PartenairesNewspaper WordPress Theme
FinanceGagner de l'argent7 étapes faciles pour le lancement

7 étapes faciles pour le lancement

Félicitations pour avoir franchi les premières étapes de la création d’une entreprise ! Si vous cherchez à savoir comment créer une SARL (société à responsabilité limitée), vous êtes au bon endroit.

Vous vous sentez peut-être un peu dépassé par tous les détails et toutes les exigences. C’est tout à fait normal. C’est pourquoi nous avons créé ce guide pour vous présenter les éléments de base que vous devez connaître.

Des avantages et des inconvénients d’une SARL à la procédure de création étape par étape, vous comprendrez mieux ce qu’il vous reste à faire.

N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un conseil juridique. Vous devrez également faire vos propres recherches et éventuellement consulter un expert pour obtenir des conseils.




Qu’est-ce qu’une SARL ?

LLC est l’abréviation de limited liability company (société à responsabilité limitée). Les propriétaires de SARL choisissent cette structure commerciale parce qu’il s’agit d’une sorte de modèle hybride qui combine des éléments d’une société de capitaux et d’une société de personnes ou d’une entreprise individuelle.

L’objectif d’une SARL est de protéger la responsabilité : si quelque chose arrive à la société, comme un procès ou une faillite, les membres individuels et leurs actifs personnels sont protégés et séparés des dettes et des risques de l’entreprise.

Qu'est-ce qu'une SARL ?

Source

Avantages de la constitution d’une SARL

Les deux principaux avantages pour les propriétaires de SARL sont la protection de la responsabilité limitée et l’imposition indirecte. Comme nous l’avons mentionné précédemment, la protection de la responsabilité limitée met les propriétaires de SARL à l’abri des problèmes juridiques.

Dans le cas de l’imposition indirecte, les bénéfices et les revenus de l’entreprise ne sont pas imposés au niveau de la société. Au lieu de cela, les bénéfices et les pertes sont “transférés” à chaque membre individuellement, ce qui leur permet d’éviter de payer deux fois l’impôt.

Les SARL offrent également une gestion flexible, permettant aux propriétaires de gérer eux-mêmes l’entreprise ou de la confier à des gestionnaires qu’ils choisissent. Les propriétaires de SARL bénéficient également d’une grande souplesse en matière de propriété et de transfert de propriété : ils peuvent céder et rétrocéder la propriété à de nouveaux membres sans trop de difficultés.

Inconvénients de la création d’une SARL

L’un des inconvénients est l’impôt sur le travail indépendant : comme les propriétaires sont imposés individuellement et non en tant qu’entreprise, ils devront probablement payer l’impôt sur le travail indépendant, qui est généralement plus élevé que l’impôt sur les salaires.

En outre, la création d’une société à responsabilité limitée peut être source de confusion. En effet, les lois varient d’un État à l’autre et il n’existe donc pas de méthode unique pour mener à bien cette tâche. En outre, selon la juridiction dans laquelle vous vous trouvez, votre SARL peut avoir une durée de vie limitée. Si l’un des membres se retire, décède ou fait faillite, la SARL peut être dissoute prématurément.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Richemont « se ressaisit » alors que la consolidation des actions entre en vigueur.

Un autre inconvénient auquel sont confrontés les propriétaires de SARL est une crédibilité réduite aux yeux d’autres parties prenantes telles que les investisseurs ou les prêteurs, par rapport à une société de capitaux telle qu’une société C ou S.

Comment créer une SARL : 7 étapes

1. Nommez votre LLC

Il est important de choisir le bon nom pour votre société à responsabilité limitée, car il s’agit du fondement de votre marque et de votre entité commerciale. Pensez à un nom qui reflète fidèlement votre identité en tant que marque.

Le plus difficile est de s’assurer que votre idée est unique. Bien que vous puissiez techniquement choisir un nom dupliqué, il n’est pas improbable que vous rencontriez des problèmes à l’avenir si vous tombez sur d’autres entreprises portant le même nom. Vous devez également vous assurer que votre nom est conforme aux réglementations nationales.

Pensez à utiliser un vérificateur de noms de domaine pour voir si le nom est disponible en tant que domaine. Cela peut vous aider à réduire vos choix.


Source

2. Obtenir un EIN et vérifier les impôts

L’étape suivante consiste à enregistrer votre entreprise auprès de l’administration afin d’obtenir un numéro d’identification de l’employeur (EIN). Il s’agit d’un numéro de sécurité sociale pour votre entreprise : c’est le numéro unique que le gouvernement utilise pour identifier votre entreprise parmi les autres, ainsi qu’à des fins fiscales fédérales.

Pour demander un EIN, visitez le site web de l’IRS ici. L’introduction d’une demande est gratuite et ne devrait prendre qu’une quinzaine de minutes. Vous recevrez votre numéro EIN instantanément.


Source

Une fois cette étape franchie, il est temps d’examiner vos éventuelles obligations fiscales. Cela dépendra du type d’entreprise que vous dirigez et de l’endroit où vous la dirigez. Par exemple, une entreprise de commerce électronique peut être assujettie à plusieurs types de taxes, comme la taxe sur les ventes, l’impôt sur le revenu, la taxe sur l’utilisation et la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) si elle opère dans l’UE.

3. Rédiger un contrat d’exploitation de SARL

L’étape suivante consiste à rédiger un contrat d’exploitation de la SARL. Bien que cela ne soit pas obligatoire dans tous les Etats, ce document peut s’avérer utile au niveau interne. Ceci est particulièrement vrai s’il y a plusieurs propriétaires de la LLC.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  "Élisabeth Borne fait plusieurs annonces pour atteindre la neutralité carbone"

L’accord d’exploitation d’une SARL est en quelque sorte un plan de la structure de votre entreprise. Il vous permet d’attribuer clairement certains rôles et responsabilités, de préciser la destination des revenus de l’entreprise (y compris la manière dont chaque propriétaire est rémunéré), de définir l’équité entre les propriétaires, et bien plus encore.

Vous pouvez le faire vous-même ou engager un avocat ou votre propre agent agréé pour le faire à votre place.

4. Ouvrir un compte bancaire professionnel

Si vous ne créez pas de compte bancaire professionnel distinct, vos finances seront en désordre. C’est le meilleur moyen de s’assurer que les revenus de votre entreprise sont séparés de vos actifs et de vos finances personnelles, ce qui facilitera la vie de tout le monde au moment de la déclaration d’impôts.

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel n’est pas très différente de l’ouverture d’un compte bancaire personnel. Vous aurez besoin d’informations de base telles que votre adresse physique et votre numéro EIN. La banque de votre choix peut vous aider à déterminer si vous avez besoin de documents juridiques.

5. Déposer les documents nécessaires

En fonction de l’emplacement et de la nature de votre entreprise, il se peut que vous deviez soumettre des documents supplémentaires dans le cadre de vos statuts. Ces documents relatifs à la création d’une SARL peuvent comprendre

  • Licences et permis d’exploitation
  • Polices d’assurance nécessaires à l’exercice légal de l’activité
  • Contrat d’exploitation d’une S.A.R.L.
  • L’indemnisation des accidents du travail en cas d’embauche de salariés

6. Créer un site web pour votre SARL

Une fois que vous avez reçu l’autorisation de créer une SARL, vous pouvez créer et lancer un site web. Utilisez un constructeur de site web pour créer votre design et publier vos pages web. N’oubliez pas d’inclure des informations importantes, comme le fait de savoir s’il s’agit d’une SARL à membre unique ou d’une SARL gérée par des membres.

Vous pouvez également utiliser les outils de marketing du constructeur de site pour attirer du trafic sur votre site. Optimisez vos pages Web pour améliorer votre classement dans les moteurs de recherche et menez des campagnes sur les réseaux sociaux pour faire connaître votre SARL.

7. Déposer un rapport annuel

La plupart des États exigent que les SARL déposent un rapport annuel et paient une taxe de dépôt. Les frais peuvent varier d’un État à l’autre ; il est donc conseillé de consulter le secrétaire d’État pour obtenir des informations précises.

Vous pouvez également vous renseigner pour savoir si des exigences réglementaires supplémentaires s’appliquent à votre LLC. Par exemple, les entreprises actives dans le secteur du CBD ou de l’alimentation et des boissons doivent obtenir une licence d’exploitation si elles veulent exercer leurs activités en toute légalité.

❤️️ Ca peut vous plaire aussi ❤️️ :  Devenir riche rapidement : les 5 moyens les plus rapides selon les experts

Il ne reste plus qu’à commencer

Cela peut sembler intimidant, mais apprendre à créer une SARL peut être plus simple que vous ne le pensez. Veillez simplement à bien vous renseigner, car la situation peut varier d’une personne à l’autre. Cela est particulièrement vrai d’un État à l’autre, chacun ayant ses propres règles en matière de protection de la responsabilité.

Si vous vous sentez perdu, envisagez de faire appel à un consultant en affaires ou à un service d’agent enregistré pour vous aider à gérer tous les documents juridiques et à créer votre entité commerciale de la bonne manière. Il s’agit d’un investissement initial, mais la tranquillité d’esprit qui en résultera en vaudra la peine !

FAQ sur la création d’une SARL

Combien coûte la création d’une SARL ?

Le coût de la création d’une LLC peut varier de 50 à 500 dollars, ce qui comprend les frais de dépôt auprès de l’État. Des frais supplémentaires peuvent être encourus si vous faites appel à des services juridiques ou à des services de constitution d’entreprise. Ces frais varient de 100 à plusieurs milliers de dollars en fonction de la complexité et du lieu.

Quelle est la différence entre une SARL à un seul membre et une SARL gérée par un membre ?

Une SARL à associé unique est détenue par une seule personne qui est seule responsable des opérations et des décisions quotidiennes de la société. Une SARL gérée par ses membres, en revanche, est détenue par plusieurs propriétaires qui décident mutuellement de la manière de gérer l’entreprise.

Quelles sont les étapes de la création d’une SARL ?

  1. Choisissez un nom pour votre LLC.
  2. Obtenez votre EIN.
  3. Rédiger un contrat d’exploitation de SARL.
  4. Ouvrir un compte bancaire professionnel.
  5. Déposer les documents nécessaires.
  6. Créer un site Internet pour votre SARL.

Quels sont les avantages fiscaux d’une SARL ?

  • Les membres d’une SARL évitent la double imposition en payant l’impôt sur le revenu des personnes physiques et en recevant une part des bénéfices.
  • Les SARL ont la possibilité de choisir la classification fiscale qui leur convient le mieux.
  • Les SARL peuvent éviter l’impôt fédéral sur les sociétés de 21 % en optant pour une imposition indirecte.



Vous voulez en savoir plus ?

Retour à l’accueil Worldnet

Mettre une note à ce post
Abonnez-vous à la newsletter (gratuit)

Rejoindre la newsletter gratuitement

OBTENEZ UN ACCÈS COMPLET EXCLUSIF AU CONTENU PREMIUM

SOUTENIR LE JOURNALISME À BUT NON LUCRATIF

ANALYSE D'EXPERTS ET TENDANCES ÉMERGENTES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE L'ENFANCE ET DE JUSTICE JUVÉNILE

WEBINAIRES VIDÉO THÉMATIQUES

Obtenez un accès illimité à notre contenu EXCLUSIF et à nos archives d'histoires d'abonnés.

Contenu exclusif

Article récents

Plus d'articles