irrégulière volontaires pour rentrer au pays, après plusieurs semaines d’un bras de fer avec Paris sur la question du retour des sans-papiers. La liaison maritime avec les Comores a repris, rendant à nouveau possible les expulsions vers le proche archipel.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  d'une autre planète.

—————————–Article Complet————————————————

L’opération Wuambushu pourrait reprendre dans les prochains jours à Mayotte, suite à l’ouverture de la voie judiciaire pour la destruction d’un bidonville. La liaison maritime entre Mayotte et les Comores a également repris, rendant à nouveau possible les expulsions vers les Comores. L’opération Wuambushu vise à déloger les migrants en situation irrégulière des bidonvilles insalubres de Mayotte, mais elle est dénoncée comme « brutale » et « anti-pauvres » par les opposants. L’arrêt de la chambre d’appel est intervenu le jour de la reprise de la liaison maritime, et quelques Comoriens en situation irrégulière ont déjà embarqué pour retourner chez eux.

——————————Article à Propos—————————————————-

Le gouvernement français a donné son feu vert à une importante « décasage » et reprise de la liaison vers les Comores. Cette décision marque un moment crucial pour les voyages entre la France et les Comores, ouvrant la voie à une meilleure connectivité et à une augmentation potentielle du tourisme.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Le potentiel du sous-sol pour une couverture de 10 % des besoins énergétiques grâce à la géothermie d'ici 2050

Le « décasage » est un concept qui fait référence à la libéralisation des droits de trafic aériens. En d’autres termes, cela signifie que les compagnies aériennes peuvent désormais opérer des vols entre la France et les Comores sans restriction, ce qui était auparavant limité à deux compagnies approuvées par les gouvernements des deux pays.

Cette décision a été saluée par les compagnies aériennes françaises, qui ont longtemps appelé à une plus grande ouverture du marché. Les voyages entre la France et les Comores ont connu une hausse de la demande ces dernières années, avec un nombre croissant de visiteurs se rendant dans les îles pour le tourisme, les affaires ou pour rendre visite à leur famille.

La décision de libéraliser les droits de trafic aériens est une mesure bienvenue pour les compagnies aériennes qui pourront désormais desservir la destination avec plus de flexibilité et de compétitivité. Cela peut également conduire à une baisse des prix des billets, ce qui est bénéfique pour les voyageurs qui cherchent à économiser de l’argent.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Révélations sur Justine, la femme qui a admis son crime

La libéralisation des droits de trafic aériens est également vitale pour les économies de la France et des Comores. En permettant une meilleure connectivité, elle stimulera le commerce, les investissements et les échanges culturels entre les deux pays.

La taille de la diaspora comorienne en France est également importante. Avec cette décision, il sera plus facile pour les membres de la diaspora de se rendre dans leur pays d’origine pour rendre visite à leur famille ou pour faire des affaires.

La libéralisation des droits de trafic aériens est un développement important pour les relations franco-comoriennes. Cela facilitera la circulation des personnes et des biens entre les deux pays, renforçant ainsi la collaboration dans divers domaines.

—————————–FIN————————————————

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles