PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceAucune preuve que Ozempic et Wegovy augmentent le risque d'automutilation, selon les...

Aucune preuve que Ozempic et Wegovy augmentent le risque d’automutilation, selon les régulateurs de l’UE

Aucune preuve que Ozempic et Wegovy augmentent le risque d’automutilation, selon les régulateurs de l’UE

Selon les régulateurs de l’Union Européenne, il n’y a aucune preuve que les médicaments **Ozempic** et **Wegovy** augmentent le risque d’automutilation.

Contexte de l’enquête sur Ozempic et Wegovy

**Ozempic** et **Wegovy** sont deux médicaments approuvés pour le traitement du diabète de type 2 et de l’obésité, respectivement. Ils sont fabriqués par Novo Nordisk, une entreprise pharmaceutique de premier plan basée au Danemark. L’indication d’**Ozempic** a été élargie pour inclure les adultes atteints de diabète de type 2 afin de réduire le risque de crises cardiaques, d’AVC et de décès cardiovasculaire.

Il a été émis des préoccupations sur le fait que ces médicaments pourraient augmenter le risque d’automutilation chez certains patients. C’est pourquoi les régulateurs européens ont décidé d’enquêter sur cette question.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les actions de Nvidia chutent à un plus bas de cinq mois après un rapport d'annulation de commandes en Chine

Les conclusions des régulateurs de l’UE

Après avoir mené une enquête approfondie, les régulateurs européens ont déclaré qu’il n’y a aucune preuve que **Ozempic** et **Wegovy** augmentent le risque d’automutilation chez les patients.

La conclusion de l’enquête a été que les données disponibles ne montrent pas de lien entre l’usage de ces médicaments et une augmentation du risque de comportements autodestructeurs. Les bénéfices de ces médicaments en termes d’amélioration du contrôle de la glycémie et de réduction du poids corporel chez les patients dépassent largement les risques potentiels non confirmés associés à leur use.

Implication pour les patients et les professionnels de santé

Ces conclusions sont rassurantes non seulement pour les patients qui prennent **Ozempic** et **Wegovy**, mais aussi pour les professionnels de santé qui les prescrivent. Elles soulignent l’importance de mener des études de suivi et de vigilance pour surveiller la sécurité des médicaments une fois qu’ils sont sur le marché.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Les entrepreneurs obtiennent un investissement pour leur entreprise de smoothies pour animaux de compagnie

Il est primordial que les patients qui prennent ces médicaments continuent à le faire comme indiqué par leur médecin. Si un patient présente des signes de détresse mentale ou d’automutilation, ils doivent consulter immédiatement un professionnel de santé.

En conclusion, l’affirmation que les médicaments **Ozempic** et **Wegovy** augmentent le risque d’automutilation a été réfutée par les régulateurs de l’UE après une enquête approfondie. Les bénéfices de ces médicaments dépassent largement les risques potentiels non confirmés et ils continuent à être une option de traitement précieuse pour les personnes atteintes de diabète de type 2 et d’obésité.

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles